Sortons les cotillons !

  Société

On l'a tellement attendu, on s'est tellement battus, on a tellement marché, argumenté, râlé,partagé,été éc½urés : le sénat vient d'adopter (eh eh eh)...

 

La sphère dominante et l'homosexualité comme...

  Cinéma

La filmographie de Gus Van Sant constitue une ½uvre polymorphe, tant dans sa forme que dans les sujets traités. Cependant, certains thèmes récurrents...

 

Sans transitions. ___________

Anonyme
Photo
Date 29/06/2011 16:46

Lucien venait de finir son rail de coke dans sa chambre quand son père l'appelait. Un peu de cette poudre blanche dédaignait pénétrer les entrailles du nez du drogué, mais il savait que la naïveté de son père était à couper au couteau.
Lucien, il aimait cette farine. Son prof de philosophie lui expliquait qu'il était impossible d'être heureux. La coke lui faisait penser le contraire, il disait même qu'elle lui procurait « les orgasmes les plus chers qu'il n'avait jamais eu ».
Lucien arrivait à table pour déguster la salade bleue et les tomates roses. Après tout, c'était l'été. Son regard affrontait celui de son porc de père. C'était le seul qui, dans une salade, mettait de l'huile et rajoutait de la sauce allégée. Ou qui laissait couler du sel pendant des secondes et des secondes sur son steak jusqu'à voir une couche blanchâtre recouvrant l'aliment. Inutile de préciser qu'il mangeait la bouche ouverte.
Vous l'avez sûrement deviné, leur relation n'est pas au beau fixe, mais là n'est pas la question.
A ce moment-là, peu de choses pouvaient surprendre Lucien. Rien n'était capable de le déranger du pied qu'il prenait. Mais c'était sans parler de la boule noire qui venait de s'écraser sur le sol. Une explosion silencieuse, sans pour autant être dépourvue de conséquences. Il savait que les débris d'une bombe nucléaire contemporaine jonchaient le nouveau monde capitaliste.
Lucien dévalait les escaliers. Marche noire, marche blanche. Escaliers en damiers, en échecs. Solitaire, backgammon, tarot. Il sautait sur son tapis volant. Dans ce monde, il est interdit de toucher le sol sous peine de brûler. Il faut toujours prendre de la hauteur.
Arrivé.
C'était trop tard, Lucien se trouvait nez à nez avec le cadavre d'Anne Sinclair suicidée.
Un souffle d'air devenu tempête, fusionné à la farine, percutait Lucien qui voyait des liasses de billets virevolter autour de lui et se déchirer dans un ciel vert dollar.

Anonyme
Photo
Date 29/06/2011 16:49

Lucien, personnage récurrent des histoires merveilleuses de Synchronize.

Anonyme
Photo
Date 29/06/2011 17:08

Heureusement, mon prénom n'est pas Lucien. (ahah).

Anonyme
Photo
Date 29/06/2011 17:15

Arf ... Encore un délire littéraire :/

Si c'est une nouvelle, c'est raté : y'a pas de chute

Anonyme
Photo
Date 29/06/2011 19:53

Donatello écrit:

Arf ... Encore un délire littéraire :/

Si c'est une nouvelle, c'est raté : y'a pas de chute



Pas besoin de "Si c'est une nouvelle".

Anonyme
Photo
Date 29/06/2011 20:19

Pourquoi " Lucien " ? =O
" Un délire littéraire " c'est le terme je crois... Bon ceci dit, je trouve ça assez sympa... bon, il y a quelque chose d'étrange au niveau des temps je trouve... =/
Tu aurais dû développer les relations entre le dit " Lucien " et son père... Ou je sais, pas trouver autre chose pour nous faire ressentir des sentiments quelconques... =/ Perso, j'aurais développé les relations avec son père de façon à ce que l'on comprenne pourquoi il se drogue puis je l'aurais fait mourir d'une façon ou d'une autre afin qu'il y ait une chute... ou bien le faire tuer quelqu'un.... son père par exemple ...?

zuljin
Photo
Date 29/06/2011 21:16

quand on dit que la drogue c'est mal !! vous feriez mieux de jouer aux petits chevaux bande de sale jeune dévergondés et diaboliques, au lieu de jouer avec le fard à paupière du bon Dieu !

Anonyme
Photo
Date 30/06/2011 12:09

Le début se tient à peu près mais on part très vite dans un truc assez incompréhensible, mais je pense que c'est voulu, pour bien faire ressentir le trip de Lucien.
Le problème c'est que ce genre d'exercice, même si ça peut être super sympa à écrire, c'est toujours beaucoup plus difficile à lire. Du coup même dans un texte d'une longueur aussi petite, ça fait déjà beaucoup.
Au niveau purement formel, quelques maladresses mais dans l'ensemble c'est vraiment bien écrit, on sent une bonne maîtrise du français. J'aimerais bien voir ce que tu peux faire dans des textes un peu plus construits et un peu plus longs, plutôt que dans des petits billets sortant de nulle part

Anonyme
Photo
Date 30/06/2011 15:11

La prochaine fois que je suis défoncé je viens lirce ça, ya matière à planer ( oui c'est plutôt un compliment).
Sinon la description du porc de père (jolie allitération) est vraiment pas mal.

Anonyme
Photo
Date 01/07/2011 15:26

Tiens, des compliments. Je n'y été plus habitué.
Pour ce qui est d'écrire un texte plus long, je sais pas trop. Il faut savoir pouvoir étendre une histoire, la tirer de tout les côtés et faire plus de descriptions, etc. Mais, pour dire vrai, j'ai peur de ne pas y être capable.

Anonyme
Photo
Date 01/07/2011 18:18

Tu le sauras pas avant de t'y être essayé, suffit de trouver un sujet motivant

Anonyme
Photo
Date 02/07/2011 11:09

C'est ça !

Miaoumix
Photo
Date 02/07/2011 12:14

Synchronize écrit:

Lucien arrivait à table pour déguster la salade bleue et les tomates roses


Lucien habiterait il à côté de Fukushima?

Anonyme
Photo
Date 02/07/2011 17:22

+1 Miaoumix =D

Anonyme
Photo
Date 02/07/2011 17:28

Ouais, mais j'ai mieux, il se drogue.

Anonyme
Photo
Date 02/07/2011 17:32

Je ne suis pas certain que ce soit mieux... x)
Il se drogue en fumant la salade de Fukushima que son père mange...?

Anonyme
Photo
Date 06/07/2011 16:05

Synchronize écrit:

Lucien arrivait à table pour déguster la salade bleue et les tomates roses. Après tout, c'était l'été.


Merci pour ces quelques larmes

Anonyme
Photo
Date 06/07/2011 17:14

De rien !

 
18 messages - Page 1 sur 1 

Une seule page de résultat.

Poster une réponse


Relatif : Sans transitions. ___________

qui sera le dernier?
par le 20/11/2009 16:44 - Lu 10746 fois
ahaha. c'est moi. vous pouvez m'appeler dieu. ___________ adulez-moi, mais sans baver.
les amis
par nahoy le 28/04/2008 9:54 - Lu 44 fois
__________________@@@@______________________ ______________@@@@@@@@__une fois que tu les laisses partir ...
Zag d'en haut/Zag d'en bas ??
par Tiprince le 04/02/2008 10:26 - Lu 717 fois
"humour" ___________ >.
Ca te fait penser à quoi ?
par Peach le 07/07/2017 21:21 - Lu 39271 fois
singe .___________.
Elle m'aime mais je suis un fake..
par butterflies le 01/11/2013 21:08 - Lu 1350 fois
diantre t'es flippante ; ___________ ;

Infos et prévention

Videos

  Ciné Lesbien : Sans Moi (BA)
Ajouté le 08/07/09
Affichée 1742714 fois
1 votes, 5/5
  La masculinité des femmes
Ajouté le 05/03/08
Affichée 1782601 fois
3 votes, 5/5
  Reportage M6 "L'amour sans interdit" - LESBIENNE
Ajouté le 29/05/12
Affichée 1675378 fois
17 votes, 4/5
  Un nouvel épisode de Next version Gay
Ajouté le 06/08/07
Affichée 1821033 fois
6 votes, 3/5
  Gay Utopia
Ajouté le 07/10/11
Affichée 1716568 fois
5 votes, 5/5

Les News

Un jeune gay algérien menacé... L'association « Lesbian & Gay Pride » de Lyon demande à la Préfecture du Rhône de « faire preuve d'humanité ».  
Mort du cinéaste Chris Marker Réalisateur, documentaire et écrivain, Chris Marker, très discret et méconnu du grand public, était une figure atypique du cinéma. Il est le cinéaste d'une oeuvre dense, riche et sans doute incontournable entre cinéma et documentaire. Il a notamment réalisé La Jetée (1962), Sans Soleil (1982), ou encore Le Fond de l'Air est Rouge (1977).  
"Alger Sans Mozart", roman... "Alger Sans Mozart", de Messieurs Canesi et Rahmani, est ce que j'appelle une bonne surprise. Un roman historique, sans "h" majuscule. Il raconte des histoires, au sein de l'Histoire, pour jeter un regard plural dans ce joyeux foutoir qu'a été l'Algérie des années 50 à aujourd'hui. Petite revue d'un livre qui vient d'être inclus dans la sélection été 2012 des Jurés de l'Académie Goncourt.