Appel à témoins / Documentaire FRANCE 4


Photo
Date 13/05/2011 14:20

Bonjour,

Journaliste, je prépare actuellement une série documentaire consacrée aux jeunes homosexuel(le)s en 2011. Pour montrer qu'il y a 1000 façons de vivre son homosexualité !

JE RECHERCHE DES HOMMES & FEMMES, HOMOSEXUEL(LE)S ,âgé(e)s de 18 à 35 ans qui, soit :

- Envisagent prochainement de faire leur coming out auprès leur entourage (famille, amis ou collègues), car ils/elles estiment que c'est le bon moment !
OU

- Vivent au grand jour leur homosexualité, sans aucun problème ni tabou. Voire même avec fierté et revendication (ex : militantisme, monde du spectacle)
OU

- N'ont pas de problème avec leur sexualité mais n'affichent pas leur préférence : homo rime avec discrétion (ex : une fille aux cheveux longs, tailleur dans une profession sérieuse...).
OU

- ont été rejetés/reniés par leur famille uniquement en raison de leur orientation sexuelle !


SELECTION DES TEMOINS AVANT LE 31 MAI
blandine.maire@gmail.com


TOURNAGE : 6 JOURS PAR PERSONNE À PARTIR DE SEPTEMBRE

stanboy
Photo
Date 13/05/2011 14:24

Hello tout le monde, je confirme avoir eu la journaliste au téléphone, l'appel à temoin est validée.

Merci de répondre à celle ci par mail ou mp.

Bonne journée les zaguiens

yo-tux
Photo
Date 14/05/2011 0:41

Y'a t'il une date de diffusion, de cette émission?

theol1
Photo
Date 14/05/2011 15:58

une lesbienne aux cheveux longs c'est une fille qui n'affiche pas ses préférences ? allez, on va voter pour une petite maladresse

Ananas
Photo
Date 14/05/2011 16:11

Moi, je plussoie theol1. Par contre, si on a les cheveux courts et qu'on aime les tailleurs...? On est dans quelle catégorie ?

En fait, plus sérieusement, montrer qu'il y a mille façons de vivre son homosexualité, je plussoie à mort, mais pourquoi faire 4 groupes types, et pas simplement demander un appel à témoin de ce qui ont des choses à dire...?

C'est une vraie question...

Et par pure curiosité, les témoins sont choisis comment...?

Anonyme
Photo
Date 14/05/2011 16:46

Est-il possible de témoigner à visage couvert? Les 6 jours de tournages, ils sont quand, parce qu'en septembre beaucoup de gens ont cours/travail?

stanboy
Photo
Date 14/05/2011 18:52

theol1 écrit:

une lesbienne aux cheveux longs c'est une fille qui n'affiche pas ses préférences ? allez, on va voter pour une petite maladresse



Theol, Merci de pas polluer ce topic stp

Joker
Photo
Date 14/05/2011 19:16

Je n'estime pas que ce soit de la pollution, au contraire. Beaucoup de gens ne participeront pas à ce documentaire, et c'est une "petite maladresse" qui fait quand même déjà tilter, si la journaliste lit ces commentaires, ça peut déjà être une approche.


Photo
Date 14/05/2011 19:21

J'suis d'accord avec tous les autres. Si ne pas afficher sa sexualité c'est ne pas correspondre à un stéréotype... ça craint !

Popaou
Photo
Date 14/05/2011 19:35

De même. Si l'on désire réaliser un reportage pour expliquer les conditions de vie homosexuelles (ce qui est une très bonne chose en soi), il serait intéressant de ne pas sélectionné les interviewés en fonction de critères clichés. Ça irait un peu à l'encontre de l'objectif du reportage qui, je le pense fortement (et l'espère), est justement de faire entendre une voix homosexuelle. Or, les gays correspondant réellement à ces critères stéréotypés sont bien moins nombreux, et donc bien moins représentatif de la cause homo...

PS : c'est peut-être hors-thème du reportage, mais personnellement, je trouverais ça intéressant que certains reportages sélectionnent des homosexuels qui ne se perçoivent tant différents des hétéros. J'explicite un peu : on sélectionne ici des militants, des extravertis, des homosexuels à problème ou encore des qui vivent encore dans le secret. On pourrait tout autant choisir des homos qui ne correspondent pas à ces critères. C'est à dire des homos qui vivent leur homosexualité comme les hétéros vivent leur hétérosexualité. Je trouve que ça manque dans ce genre de reportages ; ça permettrait de nuancer un peu. Certains homos sont heureux, hein, et ne connaissent aucun problème. Ils sont même de plus en plus nombreux. C'est un conseil en tant que téléspectateur, mais journaliste n'est pas mon métier, donc peut-être mon conseil est-il déplacé... Mais je pense que pour véritablement faire entendre la cause homo, il faudrait tous les sélectionner, pour véritablement traiter des conditions de vie quotidienne des homosexuels, il serait bien de ne pas sélectionner que les individus dans des situations spéciales. Je pense que si un reportage m'apparaissait de cette façon, je me dirais : "enfin un reportage véritablement représentatif de l'homosexualité qui ne contribue pas à la ségrégation entre les orientations sexuelles".


Photo
Date 14/05/2011 23:09

Popaou écrit:

"enfin un reportage véritablement représentatif de l'homosexualité qui ne contribue pas à la ségrégation entre les orientations sexuelles".



Il reste à voir si ce reportage se veut représentatif ou s'il cherche avant tout du croustillant et de l'audimat

Soto
Photo
Date 15/05/2011 20:19

theol1 écrit:

une lesbienne aux cheveux longs c'est une fille qui n'affiche pas ses préférences ? allez, on va voter pour une petite maladresse



Le truc, c'est que dans ce genre de paroles, le problème n'est pas est-ce que la personne a voulu le dire ou pas, on n'est pas là pour juger des personnes, mais pour juger des propos. Et maladresse ou pas, si elle pose son enquête avec ce genre d'orientation, on peut déjà en dessiner les limites : le sens commun, toujours la même chose, on maintient les idées en place sur ce que doit être une femme ou un homme, on pense l'homosexualité comme inversion, et c'est bouclé.
Même sans aller jusque là, cette "maladresse" est un boulet qui infléchit forcément l'enquête. Si j'étais vous, ça m'enlèverait toute envie de participer.

Ulysse
Photo
Date 15/05/2011 20:28

Je suis bien d'accord avec Soto ^.^'

theol1
Photo
Date 15/05/2011 22:34

Soto : ayant juste l'habitude de voir les appels à témoin se faire descendre en flammes sur Zag, j'ai pris le parti de la modération plutôt que de la polémique. sur le fond, je suis d'accord ; je ne pense pas que ce soit une maladresse mais bien un biais dans l'étude du sujet. cela dit j'ai jugé que ce n'était pas en sautant au cou de la journaliste qu'elle aurait pris cette remarque en compte (je ne dis pas que tu le fais). diplomatie et modération sont les meilleurs alliés du progrès, surtout quand tout ceci part, au moins, d'une bonne intention (:

Ixiam
Photo
Date 16/05/2011 10:24

Pareil en accord avec Theol et Soto,
Car ce sont toujours les mêmes stéréotypes que l'on retrouve.
Comment montrer que l'on est "normal" (notez les guillemets) tout en montrant la différence ou ces stéréotype ?

Soto
Photo
Date 16/05/2011 18:29

theol1 écrit:

diplomatie et modération sont les meilleurs alliés du progrès, surtout quand tout ceci part, au moins, d'une bonne intention (:



Mais le progrès, de qui est-il l'ami ? =p

Note bien que je réagissais à ce que tu disais, mais pas pour t'attaquer, du tout ^-^ C'est très bien de vouloir trouver un peu de bon dans chacun de nous.

Le problème c'est si cette recherche nous détourne de regarder les conséquences de ce qui se dit, et c'est pour ça que j'insistais sur le côté vraiment malheureux de la maladresse.
Parce que l'enfer est pavé de bonnes intentions, comme on dit, et parce que je peux plus, moi, voir les bonnes intentions comme quelque chose de positif... ça copine tellement avec les plus moches des horreurs, les bonnes intentions... elles ont fini par en prendre le visage, voilà. C'est presque pire si c'est fait avec une bonne intention, parce que ça veut dire qu'ils voient même pas le problème =0


Photo
Date 16/05/2011 21:36

Comme dit plus haut, et les critères le prouvent, ce sont toujours les mêmes choses que l'on essaie de retrouver chez les homos pour que ça passe à la télévision : quel dommage! La diversité a beaucoup de choses à apporter, surtout dans ce milieu là, qu'il serait regrettable de laisser les gens qui vivent leur homosexualité de façon tout à fait normale sur le bas côté. Il serait alors plus facile de se faire d'avantage accepter par la société et ainsi de leur montrer ainsi que nous sommes des gens normaux et pas tous des ados suicidaires, paranoïaque ou défroqué par le style vestimentaire....

evorest
Photo
Date 17/05/2011 5:05

Vous allez participer à la préparation d'une émission qui sera peut être visionnée par plusieurs centaines de milliers de téléspectateurs. Dans ces circonstances et par soucis de déontologie, on est en droit de s'attendre à une approche consciencieuse et responsable. Or, de nombreux détails dans votre annonce remettent déjà, à mon sens,sérieusement en cause vos ambitions quant à la pertinence et la validité de votre futur reportage :

1/ Le sujet que vous abordez n'est pas anodin. Certains aspects sont certes légers et positifs mais d'autres, comme le rejet éventuel de l'individu par l'entourage familial que vous évoquez et souhaitez traiter, sont sérieux. Donc même si vous êtes sur un site pour ados évitez les smileys (vous vous présentez en tant que journaliste !) et les points d'exclamation pour vous en tenir à quelque chose d'un peu plus formel, vous susciterez même plus d'encouragements et avis positifs concernant votre démarche.


2/ Évitez les exemples entre parenthèses pour éviter de dire n'importe quoi ou de sombrer dans les clichés. Ici, vous êtes au c½ur du sujet et une idée reçue se voit tout de suite. Vos potentiels témoins se reconnaitront de toute façon dans les généralités et vous proposeront d'eux même une expérience similaire à ce que vous recherchez ou à laquelle vous n'auriez peut être pas pensé mais qui s'inscrit parfaitement dans le cadre de votre sujet. Vous aurez en plus le mérite d'avoir réalisé un reportage inédit.


3/ Si vous connaissez mal un sujet, faites en sorte que ça ne se voie pas, pour éviter des méga-bourdes comme celle-ci :

bmjournaliste écrit:



-N'ont pas de problème avec leur sexualité mais n'affichent pas leur préférence : homo rime avec discrétion.



Ouch ! Attention, sujet foireux, vous vous appuyez sur des bases complétement fausses ! Soit c'est un quiproquo, soit vous vous imaginez qu'il s'agit clairement d'une affaire de discrétion et qu'un(e) homo extraverti(e) ressent un besoin irrépressible d'afficher son orientation sexuelle de quelque façon que ce soit ... Sincèrement en lisant cette phrase, j'ai eu très peur.


4/ "1000 façons de vivre son homosexualité" et toujours les mêmes schémas de vie stéréotypés qui nous sont servis, en total décalage avec la réalité. Publicité mensongère ! Pas bien ! Les 3 sujets présentés (vu que le troisième est complétement foireux je le compte pas) sont récurrents. Le premier est classique mais toujours instructif, le second est douteux et peut très vite tendre vers un sensationnalisme malsain. Quant au dernier, il demande d'être traité avec sobriété et un grand sens des responsabilités (vous vous attaquez à un problème qui est une cause majeure de dépression et tentative de suicide chez les adolescents dans un contexte de cellule familiale anéantie).


Voilà. Pour l'instant, votre démarche ressemble à un racolage de stéréotypes un peu vulgaire (démarche fâcheusement banale), c'est dommage mais le "documentaire" est pas commencé, il est toujours temps de redresser le cap et présenter les choses différemment. Je peux, et je suis pas le seul, paraître sceptique. Mais de nombreux journalistes ont déjà labouré ce terrain et semé de jolis colombins dans leur sillage, dégoulinant de clichés ou d'idées fausses et d'un sensationnalisme grossier qui malheureusement s'imprime dans la conscience collective, alors forcément... On se méfie.

Ces premières maladresses n'augurent rien de bien rassurant mais je vous souhaite néanmoins bonne chance.


Photo
Date 17/05/2011 9:07

evorest => Entièrement d'accord avec ton analyse

J'ajouterais simplement que je pense qu'il est impossible que ce genre de reportage aille dans le bon sens, du fait que l'objectif numéro 1 d'une chaine de télévision est l'audimat (et donc le fric comme toujours), par conséquent on aura encore le droit aux histoires d'une tristesse presque morbide (en ce qui concerne le 3eme sujet).
Du reste, on sait aussi ce qui nous attend, ils choperons des stéréotypes comme d'hab et il nous servirons ça sur fond musicale travaillé pour choquer le plus possible, ou créer un sentiment de compassion...
J'attends de voir après tout, mais bon je le vois arriver de loin le colombin =)

Sobek
Photo
Date 17/05/2011 14:04

Moi je suis d'accord avec moi même pour être d'accord avec theol1, Djow, ArtdeCorps et evorest.

Voily Voilou

Anonyme
Photo
Date 17/05/2011 15:36

Dans le journalisme télévisuel on recherche des images que vous le vouliez ou nous, il faut aussi structurer le reportage, alors arrêtez de faire les petits réactionnaires de pacotille. Et je rappel pour ceux qui n'ont pas lut le post que la "fille aux cheveux longs" était un exemple parmi d'autres.
Il est bon de rappeler certaines choses mais putain les grosses gueules du forum fermer là un peu !


Photo
Date 17/05/2011 15:51

Crocky : Et bien quel tact, et de surcroit quelle argumentation, tu devrais postuler pour faire partie du reportage =)

 
36 messages - Page 1 sur 2 

Poster une réponse


Relatif : Appel à témoins / Documentaire FRANCE 4

Recherche témoignage pour un reportage sur M6
par jrlstm6 le 18/04/2010 15:10 - Lu 689 fois
bonjour à tous, je vous remercie pour l'intérêt que vous portez à l'appel à témoins ainsi qu'au reportage. vous êtes nombreux a avoir consulté cet appel à...
Témoignages : Homosexualité Féminine
par princessafi le 20/03/2011 19:29 - Lu 293 fois
bonjour, je me présente, je suis johanna, journaliste pour france 2. nous sommes en train de réaliser avec olivier delacroix, un documentaire de 90 min sur lhomosexualité féminine....
Témoignage sur le désir d'enfant pour couple homosexuel
par totallydad le 06/11/2012 16:47 - Lu 204 fois
bonjour, je suis emilie et avec l'accord de votre administrateur je relaye ici mon appel à témoins. je travaille sur un documentaire pour nrj12 sur le désir d'enfant. j'aimerai...
Homo ou hétéro est-ce un choix ?
par vyncy43 le 30/05/2015 21:30 - Lu 279 fois
voici le lien vers le documentaire de thierry berrod, "homo ou hétéro, est-ce un choix ?" diffusé sur france 2 le mardi 24 mars à 22h55 dans infrarouge. ce documentaire amusant,...
completement cinglés
par le 10/09/2007 9:03 - Lu 153 fois
a la base si je me souviens c'était un documentaire qui était passé en deuxième partie de soirée sur france 3. j'adore ce type de documentaire en tout cas.

Infos et prévention

Videos

  Bande annonce : documentaire sur l'amour
Ajouté le 07/02/10
Affichée 1381817 fois
2 votes, 1/5
  Déshabillez nous - France 3
Ajouté le 01/03/12
Affichée 1282764 fois
19 votes, 5/5
  La bisexualite, tout un art ?
Ajouté le 02/04/11
Affichée 1381975 fois
5 votes, 5/5
  L'homosexualité animale - 2
Ajouté le 08/08/11
Affichée 1342730 fois
4 votes, 5/5
  Temps Present (1971) : Les Homophiles (2/3)
Ajouté le 11/04/11
Affichée 1379060 fois
3 votes, 5/5

Les News

Gaillard! Le rugby un sport de pd? Viril, macho, masculinité, féroce, brutes sont les qualificatifs généralement associé au rugby... Délicat, sensible, efféminé, gracieux, joyeux sont des termes associés à l'homosexualité... Un documentaire se propose de montrer la réalité de ces hommes qui sont à la fois rugbymen et homosexuel. C'est l'ambition du film Gaillard! d'enterrer les clichés dont souffrent les homosexuels et mettre en lumière les clichés qui sont véhiculés par le rugby.  
Vers l'ouverture du mariage aux... Quelques jours après l'annonce de la décision du tribunal administratif de Besançon qui a permis à un couple de lesbiennes d'avoir le droit d'adopter et à l'occasion des dix ans du pacs, Helene Mandroux, maire de Montpellier a lancé ce 14 novembre "l'appel de Montpellier" regroupant des élus socialistes et verts souhaitant relancer le débat sur l'ouverture du mariage aux homosexuels.  
Le retour de Blackberry Hier, le PDG de chez RIM a présenté sa nouvelle gamme de produits.  
France Télévisions ou l’art... France 2 au journal télévisé de 13h injurie et diffame Za-gay.org  
Flash Test VIH - Semaine de... La semaine du 23 au 29 septembre 2013, les centres de dépistage se déplacent près de chez vous pour une opération de grande ampleur visant à dépister les populations à risque. Il s'agit de la plus grande opération de dépistage rapide jamais réalisée en France, avec une réponse estimée entre 15 et 30 minutes pour une pandémie touchant près de 152 000 personnes dans notre pays, dont 40 000 ignorant leur statut sérologique. Un dépistage précoce permet une prise en charge rapide et adaptée. Faites vous dépister, c'est important !