⁠L'Extreme food, un véritable art de vivre

"Métro, boulot, dodo"... Le slogan inventé par le poète et romancier Français Pierre Béarn n'a jamais été aussi proche de la réalité. Bien sûr, l'auteur oubliait – caricature oblige – qu'il y a dans une journée des moments où l'on doit se nourrir et s'hydrater.

Alors, aujourd'hui, pour illustrer ce quotidien morose dans lequel nous sommes plongés, nous pourrions remettre ce slogan au goût du jour : « Petit-déjeuner, métro, boulot, déjeuner, boulot, métro, dîner, dodo ». Et voilà notre journée réglée sur le même rythme, les mêmes gestes, les mêmes habitudes... En somme, nous obéissons à cette routine sans nous en rendre compte. Pourtant, il est possible de mettre un peu de piment dans son quotidien...

En réponse à ce rythme de vie routinier, on essaie de vivre au jour le jour, on profite un maximum de chaque instant et on tente de nouvelles expériences pour découvrir de nouvelles sensations. Mais on revient vite à une certaine forme de morale : "Il ne faut pas que je me couche trop tard, sinon demain je vais être crevé au boulot » ou encore « Il faut que je fasse attention à ce que je mange, je prends du poids"... Justement, venons-en à l'alimentation. On nous matraque de slogans censés nous maintenir en bonne santé : "Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé" et "mangez au moins cinq fruits et légumes par jour". C'est en réponse à ces obligations morales en matière d'alimentation qu'est née l'"Extrême Food". Pour faire simple, c'est un nouveau mode de consommation où l'on tente des expériences culinaires très originales d'autres cultures et bien loin de ce que l'on trouve dans nos supermarchés.

En premier lieu, on pense à l'entomophagie, c'est-à-dire le fait de manger des insectes. C'est une pratique courante dans de multiples pays : en Asie avec la Thaïlande, la Chine et le Laos, en Afrique avec l'Angola, la Zambie ou Madagascar ou encore en Amérique avec la Colombie et le Mexique. On estime que 2 milliards de personnes se nourrissent d'insectes dans le monde. Depuis plusieurs années, cette pratique tend à s'étendre vers les pays occidentaux comme la France. Par exemple, depuis 2009, le site www.insectescomestibles.fr lancé par Romain Fessard commercialise un nombre incalculable d'espèces comestibles, que ce soit sous leur forme naturelle, en bonbons, en sucettes ou en boissons. Beaucoup de Français se laissent séduire, à l'occasion d'une soirée exotique, pour se mettre dans la peau d'un aventurier de Koh Lanta ou tout simplement par curiosité. Et si une majorité de la population est encore largement réticente à l'entomophagie à cause de l'aspect des insectes, la donne pourrait changer d'ici quelques années. D'abord parce que les insectes sont des aliments à fort pouvoir nutritionnel dans la mesure où ils sont riches en protéines, en vitamines et en minéraux mais pauvres en calories. Ensuite parce qu'ils ont un excellent goût (comparable à des cacahuètes, des noisettes ou du poulet selon les adeptes) et enfin parce que les insectes permettraient de réduire considérablement la famine dans le monde ! Ce n'est pas pour rien que l'Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (Food and Agriculture Organization soit FAO en anglais) encourage l'entomophagie à l'échelle mondiale. Elle estime en effet qu'en 2030, il faudra trouver des solutions moins énergivores que l'élevage bovin pour nourrir les 9 milliards d'êtres humains qui habiteront la planète, et que l'une des solutions à envisager peut-être l'élevage et la consommation d'insectes.

Il faut toutefois faire attention, toutes les espèces d'insectes ne sont pas comestibles. C'est le cas notamment des coccinelles, des blattes, des bourdons, des abeilles, des guêpes et des frelons. Mais il existe énormément d'espèces (plus de 1400) qui sont comestibles pour l'homme : grillons, vers, scarabées, chenilles, fourmis, punaises... Et, preuve que le marché lié à la consommation d'insectes est porteur dans notre pays, une Organisation Non Gouvernementale a été créée en 2011 : la Fédération Française des Producteurs, Importateurs et Distributeurs d'Insectes (FFPIDI). Elle est chargée de sensibiliser et d'accompagner tous les acteurs du marché et est reconnue par la Commission Européenne pour son rôle et ses actions. Parallèlement, à une échelle inférieure, des communautés d'entomophages fleurissent sur le web. Les passionnés s'échangent leurs meilleures recettes, comme le hachis parmentier d'insectes, les brochettes de criquets et les Brownies aux vers.

Plus qu'un simple phénomène de mode, l'entomophagie est donc en train de devenir un véritable art de vivre, au même titre que l'Extrême Food en général : se nourrir c'est bien, se nourrir sous un angle insolite et fun, c'est encore mieux. Outre l'alimentation à base d'insectes, l'Extrême Food pousse chacun à dépasser ses limites en dégustant les piments les plus forts du monde, les produits élaborés par la NASA que mangent les astronautes ou bien en buvant des breuvages insolites. Des expériences culinaires qu'on n'oublie pas, et qui, bien souvent, ont un goût de reviens-y... 

Partager cet article

Répondre à ⁠L'Extreme food, un véritable art de vivre - commentaires sur le forum
Chaussure
 
Date 12/06/2013 21:58

J'avais lu l'extrême flood -_-'


guiti
 
Date 09/06/2013 16:02

Sinon, vu la course à la maigreur que la société s'impose, la vraie solution, c'est de ne plus manger du tout.


vivi48
 
Date 09/06/2013 14:54

Actu : ⁠L'Extreme food, un véritable art de vivre "Métro, boulot, dodo"... Le slogan inventé par le poète et romancier Français Pierre Béarn n'a jamais été aussi proche de la réalité....


Répondre à ⁠L'Extreme food, un véritable art de vivre - commentaires

Qui est le rédacteur?

vivi48 Homme 31 ans
FR, Alpes-Maritimes
Message privé
Ses articles
Offrir Premium
Profil de vivi48
Voir ses photos

Image relative

Voter pour cet article

Sujets proches

La découverte de Soi

Chaque adolescent gay ou bissexuel est passé par cette étape : La découverte et prise de conscience de son homosexualité.

Histoire d'un Adolescent Homosexuel : Chapitre 2 FlashBack

La suite des aventures de Thomas ! Bonne Lecture !

Mangez-moi, mangez-moi...

A l'ère du Bio, où le culte de "l'esprit sain, dans un corps sain" est en plein essor et soumis au diktat de maigreur. Des nouveautés se trouvent déjà sur...