To trust or not to trust?

LuvIsNoise
Photo
Date 18/06/2009 0:12

"Si vous avez confiance en vous-mêmes, vous inspirerez confiance aux autres." Johann Wolfgang von Goethe (Faust)


Paix et Félicité Peuple Zaguien,

De nature méfiante, je m'interroge toujours sur la motivation des gens à venir vers moi, et ce, quel que soit la raison. Un simple "Salut, ça va?" fait naitre en moi les soupçons les plus viles et les interrogations les plus improbables, et même, bien avant de penser à répondre à cette question très simple.

Bien sur, les relations virtuelles amplifient le phénomène de méfiance - lorsqu'il ne le transforme pas carrément en défiance - et j'ai conscience des rapports en majorité futiles et éphémères que le net permet de développer.

Tapi dans l'ombre d'un masque que bon nombre de zaguiens considèrent comme étant la vérité de ma personnalité, je n'attends cependant aucune vérité de la part de mes correspondants virtuels qui seraient bien à même de feindre plusieurs personnages sans que, de toute façon, je ne puisse le vérifier. Il faut croire que la sincérité du personnage "joué" me suffit et qu'elle disparait, tout comme mon personnage, lorsque je ferme le navigateur.

Au final, je m'aperçois que, même si j'ai aidé beaucoup de personnes sur ce site de façon privée et désintéressée et sur des sujets très personnels, je n'attends rien d'autre qu'un amusement et une occupation parfois "utile" de mes relations virtuelles zaguiennes.

Enfin, je devrais employer l'imparfait et dire "... je n'attendais rien...".

Pourtant ma nature méfiante m'empêche toujours de franchir le pas de la rencontre avec certaines personnes que j'apprécie sur Zag.

Ce qui m'amène à penser que le virtuel a toujours été un jeu pour moi où la relation de confiance se limitait au fait de respecter sa parole quant à un échange de fichiers arrangé, un plan cam volé ou accordé, une discussion "sincère" pour occuper mes nuits d'insomnies... Où le fait de passer d'un monde binaire à la réalité m'apparaissait illusoire.

Quand j'y pense, il m'a toujours fallu plus d'un an de conversations longues et virtuellement profondes pour me décider à finalement rencontrer certains individus. Ce qui me fait penser qu'il ne s'agit donc pas de paranoïa.


La question du jour m'apparait donc comme une évidence :

Dans quelles mesures accordez-vous votre confiance et votre sincérité à une personne rencontrée sur le net et quelles sont les étapes qui vous font passer du virtuel à la réalité?



"La sincérité est une ouverture de coeur. On la trouve en fort peu de gens, et celle que l'on voit d'ordinaire n'est qu'une fine dissimulation pour attirer la confiance des autres." François de La Rochefoucauld (Maximes)


Dans l'attente de lire vos réactions.



Message édité par : LuvIsNoise

LuvIsNoise
Photo
Date 18/06/2009 0:17

Cette définition est celle qui m'apparait être la plus proche de mon ressenti.


"La confiance renvoie à une attitude générale, rencontrée dans des circonstances multiples, où une personne détermine son comportement sur la base d'un sentiment puis d'un raisonnement

n.f. lat. confidentia influence de l'ancien français fiance, confiance, foi."
(Wikipédia)

myside
Photo
Date 18/06/2009 0:21

J'accorde rarement ma confiance aux personnes virtuels...

C'est pour ça que si je vois que le courant passe bien, qu'on s'est vu au moins Deux , trois fois a la cam , et que ce qu'il/elle me raconte me parait "sincère" , j'instaure l'étape deux qui est la rencontre...

Pour l'instant ça ne m'a jamais trompé , j'ai toujours eu de bonnes surprises. J'aime le passage de le deccouverte virtuel à celle du reel, pour voir qi la personne qui était devant son ecran , est bien l'idée que je me faisait d'elle au réel...

Bref, je me comprends XD


Photo
Date 18/06/2009 0:31

dans quelle mesure ? a peu près zéro. Comme tu l'as si bien dit, il est facile de se peindre un visage sur internet. Je dirais même, il est difficile de s'y projeter fidèlement quand bien même on y mettrai de la bonne volonté. On est jamais d'ailleurs jamais plus faux que lorsque l'on fait mine de s'ouvrir, jamais plus grandiloquent que lorsque l'on tente de parler de ses "véritables" sentiments.
D'ailleurs, je dois bien avouer que je ne discute plus que très rarement en tête à tête sur internet.


Il m'est donc impératif de voir la personne avant d'imaginer une quelconque "confiance". Et par perversité, je rajouterai même : en groupe. Dans un zagmeet ou autre, donc. D'abord parce que si je la vois en tête a tête ça me met intensément mal a l'aise. Ensuite parce que voir quelqu'un en tête à tête me parait le lieu même de tous les faux-semblants : en tête à tête, on cherche forcément à séduire. Ou en tout cas, je.

Estwald
Photo
Date 18/06/2009 0:34

Je suis sincère avec tout le monde, rencontré sur le net ou pas.

Après, la confiance est quelque chose qui est difficile à acquérir, mais tout dépend quel sens tu donnes à la confiance. La confiance que l'on accorde de manière générique à toute personne qui ne nous veut pas du mal est différente de la confiance dans le cadre de l'amitié.

Pour ma part, la première peut venir relativement facilement, s'en suit une rencontre autour d'un verre. Tout dépend de nos envie, de la direction que prend l'évolution de la relation. Les étapes qui font passer du virtuel au réel passent par cette relative confiance.
Je préfère personnellement savoir que je ne resterait pas muet, et donc attendre quelques semaines pour voir si le flot de discussion ne se tarit pas. Je n'aime pas penser qu'Internet est un terrain de jeu, il y a des Hommes derrière qui sont capables d'exprimer des émotions.
Ainsi, j'abhorre les comportements typiques tels que le blocage ou la suppression des contacts sans signe. Nous ne sommes pas dans une relation matérielle où l'on peut délaisser quelque chose qui ne nous plaît plus, que nous n'utilisons plus.
Dans tous les cas, il ne faut pas forcer une rencontre, elle doit être voulue des deux côtés. N'étant pas spécialement méfiant sur Internet, mais avec un minimum, je ne pense pas que les pervers et autres personnes dangereuses soit les plus répandus.

A mon sens, on peut très bien sympathiser par Internet dans un premier temps, mais pour atteindre un niveau de confiance digne de ce qu'elle représente dans le cadre d'une amitié, je pense qu'il faut passer par une rencontre réelle. Mais ce n'est pas parce qu'il y a rencontre que cela amène la confiance. Certaines personnes que je connais dans le cadre scolaire par exemple n'ont pas ma confiance, ou en tout cas pas celle qui est la plus importante. Après, les relations Internet et réelles peuvent se séparer. Des gens connus par Internet sont devenus de véritables amis.


Edit: orthographe.

Message édité par : Estwald

_Milka_
Photo
Date 18/06/2009 0:54

Moi j'existe pas en fait.
Je suis une intelligence artificielle de Zag.

XD

Phylos
Photo
Date 18/06/2009 0:57

Je ne crois plus rien de ce qui est virtuel tant que je n'ai pas vu la personne en réel.

Anonyme
Photo
Date 18/06/2009 1:02

J'arrive déjà plus à faire vraiment confiance aux gens que je rencontre en réel, alors en virtuel..... bah c'est encore pire!!!

Moi j'en reste quasiment toujours à ce qu'Estwald décrit comme "La confiance que l'on accorde de manière générique à toute personne qui ne nous veut pas du mal".

LuvIsNoise
Photo
Date 18/06/2009 1:08

Vulka écrit:

J'arrive déjà plus à faire vraiment confiance aux gens que je rencontre en réel, alors en virtuel..... bah c'est encore pire!!!

Moi j'en reste quasiment toujours à ce qu'Estwald décrit comme "La confiance que l'on accorde de manière générique à toute personne qui ne nous veut pas du mal".



Une confiance de courtoisie en somme où la sincérité est limitée puisqu'en lutte permanente avec le doute. C'est ça?

Anonyme
Photo
Date 18/06/2009 1:11

skoff tu me fais chier a être comme moi (en moins beau et plus con pour ce qui te concerne)

je n accorde jamais ma confiance je la donne, d'où des déceptions nombreuses (trop)même si je ne suis pas dupe, je me doute bien qu une "approche" n est jamais gratuite

je donne donc ma confiance tout en étant suspicieux (paradoxal? pas tant que cela) simplement parce que j attend en retour cette meme confiance

je suis d autant plus méfiant que la personne semble trop lisse dans ses propos, et préfère bien souvent un affrontement afin de savoir ce qu il en retourne (le provoquant bien souvent)cela dans le monde virtuel ainsi que dans ma (formidable et merveilleuse) vie
c est un gros soucis pour moi que de savoir différencier ces deux "mondes" dois je y voir de la crédulité si pour moi un con sur le net ne peut être qu un con, et qu un mec semblant "bien" le soit?
n est ce pas tout aussi illusoire que de penser qu une rencontre en tête a tète évite les faux semblants, jouer un rôle est tout aussi simple dans la vie que sur le net

Anonyme
Photo
Date 18/06/2009 1:13

_Milka_ écrit:

Moi j'existe pas en fait.
Je suis une NON intelligence artificielle de Zag.

XD



Là c'est mieux


Photo
Date 18/06/2009 1:25

zut, cotueur m'a devancé XD
(enfin j'étais plutôt pour un "intelligence, c'est vite dit", mais l'idée est là)

Anonyme
Photo
Date 18/06/2009 1:48

LuvIsNoise écrit:


Une confiance de courtoisie en somme où la sincérité est limitée puisqu'en lutte permanente avec le doute. C'est ça?



Non (et oui en fait) la sincérité dont je fais part n'est jamais limitée, je dis et fais les choses comme je les ressens (j'ai construit une sorte de barrière autour de moi qui est basée sur ma propre confiance en moi, qui elle est belle et bien présente et forte), mais il est vrai que je lutte contre les doutes que j'ai concernant la sincérité des autres.... donc je n'ai totalement confiance en l'autre que dans de rares cas (oui c'est un peu ce que l'on peut appeler "une confiance de courtoisie" même si je n'hésite pas à me livrer pleinement la plupart du temps enfin pleinement faut pas abuser non plus en fait...)... c'est surement pour cette raison que le nombre de personnes vraiment proches de moi est très mais alors très très restreint...

Message édité par : Vulka

LuvIsNoise
Photo
Date 18/06/2009 1:50

Maximal écrit:

skoff tu me fais chier a être comme moi (en moins beau et plus con pour ce qui te concerne)



"Balance du Ketum à la tronche du Max"
C'est pour les chevilles bien entendu.


Maximal écrit:

jouer un rôle est tout aussi simple dans la vie que sur le net



Pas d'accord.

Évidemment que nous interprétons tous plusieurs rôles au quotidien (travail, proches, amis, famille, loisirs et les trois "moi"...), mais ces rôles sont consentis et souvent reconnus par les proches.

Tes collègues de travail savent pertinemment que tu ne te comportes pas de la même façon au bureau qu'à l'extérieur - quoique ça peut être marrant de faire des concours de pets en plein milieu d'un compromis de vente crucial pour l'entreprise qui t'emploie - et ces masques sociaux, s'ils ne révèlent pas ton moi profond, ne parviennent pas à duper tout le monde.

C'est complètement différent sur le net où n'importe qui peut prétendre n'importe quoi sans qu'on puisse vérifier quoi que ce soit. A la limite googler son pseudo ou son mail,ce qui peut révéler une ou plusieurs facettes de sa personnalité mais pas qui il est réellement.

Et je ne suis pas comme toi. Non mais tu as vu ton cul? On dirait qu'il sort tout droit d'une sérigraphie de la scène gay du début des années 80.

Cassos
Photo
Date 18/06/2009 2:05

Je sèche.

Pour me définir, j'aurais envie de dire "trop bon, trop con".
Je pourrais aussi dire "un coup je gagne, un coup je perds".

Après, je me demande s'il y a foncièrement besoin d'accorder sa "confiance" aux gens rencontrés sur le net avant d'envisager une rencontre réelle.
Soit le courant passe, soit il ne passe pas. Dans le premier cas, si l'envie de se voir est là, pourquoi pas. Dans le second... pas besoin de faire de dessin.
D'ailleurs, cette notion de confiance est toute relative. Pour ainsi dire, je suis personnellement à l'aise - en confiance - dès lors que l'autre m'a vu à la cam et que je ne l'ai pas "repoussé". Pour peu qu'il y ait un minimum de conversation derrière... l'affaire est dans le sac.

D'autres auront besoin de s'assurer que leur interlocuteur n'en a pas qu'après leurs parties génitales.

Chacun son vécu, chacun ses faiblesses, chacun ses craintes... chacun ses attentes, chacun son degré/niveau/curseur de confiance.

Anonyme
Photo
Date 18/06/2009 2:55

LuvIsNoise écrit:



Pas d'accord.



Et je ne suis pas comme toi. Non mais tu as vu ton cul? On dirait qu'il sort tout droit d'une sérigraphie de la scène gay du début des années 80.



vas dire cela aux acteurs .... je t assure que si tu veux voir un grand timide chez moi je te le fais, un extravertie de même

comme tu le fais remarquer ce sont des rôles, et il m est plus simple de les jouer que de le faire sur le net
en fait je joue plus un role in the life (tu as vu hein ) que sur le net

lors d un rendez vous tu essayes de te présenter sous ton meilleur jour, coupe de cheveux ect ... n est ce pas déjà fausser ou travestir le skoff de chaque jour.


quant a mon cul skoff, au moins le mien il sert ... et pas qu a chier

erwan1988
Photo
Date 18/06/2009 9:26

Tu veux dire que tu ne donnes pas QUE ta confiance?...

Anonyme
Photo
Date 18/06/2009 10:03

Perso je suis trop niais, et j'ai tendance à croire tout ce qu'on me raconte. Y'a déjà deux personnes à qui je parlais sur msn pdt des mois et dont j'ai découvert ensuite la véritable identité qui n'est pas celle qu'ils avaient bien voulu me révéler...

Bref, je me fais avoir trop facilement, un jour je vais tomber sur un pervers...

Estwald
Photo
Date 18/06/2009 12:17

LuvIsNoise écrit:

Une confiance de courtoisie en somme où la sincérité est limitée puisqu'en lutte permanente avec le doute. C'est ça?


Une confiance de courtoisie, oui, ou une "mise en confiance" comme l'a décris Cassos, mais qui n'est pas forcément sans sincérité. On peut très bien s'entendre (ou pas d'ailleurs) avec quelqu'un et être tout à fait sincère, mais sans que la relation évolue vers une forte amitié.
Je suis sincère avec les gens que je n'aime pas en leur disant. Je suis sincère avec les camarades de promo avec qui je m'entends bien, mais je ne leur donnerais pas mon code de carte bancaire.

Anonyme
Photo
Date 18/06/2009 13:25

J'ai la facheuse tendance à m'attacher rapidemment a quelqun que j'apprécie, qui dis donc attachement dit confiance.
De ce fait si j'ai un bon feeling avec quelqun, que j'apprenne a le connaitre, que je le vois en cam et que le courant passe bien, ma confiance est accordé .

Mais qui dit confiance ne dit pas forcemment que je vais lui raconter toute ma vie.

Il faut passer par la case rencontre car y a que en vrai que je me fait l'idée de quelqun voilà pourquoi sur le net je reste toujours vigilent sans pour autant être fermé.

Message édité par : sreym


Photo
Date 18/06/2009 16:37

Autrefois, j'accordais ma confiance très rapidement, j'étais très naïf. Cela m'a valu deux mauvaises rencontres. La première fois, j'ai rencontré la personne au bout de trois semaines de conversation virtuelle (+ téléphonique), j'ai pris le train sans ne rien dire à personne; ce qui, vous pouvez en juger, est assez rapide. Depuis c'est tout le contraire lol, je ne souhaite plus rencontrer des gens du net, ou dans ce cas j'exige que ce ne soit pas à moi de me déplacer et que la rencontre se fasse dans ma ville; et je me méfie toujours de ce que me dit un contact virtuel (un peu trop d'ailleurs... ça me rend limite parano !), je garde toujours en tête que la personne est susceptible d'être quelqu'un de totalement différent de ce qu'elle prétend être et que ses intentions peuvent être mauvaises. Mais cela ne m'empêche pas d'en apprécier certains et d'aimer nos échanges. Mais ça s'arrête là. Je n'accorde plus ma confiance, je ne crois rien ni personne !

mulch
Photo
Date 18/06/2009 18:09

Moi je sais pas. Zag a complétement bouleversé mes certitudes. Donc je sais pas.

 
46 messages - Page 1 sur 3 

Poster une réponse


Relatif : To trust or not to trust?

The sodomi(lle). Oui ou Non ? Non ou Oui ?
par Pinguin le 21/05/2011 23:50 - Lu 398 fois
je suis le seul à ne pas avoir compris la blague ou jeu de mots (s'il y en une/un déjà) dans le titre du sujet ? sodomie/dans le mille peut-être ? non ?trust, we love you ! moi en...
Une chanson pour...
par Weirdswing le 04/08/2010 13:02 - Lu 452 fois
une chanson pour exploser de l'intérieur! where love is for the highest bidder, there can be no trust! without trust, there is no love! jealousy! yes jealousy! ...
Meeting spécial nouveaux à Paris - 21/05/11
par Popourri__ le 29/11/2011 15:41 - Lu 5919 fois
et si vous alliez voir ailleurs pour vos affaires à 2 balles ? trust c'était pas la peine de commencer, et vol au vent de lui répondre. les prises de tète sont pas les bienvenues ici,...
Compte & Décompte (Délires)
par Johan19 le 23/02/2015 15:44 - Lu 117607 fois
-134 i trust in you as well !!
au lieu de critiqué soyons reconaissants
par le 25/04/2009 16:46 - Lu 412 fois
l'art de la guerre à bien changer, malheureusement l'europe n'a technologiquement pa su suivre, ma cousine est dans l'armé elle est aller au kosovo et en afrique. c'est...

Infos et prévention

Videos

  Bo Burnham , (about being gay)
Ajouté le 18/11/11
Affichée 1287444 fois
15 votes, 5/5