Train_Thalys_728x90

Pour ou contre la fessée ?

En ligne allomat69
Photo
Date 16/11/2009 9:21

Source  

Edwige Antier a déposé (ou va déposer prochainement) une proposition de loi devant l'Assemblée nationale afin de bannir la fessée et autre châtiment corporels, comme l'ont déjà fait de nombreux pays européens, à l'appel du Conseil de l'Europe. 18 États ont déjà interdit la fessée : les pays scandinaves l'ont fait depuis longtemps comme la Suède en 1979 ; mais il y a aussi des pays latins comme l'Italie, l'Espagne, Chypre, la Croatie et même la Roumanie.



Source  

Estimant que la France est en retard sur le point des chatiments corporels sur les enfants, la député UMP et pédiatre reconnue Edwige Antier a déposé un projet de loi visant l'interdiction de la fessée. Elle estime en effet que cet acte violent n'a jamais permis de résoudre un conflit.

Pire, il contribue à donner à l'enfant une perception mauvaise des choses : le plus fort peut se permettre de frapper le plus faible.

Pour étayer sa position Edwige Antier s'appuie sur les choix législatifs déjà faits par différents pays européens dont la Suède et l'Allemagne. Actuellement en France, une enquête de l'Union des familles en Europe, montre que 87 % des parents disent avoir eu recours à ce châtiment corporel et plus de la moitié se prononcent contre son interdiction.

Si ce projet de loi passait devant l'Assemblée nationale, il ne s'agirait pas de mettre les parents qui donnent des fessées derrière les barreaux, mais de contribuer à faire baisser le nombre de ceux qui pratiquent ce geste.

L'interdiction de la fessée serait inscrite non pas dans le Code pénal mais bien dans le Code civil. Ainsi les mentalités pourraient être amenées à évoluer progressivement comme ce fut le cas en Suède. Lorsque l'interdiction fut votée dans ce pays, 70 % des parents étaient alors opposés à ce texte. Désormais, ils ne sont plus que 10 %.



Source  

Quel est l'avis des Posteurs ? (2 411 votes ont été enregistrés)

- 6.3% pensent que c'est normal que la fessée soit interdite, que taper son enfant n'éduque en rien...

- 45.2% estiment que cette loi est idiote, qu'une fessée n'a jamais tué personne.

- 2.9% croient qu'une fessée est le début de la banalisation de la violence...

- 17.2% jugent qu'un enfant a parfois besoin d'être corrigé.

- 12.4% s'inquiétent que constater qu'un enfant a tous les droit...

- 8.1% ont un avis mitigé...

- 1.9% ont préféré laisser un commentaire...

- 5.4% voient dans la fessée un aveux d'impuissance,

- 0.7% pensent que cette loi est justifiée dans la mesure où au niveau Européen, nous sommes encore les seuls à tolérer les châtiments corporels...



Quels est votre avis, pour ou contre la fessée ?

sreym
Photo
Date 16/11/2009 9:35

Ca calme bien les petits alors Pour. Une fessée n'a jamais tué personne .
Et puis je trouve ça moin violent de se prendre un coup sur le cul, que dans la tête


Photo
Date 16/11/2009 9:42

je veux la féssée

non plus sérieusement ça fait pitié leur truc, j'ai halluciné en voyant ça aux infos, où va le monde

zuljin
Photo
Date 16/11/2009 9:58

barf,a chacun d'éduquer ses mômes comme il l'entend après tout,ils leurs appartiennent jusqu'à leurs 18 ans !!
cela dit,il y a fessée et fessée,lors d'une grosse bêtise ça peut aider a faire comprendre mais ça ne doit pas être un pain quotidien non plus.
personnellement j'en ai pas eu presque,peut être une ou deux,et je fait moins de bêtises que la moyenne j'ai l'impression x)
bref,a consommer avec modération,comme le pinard !!

LoupBlanc
Photo
Date 16/11/2009 12:33

Y'a un truc que n'a pas trop trop compris madame la députée. Concrètement, un parent dispose de quelles sanctions contre son gosse ?
- La punition : privé de sortie, de jeux vidéos, d'argent de poche, etc ... Certes utile, mais au bout d'un moment, si votre gosse est privé de tout et continue à faire n'importe quoi, on se demande quoi faire.

- La Gueulante : consistant à vagir sur votre enfant comme Sarkozy sur Rama Yade, elle peut jouer un rôle quand elle n'est pas trop utilisée. En effet, une fréquence répétée gâche un peu l'effet de surprise.

- Le sermon : à utiliser au départ, bien sûr. Mais à ne pas répéter s'il n'est pas assorti de punition, parce que si votre petit c... enfant hyperactif n'a pas compris la première fois, le second sermon risque fort de rentrer par une oreille et ressortir par l'autre.

- La menace : soit de punition, soit de recours à l'autorité supérieure ("M'oblige pas à prévenir ton père !"). La première est à exécuter impérativement en cas de récidive. Ne pas le faire vous ferait passer pour un lâche et un incompétent. La seconde est à proscrire, c'est l'aveu (direct, lui) de votre incompétence. Et c'est peu recommandé de paraître inutile devant votre rejeton.

- La baffe ou la fessée : quand votre enfant n'a plus de vie sociale ni de tympans, et qu'il continue quand même à chercher à être remarqué par les forces de l'ordre, la seule solution est de lui montrer que vous avez le courage de lui taper dessus.

Attention !

La baffe ne trouve sa légitimité qu'en dernier recours. Avant, ça vous fera passer pour un dictateur feignant. Mais ne pas hésiter à l'utiliser si votre petit ange tente de vous marcher sur les pieds.

Attention ! (2)
Toute punition se DOIT d'être accompagnée d'un sermon. En effet, rien de plus inutile qu'une punition gratuite. Ça vous fait passer pour un dictateur stalinien, et risque d'inciter votre enfant à appeler les USA à la rescousse. Le sermon peut néanmoins survenir après la baisse d'adrénaline dans le corps du petit morveux, qui sera alors plus susceptible de vous entendre.


Et si avec ça vous n'êtes pas capable d'éduquer votre gosse, appelez Super Nanny. Elle est moche, anachronique et incompétente, mais au moins vous passerez à la télé.


Photo
Date 16/11/2009 12:36

De toute façon on est a une époque ou on ne pourra même plus éduquer notre enfant soit même. Il faudra respecter des lois sinon notre gosse nous attaquera en justice.

Si mes grands parents lisaient ca ils rigoleraient.

AquaBoy
Photo
Date 16/11/2009 12:36

Il faut battre les enfants !!! La fessé la fessé !!


Photo
Date 16/11/2009 12:37

hm hm, j'interviens dans ce sujet parce que je ne suis pas du tout, mais alors pas du tout d'accord avec zuljin...enfin, t'as quand même précisé "avec moderation", c'est déjà cool.

D'abord, je préviens que je suis contre le fait d'interdire carrément la fessée dans le code civil. Car, de toute façon, on ne pourra jamais verifier qu'un parent le fait, ou non. A mon avis, il y aurai de nombreuses dérives.

"- Alors avez-vous donné les fessées à votre enfant?
- Oui, oui, 2x hier soir.
- Ok, ok 3 mois de prison..."
Non, bon, ça c'est juste la petite blague.

Mais je suis tout aussi contre la fessée. Je considère que ce n'est pas une manière d'éduquer l'enfant. Déjà, c'est en quelques sortes comme si on entrait dans son intimité, ouais, un enfant a quand même le droit à ce que l'on respecte son corps, comme tout être humain. Ensuite, j'ai le souvenir d'une maitresse de CP, qui m'avait carrément donné un coup d'pied aux fesses (c'est la même chose selon moi), et je peux vous assurer que j'en garde des traces à vie dans ma mémoire. Je me souviens exactement le sentiment que j'avais à ce moment là. Punaise j'avais tellement envie de faire pipi. Ouais, vous rigolez, mais je vous jure que j'avais le sexe completement bloqué après ça; en même temps une envie de faire pipi, mais aussi une impossibilité. Bref, quoi qu'il en soit, ça laisse des marques.

En quoi donner la fessée à un enfant permet de l'éduquer ? Posons nous d'abord la question de savoir ce qu'est éduquer.

Eduquer, c'est socialiser un enfant. La socialisation, c'est le processus d'interiorisation des règles sociales (qui dure donc toute une vie); cela peut être des valeurs, des normes, des limites, etc etc etc.

Oui, il y a limite là dedans. Mais croyez vous sincerement que donner une fessée à un enfant lui expliquerai pourquoi il ne doit pas faire telle ou telle chose ? Non, je ne crois pas. L'enfant, c'est pas un con, il comprend de la même manière que vous les choses. Au début il a juste besoin qu'on lui repete les explications, il faut avoir de la patiente.

On ne peut pas lui en vouloir qu'il recommence à faire une chose qu'on lui a interdit alors qu'on n'a pas essayer de lui expliquer le pourquoi du comment avant.

Mais attention, l'explication, c'est pas "ne fais pas ça parce qu'on n'a pas le droit", c'est les vrais raisons pour lesquelles on lui interdit d'agir. Par exemple, il ne peut pas taper son camarade car cela va lui faire mal et qu'il n'aimerait pas lui même recevoir des coups.

Je vois déjà les defenseurs de la féssée me répondre, donc j'anticipe, non je ne vis pas dans un monde de bisounours, je sais quand même de quoi je parle

Je conseille à tous les gens qui s'intéressent de près ou de loin à la question de l'enfant, et de l'éducation le droit de l'enfant au respect de Janusz Korczak.

@AngeBlanc,
Faisons la différence entre une punition et une sanction. Une punition ne concerne que l'enfant, et ne fait que l'humilier. Tandis qu'une sanction a un but plus éducatif qui est de lui fixer ses limites.

Exemple : Une punition sera d'envoyer l'enfant au coin sans explications en le laissant dos à ses camarades (le fameux cancre, on va l'enfermer dans ce statut). Une sanction sera de l'emmener dans un coin pour lui parler, lui expliquer et savoir pourquoi il a fait ça. L'enfant n'est pas con, il a la plupart du temps une raison.

Mais en fait, tu l'as bien précisé à la fin de ton post, donc ça va, ça me plait assez !

En ligne allomat69
Photo
Date 16/11/2009 12:38

Je pense que les deux arguments, pour et contre, sont recevables.

La fessée est l'éducation des pays pauvres, qui n'ont pas d'argent à consacrer dans des éducateurs, des maisons spécialisées, des psys, des tribunaux, etc, et qui transmettent de gré ou de force des traditions, notamment le respect des adultes et de l'ordre établi.

Avec l'augmentation de l'immigration en provenance des pays du sud, cette éducation est plus fréquente en France, et pose question aux professionnels de la protection de l'enfance.

Mais à contrario l'Etat n'arrive plus à structurer les enfants des parents "démissionnaires", malgré l'argent investi dans l'éducation.

De plus les parents qui ne sont pas démissionnaires estiment qu'ils arrivent de moins en moins à se faire respecter, et ne souhaitent pas se voir privés de cette possibilité, même si elle est utilisée en dernière ressource.

Ils craignent par ailleurs se faire injustement attaquer en justice.


Photo
Date 16/11/2009 12:42

@Allomat,
Non, la fessée ne concerne pas que les familles issues des milieux pauvres, bien au contraire.

On peut le retrouver dans tous les milieux, c'est pas une histoire de classe sociale dans ce cas là.

Je trouve que tu généralises un peu trop dans ce cas.

Anonyme
Photo
Date 16/11/2009 13:55

Franchement moi je suis contre ce projet de loi, sans pour autant etre pour la fessée... Après tout, après faut pas se demander pourquoi les gamins sont de plus en plus irrespectueux et mals élevés...

C'est vrai quoi, qui a déjà écouté les réprimandes morales et verbales de ses parents ? Perso ça rentre par une oreille et ça ressort par l'autre... Mais je suis plus trop sur que ça avait pas plus d'impact sur moi plus petit.

Par contre ce que je sais c'est qu'a forces de punitions "pratiques" ou "physiques" j'ai appris a bien me comporter. Je me prenais pas souvent des fessées, mais quand ça arrivait c'était pas sans raisons valables...

Ce qu'il faut punir, ce sont les excès, comme d'habitude. Et responsabiliser les gens sur le fait que effectivement ca peut avoir un impact (même si je suis pas trop d'accord) sur le long terme sur le comportement de l'enfant.

Sur ce point, il s'agit pour moi d'un ensemble de choses s'inscrivant dans l'éducation. L'enfant doit savoir repsecter ses aînés autant que les "plus faibles"...


Photo
Date 16/11/2009 13:58

Amarok écrit:

Sur ce point, il s'agit pour moi d'un ensemble de choses s'inscrivant dans l'éducation. L'enfant doit savoir repsecter ses aînés autant que les "plus faibles"...


Et dans le sens inverse aussi... "ses ainés" doivent pouvoir respecter l'enfant.

LoupBlanc
Photo
Date 16/11/2009 15:24

Cancre écrit:

Et dans le sens inverse aussi... "ses ainés" doivent pouvoir respecter l'enfant.



Mettre une baffe à un gamin qui dépasse les limites c'est pas forcément lui manquer de respect. Bien au contraire, des fois. C'est lui montrer par un acte exceptionnel que lui a commis une connerie exceptionnelle à ne surtout pas recommencer.

En ligne allomat69
Photo
Date 16/11/2009 15:36

Cancre écrit:

@Allomat,
Non, la fessée ne concerne pas que les familles issues des milieux pauvres, bien au contraire.

On peut le retrouver dans tous les milieux, c'est pas une histoire de classe sociale dans ce cas là.

Je trouve que tu généralises un peu trop dans ce cas.




En effet je généralise, et je vais citer un contre exemple.

Toutefois, je maintiens que la punition corporelle est un héritage des sociétés traditionnelles, y compris en France, pays resté un peu conservateur.

Il faut toujours trouver le moyen d'arrêter un enfant récalcitrant, et à défaut de punition corporelle rapide, il faut trouver des limites de substitutions.

J'ai en tête certaines communautés asiat qui emmènent collectivement les enfants turbulents au sport le dimanche matin.
Encore faut-il investir tout son temps à ses enfants, ce que les couples modernes ne font plus.

De plus, il faudrait que l'école oppose les mêmes limites, or chacun sait qu'elle est défaillante, sauf peut-être dans les écoles privées.

Le contre exemple, je l'ai vu hier apres-midi dans un lieu public où il y avait beaucoup de familles, une brocante.

A un enfant qui insistait pour rester à coté de son pere en train de négocier une antiquité, celui-ci l'a menacé publiquement assez méchamment de lui donner une baffe s'il ne rejoignait pas sa mere.
Le gamin, visiblement timide et résigné, a obtempéré.
Les gens autour étaient gênés par la disproportion de l'autorité paternelle.

J'ajoute qu'il ne faut pas confondre menace de baffe, voire baffe, et maltraitance gratuite.


Photo
Date 16/11/2009 15:39

@ AngeBlanc,
Mettre une baffe à un gamin, c'est user de la violence; et si nous-même on répète sans cesse "qu'on ne doit pas être violent, que les mots existent, et blablabla", on doit faire de même avec les enfants.

Je trouve que si, c'est leur manquer de respect parce qu'on leur dit de ne pas taper, et on le fait nous-même. C'est un peu la doctrine "fais ce que je dis, mais fais pas c'que je fais". Je trouve ça completement absurde.

La première chose qu'on apprend quand on bosse avec les enfants, c'est de faire ce qu'on veut que l'enfant fasse, et soit. L'enfant prend l'adulte comme modele, faut pas oublier ça.

Allomat écrit:

J'ajoute qu'il ne faut pas confondre menace de baffe, voire baffe, et maltraitance gratuite.


La menace est une violence douce. Je crois que c'est Catherine Schultz (désolée pour l'orthographe du nom, je ne sais pas exactement) qui introduit ce terme.

Negociation oui, c'est ce qu'on fait tous les jours, menace non.

Anonyme
Photo
Date 16/11/2009 16:15

AngeBlanc écrit:

Mettre une baffe à un gamin qui dépasse les limites c'est pas forcément lui manquer de respect. Bien au contraire, des fois. C'est lui montrer par un acte exceptionnel que lui a commis une connerie exceptionnelle à ne surtout pas recommencer.



C'est exactement ce que je voulais dire. Après tout dépend de l'âge... Y'a certains âges ou les mots ne veulent pas dire grand chose pour les gamins.

Et juste, j'ai remarqué dans mon entourage proche que les enfants qui sont violents justement, ce ne sont pas ceux qui ont des parents "stricts" mais ceux dont les parents se foutent, sans leur donner aucune éducation etc. Moi j'ai pas mal tourné et pourtant, comme je le disais, des fessées ou des baffes, il m'est arrivé d'en prendre...

Après, les enfants sont pas des animaux (comme les autres, faut pas oublier que nous en sommes quand même), mais leur cerveau fonctionne de la même manière, du moins dans les âges jeunes. Certes ils copient les adultes, ou ne serait-ce que les plus grands, mais il faut immédiatement instaurer un climat de "dominance" avec eux parce qu'un enfant, ça n'a pas de limites !

Après faut pas s'étonner qu'il y ait des petits cons prétentieux et irrespectueux, dont les parents sont souvent ceux qui sont trop gentils avec leurs gamins...

PS : il faut que ça reste exceptionnel cependant


Photo
Date 16/11/2009 16:20

Amarok écrit:

il faut immédiatement instaurer un climat de "dominance" avec eux parce qu'un enfant, ça n'a pas de limites !


J'aime pas
Par contre, je le remplace par "climat de confiance"


Et on peut tout aussi bien de ne pas laisser faire, et ne pas taper à coté. Les parents des enfants que je garde font ça, et très franchement, les enfants sont adorables, et m'écoutent quand il y a un probleme.

tazman
Photo
Date 16/11/2009 16:21

Rooh, pourvu en tout cas qu'on interdise pas la fessée entre adultes

Déjà ça calme, ça a des vertus particulièrement formatrices et en plus chui sur que certains adorent XD

Sinon chez les gosses je sais pas trop quoi en penser.. Autant je suis contre toute forme de maltraitance ou violence envers les enfants mais bon si c'est mesuré et pas fort ça peut permettre de faire comprendre certains dangers quand on est tout petit quoi! M'enfin faut vraiment légiférer aussi ???

LoupBlanc
Photo
Date 16/11/2009 16:28

Amarok écrit:

un climat de "dominance"



Ça fait très "bravitude" ta phrase.

Mais je suis d'accord. Qu'on le veuille ou non, un enfant reste soumis à l'autorité parentale, surtout dans son jeune âge. C'est à cet âge-là justement que l'enfant est tenté de montrer qu'il est le boss. Etat d'esprit dans lequel il ne faut absolument pas le laisser.

Et je suis pas d'accord pour dire que les enfants sont pas des animaux. Parce que ça voudrait dire que soit je traite très mal mes neveux (et qu'ils sont atteints d'un Syndrome de Stockholm particulièrement développé ou sont très hypocrites), soit que mes animaux sont des rois (ils peuvent toujours y croire ... hin hin hin). On va pas rentrer dans le débat de la condition animale, mais le parallèle n'est pas forcément interdit, dans la mesure où l'on parle d'éducation dans les deux cas.


PS : Je maintiens ma position dans laquelle toute baffe doit avoir été précédée d'une discussion avec le gamin.

mikl78
Photo
Date 16/11/2009 17:05

MAIS OU EST FUMA ????


Photo
Date 16/11/2009 17:58

AngeBlanc écrit:



PS : Je maintiens ma position dans laquelle toute baffe doit avoir été précédée d'une discussion avec le gamin.



Ou à postériori, parfois elle part toute seule. Je conseillerais a Cancre de lire Didier Pleux et ne pas sacraliser ces sales gosses .

"Eduquer, c'est socialiser un enfant. La socialisation, c'est le processus d'interiorisation des règles sociales (qui dure donc toute une vie); cela peut être des valeurs, des normes, des limites, etc etc etc. "

Éduquer et apprendre les limites à un enfant, le socialiser c'est aussi lui faire comprendre que lorsque la limite est dépassée, la sanction tombe.

Anonyme
Photo
Date 16/11/2009 17:58

J'ai rigolé =)

Honnêtement qui parmis nous n'a pas reçu une seule féssée dans son enfance ?

Bon on est peut être pas les plus " normaux " de la société à l'heure d'aujourd'hui mais on reste normalement constitué du moins je pense xD

Les parents s'interdisent de plus en plus la fessée c'est mal etc ...
En attendant les nouvelles générations sont de plus en plus coriaces.
Quand je vois le gamin de 11 ans qui fume et qui insulte le terminal mais lui il en meriterait des tartes !

Ca va être un peu cru ce que je vais dire mais surtout le prenez pas au pied de la lettre xD
Comme les animaux il faut instaurer des limites, au début on hésite pas à leur apprendre et quand ils font des bétises on les remet sur le droit chemin.

Puis après la seule menace permet d'éviter le " chatîment corporel ".

Je veux dire par là qu'une fessée ou deux pour remettre tout le monde à sa place ça ne peut pas faire de mal.
Puis on arrive à tenir jusqu'à l'adolescence avec cette seule épée de damocles au dessus de la tête de l'enfant.

Après on passe à des punitions, des trucs chiants quoi

 
53 messages - Page 1 sur 3 

Poster une réponse


Relatif : Pour ou contre la fessée ?

Le ZaGoncourt, c'est fini ! - commentaires
par Ulysse le 06/04/2010 5:37 - Lu 2595 fois
bon ! Ça suffit soto et luv ? >_< (sinon je mets une fessée à tous les deux ^^)oui, tu as raison fufu. revenons-en à nos moutons. par contre, pour la fessée, il me semble...
Il n'y en a plus? Snif
par le 26/11/2008 3:18 - Lu 70 fois
tu viens, je mérite une punition!?non. car qui dit punition dit fuma. il a déjà pris son billet je parie :-) .la fessée, la fessée, la fessée...! (en mémoire à un certain zagmeet...
Etre gay pr toi, c'est...
par Lax le 30/04/2010 15:11 - Lu 1074 fois
une fessée. Être homosexuel pour moi c'est une fessée.
Compte & Décompte (Délires)
par Johan19 le 19/07/2014 0:11 - Lu 117444 fois
-587 pas de fessée ce soir??? :( noooon moi je veux une fessée! j'e la mérite j'ai été très vilain ces derniers temps :p mon jordi il m'adoire et moi je l'adore!
Se prendre une ptite baffe de temps à autre
par Beams le 27/10/2013 16:35 - Lu 573 fois
(j'ai eu la flemme de tout lire, donc mon avis n'apportera probablement rien au débat) -ca dépend de l'âge de l'enfant (sur la vidéo il est bien trop jeune à mon gout, une fessée serait...

Infos et prévention

Videos

  Je lutte contre les préjugés
Ajouté le 28/10/11
Affichée 435882 fois
4 votes, 5/5
  C'est contre nature haaaan
Ajouté le 26/10/12
Affichée 402184 fois
38 votes, 5/5
  Première campagne télévisée nationale contre l'homophobie !
Ajouté le 16/02/11
Affichée 508000 fois
5 votes, 5/5
  Carton rouge contre l'homophobie
Ajouté le 31/05/11
Affichée 502072 fois
5 votes, 5/5
  Spot Irlandais contre l'homophobie lycéenne
Ajouté le 29/10/11
Affichée 437102 fois
14 votes, 5/5

Les News

Une "Manif pour tous" bien... Alors que le texte poursuit son voyage législatif au Sénat, les opposants au Mariage pour Tous se rassemblaient ce 24 Mars à Paris pour une manifestation de la dernière chance. Des débordements malheureux sont néanmoins à déplorer.  
Agression homophobe, Wilfred de... Ce week-end, Wilfred de Bruijn a été violemment agressé dans la rue. Il décide alors de poster la photo du résultat de cette agression homophobe sur Facebook et les grands médias commencent enfin à s'intéresser à cette homophobie grandissante.  
Pour mettre fin à une violence... Beaucoup trop longtemps. Cet ersatz de débat aura duré beaucoup trop longtemps. Plus de 6 mois que l'on s'échange des arguments creux, que l'on préfère crier plutôt que raisonner, huer plutôt que prouver. Dans les deux camps, les positions se cristallisent, pour le meilleur, ou plutôt pour le pire.  
Bobby : seul contre tous Attention, M6 propose un film gay le lundi 20 avril à 13h35, bon l'heure choisie n'est pas terrible mais bon pour ceux ou celles que ça intéresse...  
Acceptation, les étudiants en... On parle souvent d'homophobie, de plus en plus souvent d'ailleurs. Alors lorsque des initiatives permettent d'espérer qu'un jour, ces périodes sombres que nous vivons seront loin derrière nous, il est d'utilité publique de le relater. Plongé depuis plus de 6 ans maintenant dans l'univers des corporations étudiantes, je réserve cet article et le dédie à tous ceux qui ont baissé les bras en pensant ne jamais être acceptés tels qu'ils (ou elles) sont, avec leurs différences et leurs doutes...