Art contre extremistes

L'art a parfois dessein de choquer. Il peut servir de sublimation de la part de son auteur mais, en outre, de dénonciation pointant du doigt ce qui est a dénoncé. Les réactions des personnes étroites peuvent parfois être très virulentes et disproportionnées... C'est ce qu'illustrent les évènements de la place Vendôme à Paris, le 16 octobre 2014.

Que l'on soit pour ou contre ce type d'art, l'oeuvre de Paul McCarthy n'aura laissé personne indifférent. Pour rappel, l'artiste américain d'art contemporain a installé, pour une exposition provisoire, son œuvre "Tree" sur la place Vendôme à Paris. Entre l'arbre de Noël et le sextoy, difficile de qualifier l’œuvre.

"Tree" a été dégonflé suite à des actes de vandalisme.

D'après la co-directrice de la Nuit Blanche 2013, jamais l'artiste n'a été confronté à de telles réactions virulentes... « ni aux États-Unis ni en Europe ». « Paul a décidé de ne pas réinstaller l’arbre parce qu’il y a eu de la violence pure », précise-t-elle. « Cela fait de nombreuses années que Paul McCarthy travaille et enseigne avec force et esprit », poursuit l’Italienne, qui loue « ses capacités au langage formel et conceptuel » et « espère que le débat se concentrera désormais sur l’art et l’histoire de l’art ».

Selon ses détracteurs, ce plug anal "défigurait" et "humiliait" Paris.

On a pu lire de virulentes réactions sur Tweeter :
- Printemps Français: "Un plug anal géant de 24 m de haut vient d'être installé place Vendôme !
Place #Vendome défigurée !
Paris humilié !"
- Matthieu Gagelin: "Les #veilleurs Place Vendôme vont maintenant veiller devant un gros plug vert."


En sus des fortes réactions opposantes, l'artiste s'est fait agressé sur place le jour de l'érection de l’œuvre. La directrice artiste de la FIAC, Jennifer Flay, a notamment réagi: «Bien sûr que cette œuvre est polémique, qu’elle joue sur l’ambiguïté entre un arbre de Noël et un plug: ce n’est ni une surprise ni un secret. Mais il n’y a aucune offense au public, et suffisamment d’ambiguïté pour ne pas troubler les enfants.»
Et donc, dans la nuit du 17 au 18 octobre, le plug a été dégonflé, devant le ministère de la justice.
Cet acte de boycottage et vandalisme est condamné par Bruno Julliard, premier adjoint à la Mairie de Paris: "La honte et l'humiliation pour la France, ce n'est pas l’œuvre gonflable éphémère place Vendôme. Ce sont ces imbéciles qui la dégradent."
Le président François Hollande à exprimé son soutien à l'artiste: « La France sera toujours aux côtés des artistes comme je le suis aux côtés de Paul McCarthy, qui a été finalement souillé dans son œuvre ».


De par cet événement, on constate une division des français qui, d'un côté, espèrent une censure de l'art, de l'autre coté, une expression de l'art. Ceci n'est pas la seule polémique faite par les groupes extrémistes et conservateurs...

 

Tags
Partager cet article

Répondre à Art contre extremistes - commentaires sur le forum
gold067100
 
Date 12/01/2015 19:59

ça alors! jeme demandais qui m'avais piqué mon plug XD


allomat69
 
Date 10/01/2015 8:48

Il a le talent de faire beaucoup d'argent avec ce qui évoque les fonctions organiques et les plaisirs des orifices, parce que les humains ne peuvent pas s'empêcher de s'y intéresser, malgré tous les...


PluiePuits
 
Date 10/01/2015 2:45

Et quand cet art auto-proclamé est extrémiste hein ? Quid de cette "artiste" serial killeuse d'animaux de compagnie qui les change en jouets ?


Shameless
 
Date 10/01/2015 2:34

Actu : Art contre extremistes L'art a parfois dessein de choquer. Il peut servir de sublimation de la part de son auteur mais, en outre, de dénonciation pointant du doigt ce qui est a dénoncé. Les...


Répondre à Art contre extremistes - commentaires

Image relative

Voter pour cet article

Sujets proches

{news.titre}

{news.description}