Les préjugés dans la Musique (Interview...

  Musique

Le monde est depuis longtemps source de discriminations et de préjugés. Trop souvent des communautés ou des hommes sont mis de côté à cause de ...

 

''Les couples imaginaires" : l'oeuvre...

  Actualités

Installée à Toulouse, l'exposition d'Olivier Ciappa " Les Couples Imaginaires" a été vandalisée à 2 reprises. Après les violences physiques,...

 

MST, sentiments et mauvais conseils.

Beuhlette
Photo
Date 23/07/2016 9:12

Bonjour, bonsoir,

J'ai généralement l'habitude de régler mes problèmes tout seul mais je suis confus et ma situation est plutôt délicate.

J'étudie actuellement à l'étranger et j'ai rencontré un garçon très charmant il y a un peu plus d'un mois. Nous nous voyons régulièrement et avons bien entendu eu des rapports sexuels. Seulement voilà, il est allé faire un test de routine vendredi dernier et il s'est avéré qu'il n'était pas négatif...
Je me suis donc rué à l'hôpital pour faire un test et suivre un traitement PEP (Post-Exposure Prophylaxis) visant à endiguer le développement de l'hypothétique virus dans mon corps. J'ai bien entendu fait de nombreux tests (tous négatifs) pas toujours très utiles mais j'ai besoin d'être rassuré. Il m'est impossible d'attendre la fin du traitement (28 jours) pour finalement connaître mon statut.

Mes sentiments à l'égard de ce garçon n'ont pas changés et je continuerai à le fréquenter à son retour (il est partit directement pour un voyage d'affaire après le test). Je ne sais pas si nous aurons de nouveau des rapports sexuels mais je ne suis pas hostile à l'idée, nous en parlerons ensemble.
Le problème (si ce que je viens d'écrire n'en est pas déjà un gros) est qu'il jouit d'une vie sexuelle plutôt animée et qu'il n'est pas forcément bien entouré.
J'ai parlé l'autre jour avec un de ses amis (et amant). Il se trouve que cette personne "déteste les préservatifs" et par conséquent n'en utilise pas (lui aussi a fait un test dont le résultat est négatif, pour l'instant).
Il m'a aussi gratifié de son avis sur les maladies sexuellement transmissibles (c'est pas si grave, aujourd'hui on en meurt plus) et m'a donné des conseils sur la façon de suivre mon traitement (avaler les pilules avec de l'alcool ça ne change rien et les prendre à un moment précis de la journée ça ne sert à rien). Vous vous doutez bien que je ne l'ai pas écouté. Cependant, je soupçonne fort ce débile d'avoir fortement influencé notre ami commun. Je lui ai même dit qu'il avait une grande part de responsabilité dans cette histoire.

Lorsque cet ami reviendra nous aurons une discussions sérieuse et je tenterai de mettre les choses à plat. Mais j'ai bien peur que mes sentiments naissants ne me rendent pas objectif et ne me permettent pas de raisonner de façon juste.
A votre avis, ais-je le droit de lui demander de prendre ses distances avec son pote "toxique"? Ou devrais-je juste lui suggérer de ne pas l'écouter?
Je pensais aussi lui demander de cesser de coucher à droite et à gauche, mais je ne sais pas si c'est ce qu'il a déjà prévu de faire... ou pas.

Vous vous doutez bien que la confusion règne dans mon petit cerveau et j'oscille entre l'envie de rester avec lui sans exiger quoi que ce soit et l'envie de poser des conditions très strictes sur notre relation. La première option risque de me faire plus de mal que de bien physiquement et mentalement, la deuxième risque de le faire fuir et je ne souhaite bien évidemment pas ça.
Nous ne sommes pas en couple et je ne peux pas exiger de le faire vivre comme si nous l'étions.

Avez-vous d'autres options ou suggestions à proposer?



Merci de m'avoir lu.


PS: Je n'ai pas écrit de longs textes en français depuis un bon moment donc excusez les fautes ou le style un peu hasardeux.

Alexandre8
Photo
Date 23/07/2016 10:45

Effectivement , si ce n est qu un plan , tu es sans doute au meme niveau que la personne " toxic" donc lui demander de ne plus aller voir un peu partout ne serai ptetre pas super bien prit , par contre rien ne t enpèche de lui parler et de le conseiller , mais bon deja vu sa situation il ne devrait pas trop faire le fou et se calmer un peu .
Pour repondre a ta question , non il n existe pas d autres solutions je pense , mais tu as raison , commence par clarifier votre ituation avec lui , a partir de la tu pourra voir ce que tu peux faire

allomat69
Photo
Date 23/07/2016 12:36

On peut supposer que si tu es sous traitement post-exposition (TPE en français, PEP en anglais), c'est que cela se justifiait par un risque datant de moins de 24 à 48 heures (peut-être une simple fellation dans le contexte où ton copain aurait pu être infecté récemment et être en cours de primo-infection, très infectieuse), et que tu as bénéficié des conseils de professionnels, même dans un pays étranger (sans doute en Suisse ? ).

A ce stade la priorité semble être ta santé, et notamment t'assurer dans les semaines à venir que tu n'as pas été infecté. Ton récent dépistage a été utile pour faire un point zéro, voire même être rassuré sur le début de ta relation avec ce charmant jeune homme si ce sont des dépistages combinés comme en France, mais il y a sans doute un protocole de dépistage à effectuer apres la fin du TPE (traitement qu'il faut évidemment prendre le mieux possible).

Après il y a la santé de ton copain. Il va devoir être mis sous traitement antirétroviral, actuellement cela sa fait le plus rapidement possible, en tout cas en France. D'ici 6 mois à un an si tout se passe bien, il devrait ne plus être infectieux. Avant il faudra évidemment rester prudent, autant qu'avec quelqu'un qu'on ne connait pas d'autant plus s'il a été infecté récemment, avec la possibilité de réagir en cas de prise de risque involontaire. Avoir un copain séropo qui a encore une charge virale n'est pas nécessairement moins sûr, puisqu'on sait qu'il est infectieux et qu'il faut en tenir compte.

Je ne sais pas si je sais être rassurant, mais je suis en train de t'expliquer que sur le plan théorique la vie affective peut continuer, à condition comme toujours de rester prudent.

Après, pour en revenir à ton cas personnel, et dans l'hypothèse où ta prudence t'aura protégé (ce que j'espère car tu lis Zag lol), il est possible que dans ta situation actuelle à ton âge et où tu étudies, tu sois surexposé aux risques pour une raison x ou y, qui s'est notamment traduite par la nécessité d'un TPE. Dans ce cas un centre de dépistage français, dans sa nouvelle version 2016 CEGIDD, pourrait estimer nécessaire d'améliorer ta protection préservatifs+dépistages actuelle par une prophylaxie médicamenteuse préexposition (PreP), gratuite en France, et délivrée tous les 3 mois.

Enfin, je ne sais pas si tu peux faire quelque chose pour contrer son pote, qui t'apparait "toxique", et apparemment "amant" un peu concurrent...
Se découvrir séropo, si cette histoire se confirme bien s'être déroulée de cette façon (il faut toujours rester un peu méfiant/prudent chez les gays lol), nécessitera sans doute pour ton copain une appui de la part de ses amis, et copain. A lui de sentir si l'un d'entre eux peut mieux l'accompagner dans cette nouvelle vie, car devenir séropo change la vie, c'est un peu TPE tous les jours... (les protocoles de traitement vont sans doute évoluer, mais c'est encore tot).

Difficile d'en dire plus, donner des conseils est "facile", donner des conseils utiles est nettement plus difficile...

tobis75
Photo
Date 23/07/2016 13:01

Ta démarche est noble. Sauf que c'est un con. MAIS je vais quand même te répondre point par point.

1- Comme soulève Allomat, ton traitement post exposition, c'était bien dans les 24-48h ? J'ai pas l'impression en lisant ton texte.

2- Il sait qu'il est séropo, mais ne prend pas de traitement et continue de coucher à droite à gauche ? Félicitation à lui, c'est pour cette raison que le nombre d'infecté "évitable" est toujours aussi présent.

3.1- Il est possible d'avoir des rapports sexuels avec un séropo. C'est un sujet d'actualité, mais de plus en plus de gens seraient prêt à vivre ce genre de relation (je connais d'ailleurs un couple ensemble depuis plusieurs années et tout ce passe bien apparemment).

3.2- C'est vrai que c'est devenu une sorte de "maladie chronique". Ce n'est pas pour ça que c'est rien. Comme beaucoup de maladies chroniques ça reste une gêne à vie. Avec des médicaments à prendre continuellement et des risques/handicapes présent et pouvant empirer.

4- Ta santé passe devant ton amour "naïf". Ne fait pas les choses à moitié si tu veux rester avec lui (ou devient ce qu'ils sont, des gens à risque qu'en ont rien à foutre). Mais ça sert absolument à rien de rester avec une personne aussi "influençable" (si tel est le cas, tu supposes mais tu ne sais pas, ton copain est peut être dans le même état d'esprit que son ami).

5- "Mon avis perso" = Si vous êtes pas en couple... Trouve toi un autre sexfriend plus sain. Vaut mieux ça que de ne pas lui imposer des trucs ce qui est dangereux et nocif ou même que de lui imposer des trucs qu'il ne tiendra pas...


Bon courage, j'espère que tout ce passera bien.


Ps : Pour les jeunes / naïfs qui lisent ça :
"J'étudie actuellement à l'étranger et j'ai rencontré un garçon très charmant il y a un peu plus d'un mois. Nous nous voyons régulièrement et avons bien entendu eu des rapports sexuels."

Le bien entendu est de trop. Ça ne doit pas être une évidence de se taper le premier garçon charmant (surtout sans connaitre son statut sérologie, si c'est une personne qui fait beaucoup de plans, sans se protéger etc..).

Beuhlette
Photo
Date 23/07/2016 15:06

Merci pour vos réponses.

J'ai commencé à prendre le traitement 36 heures après avoir couché avec lui. Donc dans l'hypothèse ou le dernier rapport a été le mauvais, c'est ce qu'il fallait faire. Le TPE (merci je ne connaissais pas le mot français) peut être pris jusqu'à 72h après le rapport "à risque". C'est en tout cas ce qu'on m'a dit à l'hôpital.

Il ne continue pas à coucher, bien sûr. Cette histoire est très récente et il fait sûrement très attention. Je suis seulement inquiet pour la suite de sa vie sexuelle. Va-t-il écouter son ami et sombrer ou va-t-il se prendre en main? C'est justement là que je devrais intervenir...

Merci pour ton avis, je vais lui en parler et voir avec lui s'il est prêt à se prendre en main. Si je vois que ce n'est pas le cas, je couperai les ponts.

tobis75
Photo
Date 23/07/2016 15:22

En France il me semble que c'est 48h. Tu es dans quel pays au fait ?

Espérons que tu ne supputes pas trop sur ce qu'il fait, mais oui, essaye d'intervenir la dessus. Et si il ne va pas dans le bon sens couper les ponts sera le plus sain pour toi je pense.

Beuhlette
Photo
Date 23/07/2016 15:46

Je suis à Bangkok. C'est assez surprenant que la France ne propose pas le traitement de 72h. J'espère qu'ils n'ont pas fait n'importe quoi à l'hôpital...

Zag-Prev
Photo
Date 23/07/2016 15:47

Bonjour,

Le TPE doit être pris 48h après le risque. Idéalement dans les 4 heures suivant la possible entrée du virus dans l'organisme.
Pour le moment, tu ne peux savoir si tu es séropositif puisque les anticorps VIH n'apparaissent qu'après quelques semaines.
Les tests que tu viens de réaliser indiquent que tu étais séronégatif avant ta prise de risque.

Tu peux demander à l'infectiologue avec lequel les urgences t'ont nécessairement mis en contact une recherche de l'antigène P24 à réaliser 15 jours après le rapport non protégé. Même si ce test est peu fiable, il pourra te rassurer. Fais le en même temps qu'un contrôle de ton taux de transaminases ALAT et ASAT ainsi que de ton taux de créatinine (à réaliser à jeun). L'objectif de ces contrôles supplémentaires étant de voir si ton organisme supporte le traitement.
Le contrôle des transaminases et de la créatinine est capitale car c'est la seule prise de sang pouvant justifier l'arrêt du TPE.
N'interrompt jamais ton traitement sans avis médical. Si il se trouve que tu es séropositif, cela pourrait compliquer la situation.
Tu ne pourras avoir un résultat à peu prés fiable sur ta sérologie que dans 4 mois. Soit un mois après la fin du TPE.

Contrairement à certains séropositifs avérés dont le traitement consiste à "contrôler" leur charge virale, tu subis en ce moment même un traitement assez lourd (Truvada Kaletra ?) ayant pour objectif d'éradiquer le virus de ton sang avant sa réplication. Je t'invite donc à ne surtout pas prendre d'alcool pendant les prises ainsi qu'à boire beaucoup d'eau. Cela épargnera du travail supplémentaire à ton foie et à tes reins.

Le TPE pris correctement sur la totalité des 28 jours est très efficace.

Enfin, il serait intéressant de comprendre ce qui t'a poussé à coucher sans protection (préservatif ou prep) avec quelqu'un dont tu ignorais tout de la sérologie. Non pas pour faire la morale mais pour anticiper le mécanisme qui t'as mis en danger si une situation semblable venait à se reproduire.

Ton ami est dans son droit le plus complet. Rien ne lui oblige à déclarer sa maladie à ses partenaires ou à porter un préservatif. Sur le plan légal la responsabilité de nouvelles contaminations incombe à ceux qui acceptent de coucher sans protection avec des partenaires dont la sérologie leur est inconnue.

tobis75
Photo
Date 23/07/2016 15:59

C'est encore moins malin de ta part, les pays d'Asie du Sud sont pas vraiment connus pour être des endroits ou l'on se protège et ou les MST sont peu présente...
Sinon il semblerait que le TPE est prescrit jusqu'à 72h dans certains pays (wiki en). De toute façon tu n'as pas à te poser la question, puisque tu l'as pris dans les 36h et le traitement semble être le même en Thaïlande.

Beuhlette
Photo
Date 23/07/2016 16:21

Je tiens à préciser que nous nous sommes protégés dans les règles de l'art (sauf en ce qui concerne la fellation). Le problème est que son infection est récente et donc que sa charge virale était élevée.

Cependant l'hôpital m'a tout de même conseillé de suivre le traitement.

J'ai déjà fait un test P24 (négatif là-aussi).

tobis75
Photo
Date 23/07/2016 16:35

Ah mince je n'avais pas compris ça (enfin tu ne l'avais pas précisé ). Tout devrait bien se passer pour toi.

Beuhlette
Photo
Date 23/07/2016 17:06

J'aurai dû le faire, haha.

allomat69
Photo
Date 23/07/2016 17:40

Zag-Prev,
"Ton ami est dans son droit le plus complet. Rien ne lui oblige à déclarer sa maladie à ses partenaires ou à porter un préservatif. Sur le plan légal la responsabilité de nouvelles contaminations incombe à ceux qui acceptent de coucher sans protection avec des partenaires dont la sérologie leur est inconnue".

D'abord dire que j'apprécie la précision de vos conseils.

Ensuite que de la même façon qu'on conseille aux piétons d'etre prudents en traversant les rues, les conseils de prudence personnelle sont necessaires, à fortiori â quelqu'un qui est quasiment en age d'etre un adulte.

Mais sur un site où il y a plein de mineurs dont certains pourraient etre tres jeunes, perso je dis que notamment les gens qui ne connaissent pas leur sérologie ou les séropos qui savent pouvoir avoir une charge virale significative, et plus généralement les gens qui se disent majeurs/adultes, ont comme les conducteurs d'automobile une responsabilité morale vis-a-vis des gens beaucoup plus vulnérables qu'eux, à défaut d'avoir une responsabilité juridique en cas d'imprudence (en cas d'acte volontaire en connaissance de cause ils l'ont).

C'est tres bien la liberté, mais si elle ne s'arrete pas au seuil des personnes vulnérables par manque d'expérience et/ou acces facile à la prévention, celles-ci sont inévitablement en danger. Cette situation n'a actuellement pas de solution (au-dela des cours de prevention eux-memes quasiment inexistants chez nous).



Beuhlette,

Comme le rappelle Tobis75 la situation en Asie du sud-est est préoccupante, et meme si en Thailande ils ont bien redressé une situation qui était catastrophique, c'est déja parti en vrille chez les 15-25 ans.
(chez nous ça menace sérieusement comme aux US, d'où les inquietudes que j'exprime souvent, ce sont des situations difficilement recupérables, cf en Afrique).
Et Bangkok a rien a envier à Paris.

Reste que comme tu l'exprimes, le sur-risque par rapport à une protection assez habituelle apparait etre son infection récente, et un TPE tardif.
Tu as des chances de pouvoir t'en sortir avec une une grosse frayeur.

Froler l'IST est assez habituel à Bangkok (souvenirs souvenirs lol), faudrait pas que cela gache ton séjour

Beuhlette
Photo
Date 23/07/2016 18:06

Le problème était moins la maladie que la façon de se comporter face à elle. Je connais plutôt bien le sujet(en partie grâce à toi, Allomat ) donc je peux me débrouiller seul. Mais n'ayant heureusement jamais vécu ce genre de situation avant je suis un peu confus sur la manière de gérer les choses ainsi que sur la façon de se comporter vis-à-vis d'une personne découvrant sa séropositivité. Et l'attachement que j'éprouve envers cette personne complique encore un peu les choses.

Ketamine
Photo
Date 24/07/2016 9:53

Tu peux pas lui dire de couper les ponts avec son pote
Mais tu peux clairement lui dire que son pote dit de la merde et qu'il devrait plus l'écouter (juste coucher avec mdr)

Pour le reste, c'est un peu compliqué pck t'es encore personne pour lui demander ce genre de choses, et en même temps c'est mignon et louable c'que t'essaie de faire

Mais genre lui le faire d'être revenu positif ça lui en a touché une sans faire bouger l'autre ou il a quand même eu une réaction? Nan pck toute personne normale serait UN PEU alarmé quand même...
J'aime aussi énormément faire sans capote m'enfin un minimum de sécurité pour rester en bonne santé c'est quand même mieux nan?

Beuhlette
Photo
Date 24/07/2016 13:44

Il est partit le lendemain du test donc nous n'en avons parlé que par écrit. Mais un ami qui était avec lui à l'hôpital m'a raconté qu'il s'était quasiment évanoui et qu'il s'en voulait affreusement.
Donc je pense que ça l'a bien remué... Assez pour qu'il change son comportement, j'espère.

Je n'ai pas non plus envie qu'il continue de coucher avec son pote, ce mec me dégoûte.
Mais je suppose qu'il va falloir faire des compromis... Des deux côtés.

Ketamine
Photo
Date 25/07/2016 1:07

AH bah après c'est à vous de voir si vous voulez les même choses, pour avoir été dans le cas de ton crush, parfois on apprécie beaucoup une personne mais c'pas pour autant qu'on renonce à toutes les autres avec qui on fait des galipettes

Mais j'te souhaite d'arriver à établir une relation privilégiée voire exclusive avec ce garçon!
Ca serait super pour toi:

allomat69
Photo
Date 26/07/2016 0:22

Tu es romantique Ketamine

Perso j'ai pensé film "Théo & Hugo dans le même bateau".
Mais les deux tourtereaux du film ne sont pas exactement dans la même situation, dans un moment de folie amoureuse le plus jeune ne se protège pas, le plus vieux s'en rend compte apres coup et lui révèle qu'il est séropos, et cela se termine aux urgences nocturnes.
Le scénario n'est finalement pas si dramatique parce que le séropo est sous TasP, mais bon c'est un film d'amour même s'il commence dans une backroom, alors ils recherchent le risque zéro.
Tres beau film à petit budget, plutôt pédagogique à la fin, ce qui est rare.

Ketamine
Photo
Date 26/07/2016 10:07

allomat69 écrit:

Tu es romantique Ketamine


On dirait pas comme ça mais ça m'arrive oué

 
19 messages - Page 1 sur 1 

Une seule page de résultat.

Poster une réponse


Relatif : MST, sentiments et mauvais conseils.

De la perdition de l'Homme
par ju--- le 30/03/2010 0:01 - Lu 167 fois
les sentiments qui font le propre de notre essence sont de plus en plus dénigrés et ce au profils de sentiment dit plus noble. d'abord, qu'est ce qui te fait dire que les...
Un jour je le trouve mignon... Un jour je le hais
par z3r00w le 16/10/2013 14:50 - Lu 639 fois
c'est quoi ce délire avec le "gaydar" ^^ une telle chose n'existe pas voyons ! :-o et si tu te bases uniquement sur les conseils de tes amis c'est mauvais, très mauvais. imagine...
Mon père m'a dit je t'aime ... pas :-?
par le 13/03/2007 13:16 - Lu 802 fois
après vos conseils j'ai essayé d'avoir une discussion avec lui ... lol, mauvais conseils :p on s'est pris le chou, on s'est enguelé et je suis repartie vivre...
Ceux qui ont voté Marine
par coreve le 24/07/2012 15:10 - Lu 4161 fois
ya les bons et les mauvais quoi ... c'est aussi une vieille rengaine de l'extrême droite. y a les bons et les mauvais immigrés. y a les bons et les mauvais musulmans. y a...
J'aime mon meilleur pote !!!
par chaiou007 le 17/02/2011 13:09 - Lu 1720 fois
ou alors avoir un meilleur ami très craquant et coucher avec lui de temps en temps (a) nan nan, mes conseils sont vraiment mauvais :/non moi j'trouve tes conseils plutot...

Infos et prévention

Videos

  Aux JO : patinage et homophobie font bon ménage au Canada
Ajouté le 26/02/10
Affichée 1116335 fois
2 votes, 5/5
  Summer Storm
Ajouté le 24/09/07
Affichée 1118571 fois
3 votes, 3/5
  Magnet : Amour au féminin
Ajouté le 02/04/13
Affichée 958959 fois
17 votes, 5/5

Les News

Amour Séro-Différent Dans mon dernier billet de blogs, je vous ai amené à réfléchir sur la séropositivité et ses moyens de transmission. Aujourd'hui, j'essayerai de vous amener à réfléchir sur les couples de sérologies différentes.  
Bien utiliser notre service de chat... Utiliser un service de de chat peut être très divertissant. On peut y rencontrer beaucoup de gens de tous horizons, sympathiques et sincères, mais pour ne pas prendre de risque, il faut garder la tête froide et rester vigilant.  
10 astuces pour faire des... Le soleil pointe le bout de son nez, le moral aussi et l'on aimerait bien profiter des beaux jours pour trouver l'amour avec un grand A. Mais pour faire des rencontres aussi « gays » que possible, il est nécessaire de respecter quelques astuces.