Sortons les cotillons !

  Société

On l'a tellement attendu, on s'est tellement battus, on a tellement marché, argumenté, râlé,partagé,été éc½urés : le sénat vient d'adopter (eh eh eh)...

 

La sphère dominante et l'homosexualité comme...

  Cinéma

La filmographie de Gus Van Sant constitue une ½uvre polymorphe, tant dans sa forme que dans les sujets traités. Cependant, certains thèmes récurrents...

 

Homo , on l'est ou on le devient ?

Anonyme
Photo
Date 04/12/2012 15:01

Personnellement je pense que l'on devient homo en fonction de certains evenements mineurs ou majeurs qui peuvent arriver au cour d'un vie. Mais certain pense que l'on est homo dès la naissance .
Votre avis ?

roquy69
Photo
Date 04/12/2012 16:05

Qu'est-ce que ça peut faire ?

Anonyme
Photo
Date 04/12/2012 16:13

Je suis partisan de la thèse selon laquelle on nait homo, mais certains événement, stigmates de l'environnement font qu'on le découvre... Certain(e)s à 10 ans, d'autres à 70 ans... D'autres ne le découvrent jamais...

Xaipo
Photo
Date 04/12/2012 16:38

On le devient et si on peut le devenir c'est qu'on est né un jour.
Mais on peut aussi bien refuser de l'être quoiqu'on le soit et refuser toute autre case que celle d'homme ou de femme.

Anonyme
Photo
Date 04/12/2012 17:37

On est bi à l'origine, et les évènements nous font pencher d'un côté ou d'un autre.

Pour réellement savoir, il faudrait élever deux nouveaux nés exactement de la même façon. Mais c'est quasiment impossible.

Anonyme
Photo
Date 04/12/2012 19:06

On aime qui on veut, et puis c'est tout. Même étant petite, je n'ai jamais vraiment trouvé de filles attirantes. Donc je pense que l'on "naît gay"... Après c'est pas une généralité je pense, un homme peut bien avoir aimer des femmes toute sa vie, et du jour au lendemain aimer un homme.

Macaron
Photo
Date 04/12/2012 19:31

jeremie57 écrit:

Hétéro, on l'est ou on le devient ?

Anonyme
Photo
Date 04/12/2012 20:30

roquy69 écrit:

Qu'est-ce que ça peut faire ?



Je suis un peu d'accord. Se poser la question ça sous-entendrais qu'il pourrait y avoir une cause, et donc en l'isolant, on pourrait "éviter" l'homosexualité. Bref, je trouve la question tendancieuse (même si je peux comprendre qu'on se la pose).
Mais pour répondre quand même à la question, je considère que c'est une préférence sexuelle, au même titre que les préférences alimentaires. J'aime le chocolat noir. Pourquoi ? Je n'en sais rien. Mais je n'aime pas le chocolat blanc. Pourquoi ? Parce que c'est comme ça. Et les goûts varient selon les individus. De mon point de vue, le raisonnement est le même pour la préférence sexuelle. Je suis attiré par les mecs. Pourquoi ? Aucune idée, c'est comme ça. Peut-être que¨cette préférence restera ainsi pour toujours, peut-être qu'elle finira par changer. Là aussi, pourquoi ? Aucune idée, et franchement je m'en fous

Lenina
Photo
Date 04/12/2012 21:15

On l'est et on peut aussi le devenir !
Et on s'en fou.

Anonyme
Photo
Date 04/12/2012 22:38

Astorwelt écrit:

Je suis partisan de la thèse selon laquelle on nait homo, mais certains événement, stigmates de l'environnement font qu'on le découvre... Certain(e)s à 10 ans, d'autres à 70 ans... D'autres ne le découvrent jamais...



Ta thèse me plais bien, est ce qu'il y a eu des articles ou des trucs comme ça dessus ? Parce que ma question c'est: Ces évènements seraient forcément négatifs ? On ne se découvrirait homo qu'après un traumatisme, un problème ?

Chaussure
Photo
Date 04/12/2012 22:59

Tu te poses trop de questions.

fourmi103683
Photo
Date 04/12/2012 23:39

Miko3 écrit:
roquy69 écrit:

Qu'est-ce que ça peut faire ?



Je suis un peu d'accord. Se poser la question ça sous-entendrais qu'il pourrait y avoir une cause, et donc en l'isolant, on pourrait "éviter" l'homosexualité. Bref, je trouve la question tendancieuse (même si je peux comprendre qu'on se la pose).



En fait, si on prouvait que l'homosexualité était innée, on clouerais le bec aux préjugés sur l'éducation (influence du père et de la mère etc..). Il me semble que les homophobes pensent pour la plupart que l'homosexualité vient d'une "mauvaise" éducation. Si on leur dit que leur bébé peut naître gay, ils remettraient un peu plus en cause leurs propos. Et quand on voit tous ces gens qui disent "Je n'ai pas de problème avec l'homosexualité. Ils font leurs choix, c'est leurs vies" puis qui se tiennent soigneusement à l'écart, je me demande combien voient encore les homos comme des provocateurs qui ont choisis d'emmerで le monde...

Dans les autres cas (cas acquis et cas combo), je suis d'accord pour dire que ça ne servira à rien.

Tout ça pour dire que je ne trouve pas la question inintéressante et encore moins tendancieuse dans la mesure où chercher la cause de l'homosexualité ne suggère à aucun moment de l'éviter. (On est pas dans Bienvenue à Gattaca, les bébés ne sont pas triés selon leurs gènes)

Henri_IV
Photo
Date 05/12/2012 0:02

On est de la jaquette, on ne le devient point.

Miaoumix
Photo
Date 05/12/2012 2:24

pseudo écrit:

Se poser la question ça sous-entendrais qu'il pourrait y avoir une cause, et donc en l'isolant, on pourrait "éviter" l'homosexualité. Bref, je trouve la question tendancieuse (même si je peux comprendre qu'on se la pose).


Et alors? Renier le fait qu'il pourrait y avoir une cause ça serait tirer un trait sur la construction de ton orientation sexuelle, de tes sentiments. Je reste persuadé qu'on ne nait pas homosexuel comme on ne nait pas avec l'envie de chocolat noir ou blanc, ce sont des gouts que tu formes à différents stades de la vie, et en fonction de ton experience, et ta formation.

J'ajoute que cette démarche est bien dans la nature humaine. Pour moi se demander comment on a pu devenir homo, c'est comme ceux qui font un arbre généalogique, ou les orphelins qui cherchent leurs parents, les Astronautes qui vont sur la Lune, les spéléos qui descendent au plus profond... Consciemment ou inconsciemment, on cherche tous un peu la même chose, nos origines.

unlikeyou
Photo
Date 05/12/2012 3:25

Il reste que la sexualité porte quelque chose d'irrationnel . Moi je ressens et c'est tout .
La cause , la finalité , les gènes , les expériences . exit .

Quand je croise un regard qui m'accroche et un corps qui m'allumes (rare d'ailleurs) ...
je ne suis pas dans la recherche de la logique explicative de mon désir . Mon corps parle et c'est bon .

La réflexion sera pour plus tard , plus tard , plus tard , plus tard . Le plus tard possible .
Je veux vivre . Comprendre des fois, c'est un peu la fin du monde .

Anonyme
Photo
Date 05/12/2012 19:44

Le fait d'être homosexuel n'a rien à voir avec nos origines.

Mais si c'est en fonction de l'expérience/de la formation, comment se fait-il que certains soient sûrs d'être gay alors qu'ils sont jeunes et sans aucune expérience ?

Anonyme
Photo
Date 06/12/2012 10:57

Je pense qu'il y a un peu des deux : on a peut être une prédisposition à aimer les filles par exemples alors qu'on est soit même une fille . En ce qui me concerne je n'ai jamais eu d'amoureux , je ne me suis jamais intéresséé aux garçons même quand j'étais petite . Je n'avais qu'une barbie ( parce que je n'aimais pas ça ) et elle était en short noir et T-shirt vert foncé , c'était barbie " aventurière " , j'adorais m'habiller en bleu et jouer à la policière ... ect . Bref je raconte un peu ma vie là désolé . Quoiqu'il en soit je pense que j'ai toujours été lesbienne . Après peut être que si étant petite mes parents m'avaient élevés d'une autre manière , dans un autre environnement je ne serai pas attiré par les fille ... Qui sait ?
Je n'ai que 16 ans mais je suis sûre d'être lesbienne parce que les garçons ne m'attire pas du tout : que je regarde Leonardo Di Caprio , Brad Pitt ou je ne sais trop qui ça me fait le même effet que de regarder une chaise ... Rien . Alors que chez une fille je vais tout de suite la détailler des yeux , me demander ce qui pourrait m'attirer chez elle ... ect .
Enfin voilà c'est juste mon point de vue .

Anonyme
Photo
Date 06/12/2012 11:28

J'aime beaucoup ceux qui formulent des réponses du style "On s'en fout" ou encore "Ca serait un moyen pour detourner l'homosexualité". On est sur un forum quand même, la personne à l'origine du sujet a le droit de se poser cette question, de vouloir cr?er une discussion, et de voir les diff?rents points de vue de chacun. Alors relax avant de lui tomber dessus, d'autant que y a un nombre incalculable de sujets inutiles ici sans que cela soit mentionné. Bref, c'est ce que je voulais souligner en premier.

On en revient toujours au vieux débat de l'inné et de l'acquis. Je pense, et j'avais vu cela en cours de bio, que l'homosexualité, au même titre que le caractère "yeux bleus" est inscrit dans nos gènes et qu'il s'exprime en fonction des différentes influences de l'environnement. Autrement dit des différents stimulus. Ca n'est pas ou tout noir, ou tout blanc, c'est gris. C'est à dire que ça n'est pas quelque chose de 100% inné, ni de 100% acquis, c'est la combinaison des deux qui va faire que nous sommes ce que nous sommes. Biensur, il faut une base biologique, mais celle ci peut ne jamais s'exprimée s'il n'y a pas eu un certain impact de l'extérieur. Après, quant à savoir si tout le monde possède cette base biologique capable de s'exprimer à tout moment, je ne sais pas.. Je pense que oui. Mais je trouve ça super intéressant comme débat, de voir commet la machine humaine est extra ordinaire.

Anonyme
Photo
Date 06/12/2012 19:25

C'est pas une façon de tomber sur le mec qui a fait le sujet, c'est juste mon point de vue.

erlimy
Photo
Date 06/12/2012 19:58

(modéré)

Modération (Iki) : C'est hors-sujet, en trois exemplaires, et on ne peut pas héberger ce genre de récits apologétiques de la prostitution ici.

Anonyme
Photo
Date 08/12/2012 13:05

J'en connais plusieurs dans mon entourage qui était hétéro voir homophobe avant de devenir gay... Je prend trois exemples.

L'un d'entre eux était totalement refoulé et ne s'assumait pas, il avait des relations avec des femmes pour se faire accepter par sa famille et se sentir "normal". Disons que je peux comprendre, sachant qu'il n'est pas tout jeune et qu'à l'époque les mentalités n'étaient pas les mêmes.
Le deuxième était hétéro puis du jour au lendemain, on apprend qu'il est "devenu" gay. Une transformation totale: L'hétéro super viril aux 1001 conquête devient une follasse comme je n'en ai jamais vu. Dans ce cas précis, je me pose toujours la question du pourquoi du comment, cette personne étant méconnaissable et ayant totalement changé de personnalité (ce que je trouve personnellement assez inquiétant, voir insultant, tant tous les clichés se réunissent en une seule personne de façon totalement négatif).
Un dernier exemple vient de quelqu'un d'homophobe qui se découvre gay. Ma théorie c'est que cette personne était un homosexuel refoulé qui refusait d'admettre sa préférence sexuelle de peur d'être jugé "pas normal". Fin bref, j'ai pas a m'expliquer plus là-dessus, je pense que tout le monde est apte à voir ou je veux en venir, anyway.

Personnellement, je pense qu'on naît gay. Après, c'est plus ou moins apparemment, plus ou moins manifeste etc. Ca dépend de tellement de choses que voila.
Cela dit, parmi les cas que j'ai cité, je sais que certains ont vécus des expériences assez traumatisantes, du coup, je me demande sincèrement si cela n'a pas eu d'impact sur eux qui aurait provoqué un changement (notamment dans le cas numéro deux ou le refoulement est moindre comparé au premier et troisième cas).

Je trouve le sujet vraiment passionnant et bien que je comprend ceux qui disent "en s'en fout", j'ai envie de leur répondre: 1/ C'est toujours intéressant d'avoir des débats sur ce genre de sujet. 2/ On est sur un forum de DISCUSSION, donc si on peut pas discuter, c'est quoi le but?

aerial
Photo
Date 09/12/2012 0:36

lorsqu'on est enfant en bas age on est "bi", je m'explique : enfant nous ne faisons pas de différence entre les 2 sexe, en effet on est élever par le faite qu'on aime autan notre mère que notre notre père sans distinction donc dans notre tête de bambin aucune différence entre ses deux être. La distinction se fait a 6 ans environ, et nous prenons conscience de nos attirance pour telle ou telle sexe généralement a l'adolescence.
Je suis partisane de la thèse que l'on naît homo, je pense que sa doit être écrit quelque part dans nos gène sans doute. Sauf qu'a la différence de naître noir, jaune ou blanc on ne le sait pas tout de suite en se regardant dans un miroir ( sa se saurait si y avait marqué homo sur notre front non?!XD) Mais on le découvre, plus tard a l'adolescence généralement.
Je trouve que penser que l'on devient gay ou lesbienne donne des argument au homophobes :
"non mais tu comprend il a été traumatisé sans doute par son père absent, ses pour sa qu'il est gay mais y redeviendra "normal" "
je précise que se sont des propos veridique q'on m'a tenu en parlant d'un de mes ami gay qui a effectivement un père absent
bref cette anti-thèse donne au homophobe une explication de notre "déviance"et donc si nous sommes devenu homo par un concours de circonstance atténuante pourquoi ne pourrions nous pas revenir dan " le droit chemin" après tout?!

néanmoins je respecte les opinions divergente des miennes
j'espère que le deuxième degrés de ce message a été saisi ( cf : l'utilisation des guillemet)

 
49 messages - Page 1 sur 3 

Poster une réponse


Relatif : Homo , on l'est ou on le devient ?

coment devient on homo
par sexyharris le 08/05/2008 23:57 - Lu 558 fois
pour moi devenir homo ce n'est pas un choix, c'est vennue comme ça. il ne faut chercher pourquoi on devient ou on ne devient pas homo. c'est comme ça....
pathétisme des hétéros
par le 08/07/2008 12:13 - Lu 681 fois
un des conjoint change de vie ( veuf, devient homo , divorce etc...)hum... "devient homo" pouf comme ça par magie. :p
L'Homosexualité, ca devient quoi?
par le 16/05/2007 18:57 - Lu 502 fois
hétéro ou homo, il y a sexe entre 2 personnes.hétéro ou homo, il y a sentiments ou pas.hétéro ou homo, il y a infidélité ou pas.hétéro ou homo, on se dit je t'aime ou...
devenir gay et il un choix?
par le 25/08/2008 14:39 - Lu 500 fois
hi, le fait de dire que l'on voudrait être homo ne signifit-il pas que l'on est homo ? :s je veux dire si un gars voudrait devenir homo, ceci veut dire qu'il a des...
Hétéro refoulé (homo devenu hétéro)
par le 12/11/2011 14:38 - Lu 586 fois
salut, pour moi un homo se disant redevenir hétéro est tout simplement bisexuel. puis la sexualité est loin d'être immuable, tout peut arriver. personnellement je n'en connais pas.comme un...

Infos et prévention

Videos

  Aphasie
Ajouté le 26/03/14
Affichée 1261733 fois
3 votes, 3/5
  Boys Don't Cry
Ajouté le 03/03/09
Affichée 1732687 fois
2 votes, 5/5
  C'est contre nature haaaan
Ajouté le 26/10/12
Affichée 1625092 fois
40 votes, 5/5
  Le jour où la Terre arrêta de se masturber...
Ajouté le 11/11/12
Affichée 1623477 fois
35 votes, 5/5
  My beautiful laundrette extrait
Ajouté le 03/03/09
Affichée 1730788 fois
4 votes, 2/5

Les News

Roger Karoutchi, ou du bon usage de... Le 23 janvier dernier, Roger Karoutchi, secrétaire d’Etat (UMP) chargé des relations avec le Parlement, a fait le choix de révéler publiquement son homosexualité dans une interview à l’AFP .  
Harvey Milk Milk, le film tant attendu par la communauté gay vient d'être récompensé deux fois !  
L'appel de Montpellier Il y a un an, le samedi 14 novembre 2009, Hélène MANDROUX lançait officiellement, depuis la ville dont elle est maire, « l'appel de Montpellier » en faveur de l'ouverture du mariage aux couples homosexuels. Plus de 10 000 signataires élus et citoyens ont depuis rejoint cet appel.  
Droits LGBT : ça bouge aux... Mais que se passe-t-il aux Etats-unis ? Barack Obama a fini par réussir à abroger le DADT, celui-ci en profite ainsi pour évoquer le sujet du mariage homosexuel, Joe Biden le pense contre toute attente inévitable, Hillary Clinton quant à elle prépare déjà le terrain avec une mesure sur l'homoparentalité, et pendant ce temps Harvey Milk fait son nid au musée de l'histoire de l'homosexualité à San Francisco.  
Sortons les cotillons ! On l'a tellement attendu, on s'est tellement battus, on a tellement marché, argumenté, râlé,partagé,été éc½urés : le sénat vient d'adopter (eh eh eh) ce mardi soir le premier article du projet de loi sur le mariage dit « pour tous » (mon cochon d'inde se sent toujours exclu). Désormais, qu'on se le dise, et grâce à 179 gentils bonshommes grisonnants, le code civil affiche fièrement son nouveau look spécial tolérance : «Art. 143. - Le mariage est contracté par deux personnes de sexe différent ou de même sexe.»