Sortons les cotillons !

  Société

On l'a tellement attendu, on s'est tellement battus, on a tellement marché, argumenté, râlé,partagé,été éc½urés : le sénat vient d'adopter (eh eh eh)...

 

La sphère dominante et l'homosexualité comme...

  Cinéma

La filmographie de Gus Van Sant constitue une ½uvre polymorphe, tant dans sa forme que dans les sujets traités. Cependant, certains thèmes récurrents...

 

Équateur, siège moderne de l'homophobie ?

On ne pensait pas voir un jour, dans une société moderne, un remake plus vrai que nature du "Vol au dessus d'un nid de coucou" de Milo¨ Forman. Le sort de Jack Nicholson à la fin du film n'est souhaitable à personne. Et pourtant, en Equateur, des parents persistent à faire subir à leurs enfants un tel traitement "pour leur bien", avec pour seule cause, leur homosexualité.

Le 28 juillet dernier, le Huffington Post publiait un article au rapport consternant sur la tenue de "camps anti-homosexualité" en Équateur. En effet, il s'avère que de nos jours encore, il existe des cliniques ayant pour but de "soigner" l'homosexualité de leurs patients. Pire, bien loin d'être dans la légalité, ces cliniques se cacheraient aux yeux de la loi en se faisant passer pour des cliniques de désintoxication, et profiteraient alors de cette couverture pour infliger aux patients ─  aux "détenus" ? ─ des sévices corporels multiples. 

 

Pourquoi "détenus" ? Parce que la grande majorité des patients de ces centres y sont ammenés par leurs familles, contre leur gré, et y sont gardés de force. Ils y portent des camisoles de force et subissent des traitements bien loin des termes de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme. Denisse Freire, une lesbienne de 25 ans témoigne. Découverte dans sa chambre à ses 15 ans avec sa petite-amie par sa mère, cette dernière la conduit aussitôt dans un centre où elle la laisse "pour son bien". Pendant son internement, Denisse subit différentes punitions, sévices et humiliations. "Ils me torturaient avec des électrochocs, m'empêchaient de me baigner pendant trois jours, me donnaient à peine à manger, me frappaient beaucoup, me pendaient par les pieds." Cette clinique évangélique, dont elle s'est échappée deux mois après son arrivée, détenait en même temps qu'elle quatre autres "malades" soumis au même traitement. Pire, ce traitement soi-disant salvateur comprenait un programme de viol curatif. 

En Juin dernier, Zulema Constante a elle aussi témoigné. "Je devais prier, on me donnait de la mauvaise nourriture, je nettoyais les toilettes avec mes mains." Le harcèlement était aussi physique que moral. "On me disait que c'était mal d'être lesbienne."

Pendant leur internement, ces homosexuel(le)s sont souvent portés disparus par leurs amis et amants, mais rarement retrouvés, la famille étant à la base de l'internement. 

Denisse Freire a longtemps gardé le silence, car elle ne voulait pas porter de tort à sa mère qui, pour elle, n'avait pas eu de mauvaise intention. Et étant responsable de l'internement, elle ne voulait pas qu'elle aille en prison.

 

Partager cet article

Répondre à Équateur, siège moderne de l'homophobie ? - commentaires sur le forum
Erebus
 
Date 09/08/2013 10:51

Voilà à quoi conduit l'homophobie religieuse idiote...Parce que l'homophobie (religieuse ou non), ça peut être intelligent ?


Iusidjai
 
Date 09/08/2013 8:11

Il me semble qu'après une grande pétition internationale, le gouvernement s'est mis à fermer plusieurs de ces "cliniques" (camp de concentration). Mais il faudrait être niais pour penser qu'il...


skinny-boy
 
Date 09/08/2013 3:35

Apparemment les cathos se font infiltrer sur leurs propres terres, avec la bénédiction de famillesidem qu'au Brésil sachant que le Brésil va surement devenir une des grandes puissances mondiales,...


allomat69
 
Date 08/08/2013 7:36

Selon Carina Vance le ministre de la santé d'Equateur, ce serait des cliniques évangélistes clandestines. Apparemment les cathos se font infiltrer sur leurs propres terres, avec la bénédiction de...


Mirror_Manor
 
Date 08/08/2013 1:09

Je suis horrifié par ce je viens de lire. Il faudrait vraiment percer à jour ces camps de concentration, et que la vérité éclate enfin! Je crois que jamais j'aurais autant redouté des hétérosexuels,...


Tomma
 
Date 08/08/2013 0:58

Actu : Équateur, siège moderne de l'homophobie ? On ne pensait pas voir un jour, dans une société moderne, un remake plus vrai que nature du "Vol au dessus d'un nid de coucou" de Milo¨...


Répondre à Équateur, siège moderne de l'homophobie ? - commentaires

Qui est le rédacteur?

Tomma Homme 19 ans
FR, Calvados
Message privé
Ses articles
Offrir Premium
Profil de Tomma
Voir ses photos

Image relative

Voter pour cet article

Sujets proches

Egypte: et maintenant ?

L'Egypte post-Moubarak était pleine d'espoirs de démocratie. Des élections, un président, une assemblée constituante... Tout cela semble maintenant anéanti, en seulement un mois. Et maintenant ? Où va...

Ma ville, ma honte.

Aujourd'hui, tranquillement en train de surfer sur le Web après quelques révisions, je suis tombé sur un article publié par l'ami d'une amie sur Facebook. Aujourd'hui, j'ai découvert ma ville,...

Sarkozy, favorable au mariage homosexuel?

Le mariage gay figurera-t-il dans le programme de l'UMP pour l'élection présidentielle ? C'est en tout cas ce qu'affirme le journal Libération à paraître aujourd'hui.

Participez à une enquête sur la vie quotidienne des gays séropos

Le magazine TETU lance une enquête sur la séropositivité chez les homos. Effets secondaires des traitements, vie amoureuse, stigmatisation... la vie des personnes vivant avec le VIH est très étudiée...

Une histoire de plus en plus ''commune'' ...

Récit d'un fait réel, qui devient de plus en plus commun de nos jours, et qui pourrait arriver à tout le monde