Sortons les cotillons !

  Société

On l'a tellement attendu, on s'est tellement battus, on a tellement marché, argumenté, râlé,partagé,été éc½urés : le sénat vient d'adopter (eh eh eh)...

 

La sphère dominante et l'homosexualité comme...

  Cinéma

La filmographie de Gus Van Sant constitue une ½uvre polymorphe, tant dans sa forme que dans les sujets traités. Cependant, certains thèmes récurrents...

 

Vive la mélancolie !

Anonyme
Photo
Date 17/03/2013 4:17

Franchement, il m'arrive de me dire qu'être gay reste, dans une certaine mesure, une épreuve difficile. Vous avez le droit de répondre que mon sujet n'est pas original du tout et que je fais que ressasser des lieux communs, mais... ne pas correspondre à la norme hétérosexuelle en vigueur partout (malgré une certaine évolution), ça reste finalement douloureux.

Grandir sans véritables repères. Se faire à l'idée que l'on est déviant et qu'il faudra être, malgré soi, constamment à contre-courant.
Être sans cesse pris pour ce que l'on n'est pas. Observer d'un air un peu détaché les jeux de rôles entre mâles et femelles, dans cette société aux normes binaires. Se faire sa place tant bien que mal...
Passer ses soirées à contempler de loin quelques beaux mecs sans jamais savoir vraiment comment les aborder, à se nourrir de quelques regards croisés dans un bar enfumé, à se faire draguer par des filles sans trop savoir comment réagir.
Rentrer chez soi tard dans la nuit. Retour maison. Case départ. Statu quo. Retrouver la musique, seule à même de rendre la solitude ambiante un peu plus colorée.
Et voir les années passer à toute allure, maintenu en vie par un espoir si ténu que l'on se demande s'il n'est pas totalement illusoire de continuer à rêver.

Y'a des soirs comme ça où le blues me rattrape.

Ça se soigne ?

Anonyme
Photo
Date 17/03/2013 4:27

Je lisais en écoutant Someday the dream will end". C'est triste, je partage tout ça.

Envoyé depuis un HTC Desire pourri, dans une ville pourrie, dans un monde pourri.

Anonyme
Photo
Date 17/03/2013 4:29

Camarade de nuit, je te salue !

Courage.

Anonyme
Photo
Date 17/03/2013 4:30

Bonsoir ! Un petit verre ?

Anonyme
Photo
Date 17/03/2013 4:32

Bof,... Enfin, oui, volontiers. Mais ça sera sans alcool. Faut se réhydrater un peu, et aller gentiment se coucher.

Anonyme
Photo
Date 17/03/2013 4:38

Chocolat chaud avec morceaux de guimauves !
Oui se coucher... arriver a ne pas penser a la solitude.
Arriver a reprendre les bonnes heures pour la rentrée.
Fermer les yeux l'instant d'une nuit.
Bonne nuit à toi et courage.

Anonyme
Photo
Date 17/03/2013 4:42

Oui, oui. Triquons, mon ami !
Que le sommeil nous répare et nous gonfle à bloc !
Bonne nuit à toi aussi.

ouiouibiensur
Photo
Date 17/03/2013 6:56

Je ferai aucun commentaire sur le fond, mais c'est joliment écrit.

Anonyme
Photo
Date 17/03/2013 8:41

We're in the same boat my friend !

(décidemment sur zag en ce moment on multiplie les topics tristes !)

Comme remède, il n'en existe pas, dommage.

En revanche, écoute du Gainsbourg quand tu as le blues. C'est excellent, je ne marche qu'à ça. Sans lui je serais une épave. Même s'il n'était pas gay, toute sa vie il a souffert (par rapport à son physique notamment), et ses chansons, sa musique, nous enivrent et nous transportent totalement.
Faut apprendre à le connaître (c'est un génie sensible, contrairement à un alcool pervers comme vous l'imaginez), mais cela va te demander BEAUCOUP de temps, il en a écrit des dizaines d'albums !...
Si tu te lances là-dedans, tu deviendras accro crois-moi !

Les albums pour commencer (l'ordre chrono est pas respecté):

  no comment, sorry angel, lemon incest
Période Bardot   Bonnie and clyde, ford mustang
Période Birkin procures-toi Je t'aime moi non plus + 69 année érotique + Chanson de slogan
  l'hotel particulier, la ballade
  des laids des laids, vieille canaille, lola rastaquouère

+ d'autres titres en pagaille : je suis venu te dire que je m'en vais, la nostalgie camarade, gloomy sunday, quand mon 6.35 me fait les yeux doux, S.S in Uruguay........ ET TOUT LE RESTE QUE TU DECOUVRIRAS !

Tobi
Photo
Date 17/03/2013 10:26

Ah rien n'est simple, c'est sûr. Mais une chose est très personnelle, très gaie et très rassurante, c'est le rêve ! Alors il faur garder espoir encore et encore, et se laisser croire en un futur meilleur, pour faire le dos rond lors des moments difficiles. Courage

Anonyme
Photo
Date 17/03/2013 11:08

Je crois que ce n'est pas forcément liée avec notre sexualité. On peut être gay et heureux. On peut être hétéro et triste à en mourir.
Mais c'est joliment écrit, et ça donnerait presque le blues.

Serac
Photo
Date 17/03/2013 11:39

Je ne me sens pas déviant, et je ne me suis jamais fait à l'idée que j'étais déviant, simplement parce que ce n'est pas le cas. Je ne fais en outre rien de moralement répréhensible, donc je ne suis pas en mesure de me déclarer déviant.

Ensuite, les codes de la société hétéronormée sont binaires, oui. Mais j'aime beaucoup l'image que l'homme prend dans cette société, qui tend quand même à faire que désormais, les rôles s'homogénéisent. De ce fait, aimer les hommes, dans mon cas, représente pour moi l'occasion de vivre une relation qui s'approche le plus de l'égalité possible, dans une relation donnant-donnant, qui me séduit beaucoup. Je ne me sens pas déprimé vis-à-vis de ça.

Donc oui, je suis différent, mais je trouve cette différence plaisante. Je suis content de ma situation. Alors c'est normal d'avoir le blues parfois, quand on rentre seul chez soi et qu'on n'a personne à qui faire un bisou de retour, mais on en profite pour développer ses talents et un beau jour, on tombe sur un gars qui nous plaît et réciproquement. Il faut être patient, et surmonter les quelques moments de moins bien qui nous accablent. En attendant, je reste content de voir des couples évoluer autour de moi. Je trouve ça très optimiste, comme vision

allomat69
Photo
Date 17/03/2013 11:46

Je suis entierement d'accord avec toi, et cela a pour résultat concret de doubler le nombre de pathologies liées à l'anxiété/dépression, et dans ce cas, multiplier jusqu'a par 6 le nombre de tentatives de suicide.

Le site Zag à pour vocation de briser l'isolement psychologique des jeunes gays, au-dela des rencontres que d'autres sites proposent.

Mais il manque encore un maillon essentiel, à savoir un modèle, un retour d'expérience, et une solidarité inter-générationnels, qui puisse rassurer les gays depuis leur plus jeune age jusqu'a leur vieillesse, que Zag compense en partie pour les jeunes, et que les (rares) quartiers gays compensent en partie pour les adultes.

Il reste encore un gros travail de construction d'un respect réciproque entre jeunes et vieux gays, ainsi qu'entre gays et hétéros, qui puisse rassurer les gays tout au long de leur vie.

Notamment, comme on a jamais vu des jeunes rester eternellement jeunes, les jeunes d'aujourd'hui pourraient prendre l'engagement de respecter et guider les jeunes de demain, de façon à ce qu'ils aient un modèle, un référentiel rassurant, et qu'ils ne sombrent plus dans la mélancolie comme leurs ainés.

Ce serait aussi un frein de la diffusion du Sida vers les jeunes générations, actuellement toujours inéluctable a cause des pietinements de la medecine.

Personnellement j'aimerais bien parvenir à convaincre les gens de prendre cet engagement...

Tobi
Photo
Date 17/03/2013 11:49

allomat > tu rêves tout éveillé tu sais bien

allomat69
Photo
Date 17/03/2013 11:55

C'est l'appel du 17 mars !

Si on a jamais de rêves, rien ne se réalise jamais.

Tobi
Photo
Date 17/03/2013 12:11

Je suis bien d'accord Mais tu sais la position, celle même que je défendais il y a quelques années... Ca ne bougera pas. Passé 25 ans, nous sommes des pédophiles potentiels.

Mais nous sommes hors-sujet, revenons à nos moutons : vive la mélancolie, mais à petite dose !!

Modération (Rouge) : Merci d'éditer vos messages plutôt que de double poster.

tom130
Photo
Date 17/03/2013 12:17

Je partage absolument les meme pensè que l'auteur la seul chose c'est que maintenant c'est plus seulement le soir mais en continu toute la journé alor j'ai pas l'impression que sa se soigne mais que sa se degrade avec le temps.Voila pour le coup sa sera pas un message d'espoir ou de reconfor mais un message deprimen sur la triste réalité(désolé p our l'orthographe je suis sur mon portable)

Anonyme
Photo
Date 17/03/2013 14:43

Pour briser la mélancolie faut briser le statu quo, ne pas se laisser entraîner dans la contemplation de soi en train de sombrer, ne pas normaliser son malheur. Parfois une nouvelle rencontre, une simple discussion ou même un fou rire suffisent à aller mieux, à se sentir moins isolé, il suffit juste de provoquer ces évènements autant que possible et petit à petit ce sentiment d'être déviant disparaîtra totalement. Il faut se bouger! Le bonheur n'attend pas!

Anonyme
Photo
Date 17/03/2013 14:57

Merci à tous ! Merci Kamondo pour tes suggestions sur Gainsbourg. J'ai déjà deux albums de lui à la maison, donc c'est déjà pas si mal parti, non ?

Sadending écrit:

Je ne me sens pas déviant, et je ne me suis jamais fait à l'idée que j'étais déviant, simplement parce que ce n'est pas le cas. Je ne fais en outre rien de moralement répréhensible, donc je ne suis pas en mesure de me déclarer déviant.


Bien entendu, quand j'emploie le terme déviant, ce n'est pas de l'auto-flagellation. Simplement, dans le sens sociologique du terme, l'homosexualité reste souvent considérée comme déviante. Je ne sais pas si le "mariage pour tous" y changera quelque chose,... Nous verrons. Vraiment, quand je dis déviant, ce n'est pas pour parler de ma propre perception de l'homosexualité, mais plutôt de ce que la société nous renvoie malgré tout.

Anonyme
Photo
Date 17/03/2013 14:59

peace-n-love écrit:

J'ai déjà deux albums de lui à la maison, donc c'est déjà pas si mal parti, non ?



Good !

Anonyme
Photo
Date 17/03/2013 15:10

F_Castro écrit:

Je crois que ce n'est pas forcément liée avec notre sexualité. On peut être gay et heureux. On peut être hétéro et triste à en mourir.
Mais c'est joliment écrit, et ça donnerait presque le blues.


Effectivement, tu as raison. Mais mon coup de blues vient surtout du fait que je suis désespérément seul. J'ai bien eu pour ainsi dire quelques aventures, mais jamais de vraie relation... à bientôt 21 ans, ça commence à faire long.
C'est vrai que j'ai mis pas mal de temps à m'accepter moi-même,... et donc à m'ouvrir aux autres, à pouvoir parler sans gêne de mon orientation. Ça a mis du temps, oui. Mais maintenant que je m'acceptes de mieux en mieux, j'en ai marre d'être sans cesse considéré comme un hétéro, partout où je vais. Je me retrouve toujours dans cette case, quoi que je fasse. Normal, me direz-vous. Mais c'est lourd ! Et je me retrouve, comme hier soir, à me faire draguer par des filles que je n'ose pas repousser et qui ne comprennent pas pourquoi je reste de marbre.

kamondo écrit:
peace-n-love écrit:

J'ai déjà deux albums de lui à la maison, donc c'est déjà pas si mal parti, non ?



Good !


à moi de partager un morceau :


Modération (Rouge) : Merci d'éditer vos messages.

Kariboux
Photo
Date 17/03/2013 15:24

Eh beh, ça respire la joie de vivre ici ! (:

 
58 messages - Page 1 sur 3 

Poster une réponse


Relatif : Vive la mélancolie !

Bad Song - Röyksopp "What Else Is There"
par Naeco le 26/08/2011 7:18 - Lu 81 fois
la mélancolie c'est le mot. non la mélancolie (bile noire) c'est pas la nostalgie, c'est pas forcément la déprime... le bonheur de ressentir des émotions que te prennent aux tripes et...
Bordelais reveillez vous !
par le 19/08/2007 22:56 - Lu 157 fois
vive les bordelais mdr. vive les basques. vive les fetes de bayonne. vive le 74(ben oui y vit mdr) vive zag. vive les zagiens... "mode pétage de plomb"
la vitesse de la lumiere étant plus rapide que la vitesse du son , bcp de gens on l'air intelli
par scoubi76 le 19/06/2007 14:33 - Lu 423 fois
vive la connerie (car sans elle, nous ne brillerions pas - elle est notre faire-valoir) vive l'amour vive le sexe vive la gay-attituuuuuuude vive yoshi qui kiff...
Les gays et le Luxe
par le 14/12/2008 20:21 - Lu 1284 fois
ou va le monde mais vive le luxe ! vive la consomation ! vive largent ! vive le superficiel ! vive la beauté ! vive la luxure ! et oui le luxe est pour moi un...
La gay pride de Nantes
par marc44 le 13/06/2007 21:32 - Lu 430 fois
ouaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiissssssssss c'était croo booooonnn!!! vive les goudou, vive les trans, vive les pidi, vive les bi, vive tout le...

Infos et prévention