Drame pour le violé , mais prison pour le violeur... 7° page

Iusidjai
Photo
Date 27/11/2012 7:02

Je suis tout à fait d'accord avec le pavé produit par je ne sais trop au dessus au niveau du soin des pédophiles (bien qu'il existe des monstres sadiques ou des personnes incapables d'empathie comme il l'a dit lui même)
Le viol d'un adulte c'est encore autre chose. Il y a là encore des gens malades, mais la plupart du temps on a affaire à des proches sains d'esprit (enfin sains...pas des déments quoi) qui choisissent délibérément de faire mal à quelqu'un qu'ils connaissent. Pourquoi ? Là est le noeud du problème.

Pour moi ceux qui vivent un véritable drame chez les agresseurs sont bien les pédophiles, qui n'y peuvent rien et sont condamnés pour certains à un ascétisme sensuel et sentimental à vie à cause de ça. Mais les violeurs d'adultes....qu'on me permette de douter de leur grande souffrance (sauf si brusquement, les remords et la compréhension de la souffrance de l'autre les touche enfin) surtout que mon père est greffier et qu'on les voit rarement s'excuser ou se sentir mal ou tristes de ça.(ils se cantonnent surtout à dire que la victime était consentante...ce qui est horriblement cruel)
Quoique certains en arrivent au viol, et après se sentent horriblement mal, en se demandant ce qui a merdé dans leru éducation pour qu'ils en arrivent là (ce sont les plus malins).

Il ya donc en effet un défaut d'éducation, de respect de l'autre. C'est quelque chose dont on peut prendre conscience mais il faut alors suivre attentivement l'agresseur pour ne pas qu'il tente de se suicider ou qu'il ne se désocialise totalement (il me semble que c'est bien mieux suivi au Québec d'ailleurs et que du coup le taux de récidive est moindre)

J'avoue que je ne sais quoi penser de ça des fois.

Le seul truc dont je sois certain par contre est que c'est parfois largement la procédure qui est plus traumatisante que les actes.

Etre obligé de débiter avec précision tous les gestes encaissés devant le coupable, qui doit confirmer et peut donc discuter tel ou tel geste. Entendre l'officier tout répéter d'une voix monocorde comme on parlerait de je ne sais quelle formalité administrative. Je n'oublierais jamais le regard glacé de la connasse qui m'a reçu, limite réprobateur, alors que j'avais fait le choix de me taire pendant deux ans à cause du danger réel (qui m'a été confirmé à demi mots des années après, vu qu'il y avait déjà eu coups de couteau) que constituait une révélation (risque d'homicide ou de blessure grave sur un de mes parents) et alors que je me défendais quand même.(y'a pas eu séduction)

Dans ses yeux j'ai vu le mépris, et c'est seulement à ce moment que j'ai ressenti de la honte.(alors que j'étais plutôt fier d'avoir été courageux avant)

De même il est normal d'être amené chez le psy après, mais personnellement je l'ai mal pris et je me suis senti victimisé alors que je me voyais comme un combattant. Le type l'a d'ailleurs bien compris : il a dit que je n'avais pas besoin de suivi et nous ne nous sommes plus revus. Je ne suis pas tout à fait sûr qu'ils fassent tous preuve de la même compréhension. Se farcir un suivi à rallonge, c'est être retenu dans le passé alors que parfois on a déjà compris les tenants et les aboutissants, qu'on a plus vraiment mal, ni honte et qu'on veut seulement avancer.

On fait parfois trop un drame de tout ça, on pointe trop la fracture. Pourtant, comme toute blessure elle doit être soignée et suivie proprement le temps qu'il faut, mais on ne doit pas forcer dessus ou y toucher plus que de raison au risque de la voir se rouvrir ou s'infecter. Donc le fait que le drame soit pour le violé est normal, mais faut voir à ne pas dramatiser plus que de raison.
Et il ne faut surtout pas le culpabiliser ou lui coller la honte.(ce que la dramatisation à outrance contribue à faire). Il faut parler de façon libre, calme, sans jugement sur le ressenti d'autrui ou son traumatisme supposé, c'est à l'autre de s'exprimer et de le dire, son traumatisme, d'en définir les limites, pas se dire que c'est un gigolo qui s'assume pas ou au contraire une loque humaine définitivement brisée.


A ce sujet, si c'est pas déjà fait je vous invite à jeter un oeil là dessus :

 

A priori c'est plus sur les femmes, de base, mais ça s'adresse à tout le monde au final.


Autre subtilité, pour avoir vécu deux autres agressions, celles là complètes mais involontaires cette fois, c'est parfois très dur de savoir si le violeur a voulu faire du mal. Certains cas sont terriblement complexes. Y'a bien eu acte non consenti mais pour une raison X ou Y l'"agresseur" n'a pas compris qu'il faisait une connerie.
Je pense à des cas où par exemple, la victime n'est plus en état de réagir (je ne pense pas forcément à l'abus de substances) par exemple à cause d'une nouvelle/prise de conscience à l'origine d'un état de choc. Pour peu que cela arrive en pleine nuit dans le noir (donc pas possibilité de voir son visage apathique) et qu'il n'y ait pas de résistance. Ca peut vite partir en quenouille car la passivité est comprise comme un acceptation.
Il n'y a alors pas pire pour le personne fautive, qui justement n'avait aucune intention de faire mal et se retrouve à l'origine d'un traumatisme grave.

Bref, les flics amenés à être en contact avec des enfants et ou des adultes qui en ont déjà bavé doivent être selectionnés et formés sérieusement, parce qu'il font parfois autant de dégats sans le savoir (et je suppose sans le vouloir) que le fautif.(dans certains formations d'infirmier on élimine d'office les gens qui n'ont aucune empathie parce qu'elle est nécessaire dans ce travail par exemple)

allomat69
Photo
Date 27/11/2012 8:49

unlikeyou,

"Guérir pour moins avoir à protéger, protéger pour moins avoir à guérir"

Tellement juste, si seulement tu pouvais être compris...
Juste un truc, le mot guerir est probablement inapproprié, on modifie un comportement, ou on le maitrise, ou on le limite, mais en effet on devrait agir avant.


Iusidjai ,

Ton témoignage est touchant
(comme celui de Unlikeyou, comme toujours...)

"Mais les violeurs d'adultes....qu'on me permette de douter de leur grande souffrance (sauf si brusquement, les remords et la compréhension de la souffrance de l'autre les touche enfin) surtout que mon père est greffier et qu'on les voit rarement s'excuser ou se sentir mal ou tristes de ça.(ils se cantonnent surtout à dire que la victime était consentante...ce qui est horriblement cruel) "

Et s'ils sont puissants, ils peuvent même s'offrir un avocat qui le criera sur la place publique en toute impunité.

Il y a de la part des abuseurs une fuite devant leurs responsabilités, une non reconnaissance de leurs pulsions, mais il y a indéniablement aussi une vision limitée, égo-centrée, qui peut aller de la simple méconnaissance au manque total d'empathie, à ce qu'on appelle la perversité.

Par exemple il arrive que sur ce forum des gens n'ont pas réalisé que leur comportement, qu'ils décrivent, est déjà à tendance abusive. Et généralement ils se font recentrer. La prévention commence là...


"Bref, les flics amenés à être en contact avec des enfants et ou des adultes qui en ont déjà bavé doivent être selectionnés et formés sérieusement, parce qu'il font parfois autant de dégats sans le savoir"

En général les flics, en tout cas aussi longtemps qu'ils ne deviennent pas indifférents à toute la misère humaine qu'ils voient défiler tous les jours, cachent leur agacement devant la naiveté/vulnérabilité des gens comparativement à la maitrise qu'ils ont de la protection puisque c'est leur métier, voire leur incompréhension.

S'ils ne le font pas c'est évidemment une faute, mais ils sont des humains faillibles, c'est pour cela que certains sont spécialisés dans les abus, notamment dans les cas de victimes mineures. A défaut ils y collent des femmes, mais elles ont aussi leurs limites.

J'ai le sentiment que le fait que la victime ne crie pas et ne tente pas d'arracher les cou***** de l'agresseur, est beaucoup moins qu'avant interprété comme un consentement.
Mais les flics doivent aussi se méfier des accusations abusives, même si elles sont infiniment plus rares.

Bref c'est vrai que cela apparait être un métier dans le métier...

marylko
Photo
Date 14/12/2012 11:42

rétablir la peine de mort pour les pédophiles.

allomat69
Photo
Date 14/12/2012 12:28

marylko écrit:

rétablir la peine de mort pour les pédophiles.



Déjà on parle des abus en général, ensuite la peine de mort n'a jamais empeché les crimes, elle est juste meilleur marché pour le société, et permet à la société d'échapper à ses propres responsabilités. Donc un peu moyen question morale...

Anonyme
Photo
Date 26/04/2013 15:02

Je trouve cet article plutôt bien fait, pour celles et ceux qui ne savent pas quoi faire de leur vécu :  

La peine de mort n'est évidemment pas une solution satisfaisante. C'est pourquoi, à mon avis, il est TRÈS important d'aider les victimes à se reconstruire, ou à ne pas se détruire, lorsqu'elles ont pu parler à temps. Au delà de toute question pénale pour l'abuseur, la question de la construction de la victime, d'autant plus lorsque celle-ci est très jeune, est un vrai sujet de société, et demande une réelle implication de la part de l'entourage ou des structures qui pourraient l'y aider. Chaque situation a ses particularités, mais de manière générale aucune n'est à prendre à la légère. Les dégâts peuvent être considérables tant sur le plan psychique que physique. Il est avant tout vital que la victime puisse s'ouvrir à une personne de confiance.
Tout ça semble évident peut-être. Mais on ne le dira jamais assez, les victimes étant très souvent dans le déni de la gravité de l'événement. On ne peut pas l'effacer, on peut tout juste le camoufler et s'en protéger à l'aide de défenses -qui par la suite poseront un certain nombre de problèmes, notamment dans les relations interpersonnelles et la vie sexuelle, et peuvent vous suivre jusqu'à votre vie professionnelle ou scolaire.

Max13
Photo
Date 26/04/2013 15:37

La peine de mort permettrait juste à une personne de ne plus re-tuer ou re-violer quelqu'un... mais bon ça doit pas être assez gravissime comme délit donc pour la justice.

MemyselfandI
Photo
Date 11/01/2014 13:03

La peine de mort est une aberration, on est pas des dieux sur terre pour décider de la mort de quelqu'un même si c'est un monstre.
Mais par contre la France est trop douce avec les criminels en tous genre, une peine plus grande devrait être mise en place.
La prison est devenue un hôtel de luxe une promenade de santé.
Mais franchement dans une démocratie on ne doit pas avoir de peine de mort, c'est bon pour les grands dictateurs de ce monde.

allomat69
Photo
Date 11/01/2014 13:43

Il me semble au contraire que les peines ont été renforcée ces dernières années et sont élevées par rapport à d'autres pays, mais cette stratégie se heurte à plusieurs obstacles :

- les règles de droit (et donc de devoirs) sont compliquées, peu de gens les connaissent, la police et la justice font les pompiers

- les milieux carcéraux sont des zones de "non droit" où on apprend par la pratique l'inverse des règles de droit

- les prisons sont archi pleines, ce qui oblige à faire des remises de peine;

- les nouvelles prisons sont plus confortables, et limitent les abus provoqués par la promiscuité, mais augmentent l'isolement et sont donc globalement plus dures à supporter;

- de façon générale, il y a des tas de dérives sexuelles qui pourraient être limitées par de la prévention, qui certes coute cher en temps et en volonté, mais évite des victimes, sachant qu'on évalue actuellement qu'il est rendu justice à une victime sur dix dans le domaine des abus sexuels.

Patrocle
Photo
Date 11/01/2014 14:39

MemyselfandI écrit:

La peine de mort est une aberration, on est pas des dieux sur terre pour décider de la mort de quelqu'un même si c'est un monstre.
Mais par contre la France est trop douce avec les criminels en tous genre, une peine plus grande devrait être mise en place.
La prison est devenue un hôtel de luxe une promenade de santé.
Mais franchement dans une démocratie on ne doit pas avoir de peine de mort, c'est bon pour les grands dictateurs de ce monde.



Une bêtise par phrase c'est un record, mais je ne vais pas lancer le débat sur la peine de mort sur ce sujet

Pour ce qui est de l'emprisonnement, afin de se mettre en conformité avec le droit européen la France devra offrir l'encellulement individuel à chaque détenu (ce qui est techniquement impossible donc les détenus auront le droit de poursuivre l'Etat pour obtenir des dommages et intérêts).

sofgay
Photo
Date 13/01/2014 0:34

bon un mec ma violer une fois plutôt 2 mec lui et son cousin .....

Pandaren
Photo
Date 13/01/2014 17:27

allomat69
Photo
Date 14/01/2014 8:25

sofgay écrit:

bon un mec ma violer une fois plutôt 2 mec lui et son cousin .....



Comme tu vies à l'étranger, dans un pays où il y a une insécurité sociale et juridique pour les gays, ce n'est pas facile de te conseiller...

Je peux juste rappeler, pour les français qui ne connaissent pas cette situation, que dans les pays affichant ouvertement leur homophobie, un mec a d'autant plus de risque de se faire abuser par des mecs qui se disent hétéros, qu'il est jeune, beau, pauvre, et soupçonné d'être gay.

Je ne sais pas quoi dire de plus...

 
144 messages - Page 7 sur 7 

Poster une réponse


Relatif : Drame pour le violé , mais prison pour le violeur...

AngeBlanc m'a violé.
par le 13/03/2009 18:44 - Lu 1206 fois
allomat a commencé par rappeler à angeblanc ce qu'il risque . je pense qu'il essaye de cette manière de me montrer son soutien et l'assurance que justice sera faite. ce qui...
exiter par des chose bizar
par 254341 le 02/03/2013 20:30 - Lu 603 fois
mais si ça se trouve il n'est pas le dominant mais le dominé autrement dit il n'est pas le violeur mais le violé , auquel cas si c'est ça se n'est pas un...
Peines ( Prison, Mort, Amende ...)
par Geist le 27/08/2008 23:01 - Lu 299 fois
geist je vais te dire pour le violeur que je parle , il a eu de longue sceance de psychiatrie. c ' est peut être une maladie mais une maladie qui...
recherche acteur pour série amateur gay français
par 29du29 le 03/12/2010 20:42 - Lu 1246 fois
je suis volontaire pour la scène de viol.violeur ou violé ? :).
Club du manque d'affection
par Eva9814 le 21/11/2014 22:22 - Lu 24602 fois
on viole pas mon canard ! je te la laisse pour une nuit mais tu l'as viole pas ! il faut qu'elle soit d'accord =) moi je viole pas ton mari, je le maltraite pas pareil =) xd

Infos et prévention

Videos

  La trithérapie : Idées reçues sur le sida
Ajouté le 04/12/07
Affichée 1944254 fois
7 votes, 5/5
  Unhate campaign
Ajouté le 18/11/11
Affichée 1862821 fois
4 votes, 4/5
  Françaises sans tabou !
Ajouté le 14/02/10
Affichée 1943507 fois
1 votes, 2/5
  Spot contre le sida
Ajouté le 30/06/11
Affichée 1915286 fois
2 votes, 2/5
  Les Senegagays
Ajouté le 26/07/11
Affichée 1905488 fois
2 votes, 5/5

Les News

Une "Manif pour tous" bien... Alors que le texte poursuit son voyage législatif au Sénat, les opposants au Mariage pour Tous se rassemblaient ce 24 Mars à Paris pour une manifestation de la dernière chance. Des débordements malheureux sont néanmoins à déplorer.  
Agression homophobe, Wilfred de... Ce week-end, Wilfred de Bruijn a été violemment agressé dans la rue. Il décide alors de poster la photo du résultat de cette agression homophobe sur Facebook et les grands médias commencent enfin à s'intéresser à cette homophobie grandissante.  
Pour mettre fin à une violence... Beaucoup trop longtemps. Cet ersatz de débat aura duré beaucoup trop longtemps. Plus de 6 mois que l'on s'échange des arguments creux, que l'on préfère crier plutôt que raisonner, huer plutôt que prouver. Dans les deux camps, les positions se cristallisent, pour le meilleur, ou plutôt pour le pire.  
La Manif pour tous, le poids lourd... Depuis quelques jours "La Manif pour tous" tente de s'imposer dans le débat des primaires UMP, et ses dirigeants espèrent influencer le vote des parisiens en faveur des candidats opposants au mariage gay. Une "intrusion" qui pourrait avoir de graves conséquences pour la droite qui rêve de conquérir Paris.  
Action pour l'Egalité Action pour l'Egalité, qu'est-ce que c'est ?