Mais qui est Donald Trump ? - commentaires

Raiif
Photo
Date 12/02/2016 2:06

Actu : Mais qui est Donald Trump ? Depuis plusieurs semaines, une rumeur vient d'Amérique : le successeur du premier Noir-américain président des Etats Unis d'Amérique pourrait bien ne pas être la première femme et deuxième Clinton, Hillary, mais le n-iéme millionnaire, Donald Trump. rnVu de France, c'est un républicain d'un autre âge : ne nous avions nous pas expliqué sur tous les tons, en 2012, en 2008, que l'évolution démographique des Etats-Unis obligeait les Républicains à devenir de sympathiques centristes, sous peine de disparaitre ? rnRéponse en trois actes.

Laissez vos commentaires à propos de l'article : Mais qui est Donald Trump ?

Miaoumix
Photo
Date 12/02/2016 3:00

Un gros con.

allomat69
Photo
Date 12/02/2016 17:44

Je trouve que pour quelqu'un qui a fait fortune dans le béton, contruire un mur de plusieurs milliers de km est une excellente idée.
Au moins aussi bonne que celle de GW Bush, qui était pétrolier, d'attaquer l'Irak une des plus grosses réserves de pétrole.

Mais au-delà des millions de m3 de bon béton en perspective, faut se souvenir qu'il existe des précédents. Non pas le mur moche entre l'est et l'ouest de l'Europe, dont les derniers km servent de support pour les artistes, ni celui qui enferme les palestiniens dont aucun collectionneur voudra garder un gravat, mais je fait allusion à la magnifique muraille de Chine.

C'est un des rares monuments terrestres qui fait plus de 6000 km de long, qu'on peut voir de l'espace, et qui attire des millions de visiteurs par an. Il faut dire que ce mur est magnifique, et traverse des paysages sublimes en toutes saisons.

Le seul inconvénient de la grande muraille de Chine, c'est qu'elle n'a jamais vraiment arrêté les barbares du nord, dont certains ont meme régné en Chine comme les mongoles.

Les hauts murs construits pour retenir les hordes de barbares finissent tous en ruines, et finalement on a tous du sang barbare en nous.

Mais cela n'enlève rien à l'excellence de l'idée pour faire tourner les bétionnières

Hey-Joe
Photo
Date 12/02/2016 18:09

Il fait chier.
Du coup, je Trump donald !  

En restant sérieux, Donald Duck doit vraiment avoir honte de son prénom maintenant...

RIH D.Trump (Rest In Hell)

Anonyme
Photo
Date 12/02/2016 20:54



Il y a des nuits sans lune
des pays sans rivière
et des yeux sans regard

Il y a des chambres sans fenêtre
des villes sans lumière
et des lèvres sans chanson

il y a des chemins sans village
des matins sans clarté
et des enfants sans pain

Mais il y a une porte
dans chaque mur
à inventer à ouvrir... »

NaniOkonawareru
Photo
Date 12/02/2016 22:11

La muraille de chine ne se voit pas de l'espace... (sauf avec google maps à la limite, mais c'est tricher)
Si elle faisait des kilomètres d'épaisseur, ça pourrait marcher, mais avec quelques pauvres mètres, c'est trop fin.

Anonyme
Photo
Date 12/02/2016 22:31

NaniOkonawareru écrit:

La muraille de chine ne se voit pas de l'espace... (sauf avec google maps à la limite, mais c'est tricher)
Si elle faisait des kilomètres d'épaisseur, ça pourrait marcher, mais avec quelques pauvres mètres, c'est trop fin.



C'est cool d'apprendre ça, effectivement à 320km on voit qued :

Anonyme
Photo
Date 12/02/2016 23:11

Posture inédite pour engranger des voix. Se joue des cons en faisant le con. Opportuniste.
Tout ce qu'il dit est du vent, tout. Ce qui l'intéresse c'est lui, son ego, sa richesse et à fortiori celle de ses pairs.
Un Sarkozy en plus truculent en somme.

Sera plutôt modéré une fois au pouvoir mais difficile de jauger.

Anonyme
Photo
Date 12/02/2016 23:27

Restez objectifs. Donald Trump, c'est  . Contre la guerre en Irak, pas contre l'avortement, il se montre contre les positions anti-gay (il a été contre le mariage mais est contre sa ré-interdiction) ...

Raiif écrit:

évolution démographique des Etats-Unis obligeait les Républicains à devenir de sympathiques centristes, sous peine de disparaitre


Ça dépend sur quel sujet. Si c'est sur l'immigration un immigré qui a un cerveau et vit bien dans le pays d'accueil, en général est contre l'immigration.
Parce que s'il y a encore plus d'immigration, ça l'oblige à partager avec d'autres. Voire à refuser des acquis sociaux qui valent très cher ou être menacé par les vols, etc. S'il est pour, alors c'est plus un envahisseur (mentalité tribale) qui veut changer son pays d'accueil, qu'un simple immigrant. Ou un naïf qui s'est laissé enfumer par de la propagande (dont le but est le dumping-social).

Anonyme
Photo
Date 12/02/2016 23:45

_Maxime_ écrit:

Voire à refuser des acquis sociaux



On parle des États-Unis hein.

Anonyme
Photo
Date 12/02/2016 23:49

Oui disons juste des acquis de territoire, d'emploi, de salaire, de sécurité, etc

Anonyme
Photo
Date 12/02/2016 23:57

Je t'accorde de bon c½ur que l'arrivée des immigrés sur le sol américain a fortement appauvri et précarisé les américains de souche.

imsocoollike
Photo
Date 13/02/2016 0:21

_Maxime_ écrit:

Parce que s'il y a encore plus d'immigration, ça l'oblige à partager avec d'autres.


Ces propos me gênent. Vraiment.

Anonyme
Photo
Date 13/02/2016 0:22

_Maxime_ écrit:

Restez objectifs. Donald Trump, c'est  . Contre la guerre en Irak, pas contre l'avortement, il se montre contre les positions anti-gay (il a été contre le mariage mais est contre sa ré-interdiction) ...

Raiif écrit:

évolution démographique des Etats-Unis obligeait les Républicains à devenir de sympathiques centristes, sous peine de disparaitre


Ça dépend sur quel sujet. Si c'est sur l'immigration un immigré qui a un cerveau et vit bien dans le pays d'accueil, en général est contre l'immigration.
Parce que s'il y a encore plus d'immigration, ça l'oblige à partager avec d'autres. Voire à refuser des acquis sociaux qui valent très cher ou être menacé par les vols, etc. S'il est pour, alors c'est plus un envahisseur (mentalité tribale) qui veut changer son pays d'accueil, qu'un simple immigrant. Ou un naïf qui s'est laissé enfumer par de la propagande (dont le but est le dumping-social).







Merci Cristagalli.

imsocoollike
Photo
Date 13/02/2016 0:24

Hey-Joe écrit:

Il fait chier.
Du coup, je Trump donald !  

En restant sérieux, Donald Duck doit vraiment avoir honte de son prénom maintenant...

RIH D.Trump (Rest In Hell)


J'ai déjà vu ça quelque part
C'est bien de le partager ici

Rhythm
Photo
Date 13/02/2016 0:28

Trump est un beauf, mais il reste le moins pire des républicains.

skinny-boy
Photo
Date 13/02/2016 1:45

Cristagalli écrit:

Je t'accorde de bon c½ur que l'arrivée des immigrés sur le sol américain a fortement appauvri et précarisé les américains de souche.



D'ailleurs, c'est un génocide qui est reconnu par quasiment personne. C'est peut être parce que c'est un génocide qui a été "réussi". On ne parle que des génocides qui n'ont pas atteint leur but puisque dans ce cas il reste des survivants pour le dénoncer.

Rhythm écrit:

Trump est un beauf, mais il reste le moins pire des républicains.



Quels sont les républicains qui sont pires que lui?

Anonyme
Photo
Date 13/02/2016 12:40

Cristagalli écrit:

Je t'accorde de bon c½ur que l'arrivée des immigrés sur le sol américain a fortement appauvri et précarisé les américains de souche.


Ben voilà, on est tout à fait d'accord ... Ils ont détruit tout un peuple et réduit à l'esclavage ou exterminait ce qu'il en restait.

Mais je n'ai jamais dit que j'étais contre l'immigration aux Etats-Unis (je m'en fous c'est pas mon pays et ça ne le sera jamais j'espère). Bien sûr que ça serait une bonne chose que tous les gros tas ingrats, les arrogants, les sur-armés, les 'crétinisateurs' et crétins, les sectaires, les créationnistes en disparaissent.

J'ai juste dit qu'un immigré hispanique par exemple n'a pas intérêt à ce que d'autres arrivent pour le concurrencer au niveau de l'emploi, entre autres. Et là bas le communautarisme à l'anglo-saxonne fait déjà des dégâts énormes (racisme, tribalisme exacerbés). Maintenant s'ils pensent que leur modèle d'immigration massive dénaturant qui a commencé par des génocides et de l'esclavage est génial, qu'ils continuent. Enfin si leur pays entre en guerre civile au moins ils auront moins les moyens de faire la guerre partout dans le monde ...

Sinon il ne faut pas confondre le social à plus petite échelle et le politique. Politiquement quasiment tout le sud des Etats-Unis devrait appartenir au Mexique (à sa population amérindienne), sachant que la guerre américano-mexicaine a été déclenchée et gagnée grâce à une fausse-bannière de la part des Américains notamment. Et le reste aux Amérindiens. Hélas le génocide a permis leur dénaturation totale je crois ...

imsocoollike écrit:
_Maxime_ écrit:

Parce que s'il y a encore plus d'immigration, ça l'oblige à partager avec d'autres.


Ces propos me gênent. Vraiment.


Accueille une douzaine de migrants dans ta maison pour montrer ta bonne foi C'est quand même pas un scoop que l'altruisme n'existe pas dans l'espèce humaine. Et que la seule chose qui pousse à être solidaire (autre que la famille) de temps en temps est le tribalisme, et le fait d'avoir un "ennemi" commun donc.

Anonyme
Photo
Date 13/02/2016 12:57

_Maxime_ écrit:

Ben voilà, on est tout à fait d'accord ... Ils ont détruit tout un peuple et réduit à l'esclavage ou exterminait ce qu'il en restait.



Non, on est pas d'accord. J'ironisais justement sur tes propos en te montrent ce qu'était une vraie invasion, comparé à des simples mouvements de population.

_Maxime_ écrit:

J'ai juste dit qu'un immigré hispanique par exemple n'a pas intérêt à ce que d'autres arrivent pour le concurrencer au niveau de l'emploi, entre autres



Ça fait un petit bout de temps que l'idée "Plus il y a de personnes, plus il y a de chômage" a été prouvée fausse par les économistes. Si les effets sont indiscutablement positifs ou pas pour les immigrés sur le plan social et économique ça se discute, mais le mythe de l'immigré qui vole le travail des natifs est complètement dépassés.

_Maxime_ écrit:

Accueille une douzaine de migrants dans ta maison pour montrer ta bonne foi



Rapport entre un Etat et une propriété privée ? Aucun.

Anonyme
Photo
Date 13/02/2016 13:22

Cristagalli écrit:

Non, on est pas d'accord. J'ironisais justement sur tes propos en te montrent ce qu'était une vraie invasion, comparé à des simples mouvements de population.


Oui mais ça on le voit après, sur le très long terme. Au moment où ça se produisait, lentement, les Amérindiens ne pouvaient le percevoir, ils n'ont pas pu réagir immédiatement de manière organisée malheureusement (à l'époque les moyens de communications n'étaient pas assez développés aussi et les populations plus éparses).
Et c'est plus compliqué. Il y a eu une part d'invasion et d'immigration. L'immigration européenne en Amérique a fini d'achever ce que l'expansion vers l'ouest avait commencé, elle a complété, renforcé la colonisation.

Cristagalli écrit:

mais le mythe de l'immigré qui vole le travail des natifs est complètement dépassés.


Cela dépend de quel travail on parle. Mais l'immigré, d'autant plus s'il est clandestin, peut facilement servir de briseur de grève à ceux qui veulent produire le moins cher possible. Jusqu'à en arriver quasiment à l'esclavage (et au chômage pour ceux qui refusent de s'y abaisser).

Cristagalli écrit:

Rapport entre un Etat et une propriété privée ? Aucun.


Si, la chose en commun est la question du territoire et de son utilisation. Ainsi que des ressources. Un Etat n'a pas une taille infinie et des réserves infinies. Du coup la question de distribution des ressources, de capacité d'accueil, de culture (par l'intermédiaire de la loi) se pose quand même.


Aussi il y a des choses à ne pas oublier. De même qu'en Israël, il y a des Israéliens qui sont nés là-bas sans avoir eu le choix, sur des territoires volés par les générations précédentes, il y a des Américains qui après plusieurs générations après le génocide sont nés là bas sans avoir le choix (et quand on connaît la culture générale de certains ... ). De même pour les Afrikaaners en Afrique du Sud. Donc quelque part il est difficile de leur interdire tout patriotisme. Il faut un long travail de réorganisation et d'éducation, quand il y a des "torts à redresser". De même pour les descendants des 'colonisés', ceux-là n'ont pas connu la souffrance de leurs ancêtres en général (sauf à Gaza en particulier puisque le colonialisme continue, est en cours ... ). Donc d'une certaine manière ce que dit Donald Trump n'est pas non plus totalement illégitime, sauf pour les Amérindiens qui souffrent encore de la dénaturation de leur mode de vie (comme les Aborigènes aussi en Australie sévèrement touchés par l'alcoolisme ... et le chômage justement, du à la colonisation-ostracisation-immigration en Australie).
[Il risque d'arriver le même genre de choses qu'aux Aborigènes et Amérindiens, aux Allemands en Allemagne en 2100 ou même avant. La limite entre immigration et colonisation, dans le contexte de la mondialisation et de flux massifs est très ténue.]

Anonyme
Photo
Date 13/02/2016 14:15

_Maxime_ écrit:

Au moment où ça se produisait, lentement, les Amérindiens ne pouvaient le percevoir, ils n'ont pas pu réagir immédiatement de manière organisée malheureusement



Je t'assure qu'ils se sont rendus compte qu'ils étaient en train de se faire buter, puisqu'ils ont organisé la résistance. Tu es tellement dans tes délires de "grand remplacement" que tu es incapable que l'immigration en France et le génocide des amérindiens sont absolument incomparables en tout point.

_Maxime_ écrit:

Cela dépend de quel travail on parle. Mais l'immigré, d'autant plus s'il est clandestin, peut facilement servir de briseur de grève à ceux qui veulent produire le moins cher possible. Jusqu'à en arriver quasiment à l'esclavage (et au chômage pour ceux qui refusent de s'y abaisser).



Bon vu que tu es absolument incapable de faire des recherches, on va les faire pour toi.

  :

Sur le chômage :

"In addition to expanding labour supply, immigration can also increase the demand for labour. Migrants expand consumer demand for goods and services. In the medium to long run, immigration can be expected to lead to more investment. Both effects result in greater demand for labour and thus increased wages and employment in the economy. In other words, the number of jobs in an economy is not fixed (the  )"

"The study suggests that, overall, migrants have no impact on UK-born employment."

Sur les salaires à la baisse :

"The greatest wage effects are found for low-waged workers. Dustmann et al (2013) find that each 1% increase in the share of migrants in the UK-born working age population leads to a 0.6% decline in the wages of the 5% lowest paid workers and to an increase in the wages of higher paid workers."

"The available research further shows that any adverse wage effects of immigration are likely to be greatest for resident workers who are themselves migrants. This is because the skills of new migrants are likely to be closer substitutes for the skills of migrants already employed in the UK than for those of UK-born workers."

Donc en gros ceux les véritables effets de l'immigration sont surtout négatifs pour les immigrés ouvriers (à bas salaires). Ce n'est pas la faute des immigrés ouvriers : ce sont les entreprises qui cherchent à créer une compétition artificielle entre les immigrés non qualifiés pour les éviter de demander des droits sociaux.

En d'autres termes, les natifs ainsi que les immigrés avec des métiers à moyenne rémunération à haute rémunération ne ressentent pas d'effet de l'immigration sur les périodes de temps qui ont été observées au Royaume-Uni.

Consensus des économistes américains également sur l'apport des immigrés   et  .

_Maxime_ écrit:

Un Etat n'a pas une taille infinie et des réserves infinies.



Toujours pas comparable en termes de taille et de réserves à une maison. Non, non, non.

Rhythm
Photo
Date 14/02/2016 1:57

skinny-boy écrit:



D'ailleurs, c'est un génocide qui est reconnu par quasiment personne. C'est peut être parce que c'est un génocide qui a été "réussi". On ne parle que des génocides qui n'ont pas atteint leur but puisque dans ce cas il reste des survivants pour le dénoncer.



Les Amérindiens se mobilisent de plus en plus, mais ça n'atteint que les U.S.A. Et Maxime, les descendants des colonisés n'ont pas vécu la colonisation mais vivent le post-colonialisme c'est-à-dire toutes les inégalités socio-économiques engendrées et le système de pensée oppressif qui en a découlé. La domination s'est transformée mais reste là.


skinny-boy écrit:

Quels sont les républicains qui sont pires que lui?



Ted Cruz, par exemple.

 
35 messages - Page 1 sur 2 

Poster une réponse


Relatif : Mais qui est Donald Trump ? - commentaires

Trump, déprime, perte d'espoir en l'humanité
par Ozval le 11/11/2016 15:06 - Lu 807 fois
comme rien n'est tout blanc ou tout noir : pour quelqu'un dont l'intérêt "positif potentiel" est principalement économique, c'est intéressant.
Coucheriez vous avec celui d'au-dessus?
par Guaranteed le 03/05/2017 18:43 - Lu 143375 fois
nope que serait hillary sans trump
Une drag queen va à la rencontre des électeurs de Trump
par Cristagalli le 09/11/2016 22:16 - Lu 391 fois
les paroles c'est bien, mais encore une fois, la politique ne semble pas en faveur des lgbt. un peu comme la lepen.
Ca te fait penser à quoi ?
par Peach le 07/07/2017 21:21 - Lu 39271 fois
donald trump
HELP! Je vais faire piscine au lycée !
par SlayBxtch le 02/02/2016 18:42 - Lu 483 fois
hum....... penses à donald trump à poil. je pense que ça peut marcher

Infos et prévention

Videos

  Rama Yade sur Christian Vanneste et l'UMP
Ajouté le 14/05/09
Affichée 1718722 fois
2 votes, 4/5
  Un nouvel épisode de Next version Gay
Ajouté le 06/08/07
Affichée 1800203 fois
6 votes, 3/5
  La trithérapie : Idées reçues sur le sida
Ajouté le 04/12/07
Affichée 1757319 fois
7 votes, 5/5
  Don du sang, Jérémy Ferrari
Ajouté le 12/04/12
Affichée 1652726 fois
24 votes, 5/5
  Unhate campaign
Ajouté le 18/11/11
Affichée 1676746 fois
4 votes, 4/5

Les News

Mais qui est Donald Trump ? Depuis plusieurs semaines, une rumeur vient d'Amérique : le successeur du premier Noir-américain président des Etats Unis d'Amérique pourrait bien ne pas être la première femme et deuxième Clinton, Hillary, mais le n-iéme millionnaire, Donald Trump. Vu de France, c'est un républicain d'un autre âge : ne nous avions nous pas expliqué sur tous les tons, en 2012, en 2008, que l'évolution démographique des Etats-Unis obligeait les Républicains à devenir de sympathiques centristes, sous peine de disparaitre ? Réponse en trois actes.