Madame la Cadémie, au secours !

C'est un appel à l'aide déchirant qu'a lancé l'Union Nationale des Ecrivains de France à l'Académie Française. Leur drame ? Un projet de loi qui " viole outrageusement la règle d'or, de clarté non équivoque, ayant assuré au français sa suprématie internationale pendant quatre siècles" (sic). Mais quel projet ? Celui ouvrant droit au mariage pour tous, bien entendu.

Dimanche 24 Février 2013. La date est inscrite, sûrement tremblante, par la main fébrile d'un lettré hagard. Le totalitarisme est là, ça y est. C'est la fin des haricots, des temps et de tout le reste. Le vingt-et-un décembre n'était qu'un leurre, une boutade destinée à faire dévier nos yeux du plus grand péril auquel fait face notre Nation depuis la dernière guerre contre ces salauds de prussiens. Et ce péril, quel péril ! Ah, tout le monde sait que l'écrivain a pour mission de faire face à la tyrannie, à préserver au plus noir de la nuit la lumière vive du savoir, de l'humanisme et de la raison. Le lettré hagard reprend sa plume.

"Objet : Saisine de l’Académie Française sur la fausse définition du mariage de l’article 1 du projet de loi Taubira-Hollande"

Ses doigts se crispent un peu. Il va falloir s'y mettre à deux pour rédiger cette lettre, un quatre-mains seul pourra exprimer ce que la langue française, violée, ne peut faire elle-même. Les lettrés hagards (car maintenant ils sont deux) frémissent en repensant à ce viol inique. La loi, le législateur, ce pompeux empesé dans un costume ridicule et cloîtré dans un hémicycle à la décoration bien trop onéreuse pour ce à quoi il sert, veut changer le sens d'un mot ! Et, pire, il veut en faire une définition gloubi-boulga, "confondant outrageusement un « chose » et son « inverse », le « normal » et l’« anormal », le « vrai » et le « faux »". C'est assez, se disent-ils.

Chaussant leur meilleure plume, Pierre Charie-Marsaine et Arnaud-Aaron Upinsky ont donc décidé d'invoquer la puissance formidable de l'Académie Française, afin de faire ployer le pouvoir terrestre devant Sa Majesté des Mots. Forts de statuts datant à peu près de l'Antéchrist, désignant le bac à sable des Habits Verts comme chargée "d’assurer la stabilité de la langue française du Siècle de Louis XIV en la fixant pour l’éternité", notamment. Mission qu'elle s'applique bien évidemment à remplir avec diligence, comme nos deux lettrés hagards le savent bien, en publiant régulièrement une édition révisée d'un dictionnaire dans lequel entrent et sortent mots et définitions, celui-ci courant généralement après l'usage qu'en fait le peuple français et peinant à lui imposer quoi que ce soit.

C'est en effet illusoire de croire que l'Académie que nous connaissons et celle de Richelieu ont une quelconque parenté. Celle de Richelieu contribua à l'unification du Royaume de France. La nôtre contribue à l'unification des académiciens, et c'est déjà bien. Sans doute messieurs Charie-Marsaine et Upinsky ont-ils oublié qu'une langue n'est pas, par nature, "fixée pour l'éternité", car elle évolue avec ses locuteurs. Sans doute messieurs Charie-Marsaine et Upinsky ont-ils également oublié que le législateur passe son temps à définir les mots, violant outrageusement depuis des siècles l'Académie Française, qui semble néanmoins vivre convenablement le traumatisme.

Messieurs Charie-Marsaine et Upinsky, il est compréhensible que vous soyez hostile au changement (faut-il rappeler que monsieur Upinsky est à l'origine d'une association de "défense culturelle" (sic) visant à interdire des expositions d'art new-yorkais trop peu sérieux au Château de Versailles ?), il est compréhensible qu'en tant qu'écrivains, vous vous saisissiez de l'institution la plus à même de vous comprendre. Néanmoins, laissez-moi vous rappeler deux petites choses.

La première est qu'en ce faisant, vous rappelez à l'Académie Française qu'elle n'a pas de pouvoir sur la langue, car personne n'en a réellement. Vous la mettez face à son absurdité, et ce n'est peut-être pas la meilleure façon de gagner ses faveurs.

La seconde est que la simple redéfinition juridique du mariage ne fera jamais disparaître des siècles d'usage du mot "mariage" comme "union d'un homme et d'une femme". Que votre incapacité à concevoir le mariage entre deux personnes de même sexe semble aveugler votre jugement. Que le mariage entre deux personnes de même sexe n'interdira jamais à un homme et une femme de convoler.

Messieurs, le profond respect de la langue française que j'ai me fait refuser de la considérer comme sousmise à un quelconque collège vêtu de vert. En revanche, l'Académie Française a une raison d'être : conserver l'harmonie entre la langue et ses règles écrites. Je lui fais confiance pour ne jamais trahir sa mission, et notre Français.

(cliquez ici pour lire la lettre ouverte de l'Union Nationale des Ecrivains Français à Madame Hélène Carrère d'Encausse, Secrétaire perpétuel de l'Académie Française)

Partager cet article

Répondre à Madame la Cadémie, au secours ! - commentaires sur le forum
Pedroestrogene
 
Date 27/07/2014 21:45

Tu crois pas que t'en fais un peu trop


Belial
 
Date 19/03/2013 1:16

Garante des belles lettres sans doutes, la Cacadémie Française semble ne pas savoir vivre dans son temps. @Sreym, la langue évolue oui, mais visiblement l'Académie non ! :)


lulu24
 
Date 15/03/2013 1:02

"Je veux votre vocabulaire, mais pas vos idées. "


mulch
 
Date 12/03/2013 22:40

Moi j'suis amoureuse des écrits d'AngeBlanc. Voilà. C'est dit.


allomat69
 
Date 12/03/2013 19:11

Quand on attache autant d'importance au sens et à l'utilisation des mots, au point que cela justifie de mépriser des êtres humains touchés par des discriminations qui leur posent des problèmes...


symbioss
 
Date 12/03/2013 18:01

Quand on attache autant d'importance au sens et à l'utilisation des mots, au point que cela justifie de mépriser des êtres humains touchés par des discriminations qui leur posent des problèmes...


Ulysse
 
Date 12/03/2013 5:25

Effectivement ridicule.


allomat69
 
Date 12/03/2013 4:25

Courageux mais pas téméraires, les Commandeurs de la Legion d'honneur prennent la précaution de préciser au début de leur lettre : C'est l'archevêque d'Albi, Mgr Jean Legrez, et non l'Académie...


Scriabine
 
Date 11/03/2013 23:10

Ayons pitié d'eux ils sont presque liquides... Desproges s'exprime parfaitement à leur sujet


Miko3
 
Date 11/03/2013 22:16

Il y a encore des gens vivants à l'Académie française ? :o


Répondre à Madame la Cadémie, au secours ! - commentaires

Qui est le rédacteur?

LoupBlanc Homme 26 ans
FR, Haute-Garonne
Message privé
Ses articles
Offrir Premium
Profil de LoupBlanc
Voir ses photos

Image relative

Voter pour cet article

Sujets proches

Article 1 du Mariage pour tous voté !

L'article 1 du projet de loi pour le mariage pour tous a été voté ce Samedi 2 février 2013.

Agression homophobe, Wilfred de Bruijn victime des débats sur le mariage ?

Ce week-end, Wilfred de Bruijn a été violemment agressé dans la rue. Il décide alors de poster la photo du résultat de cette agression homophobe sur Facebook et les grands médias commencent enfin à...

Une "Manif pour tous" bien orageuse.

Alors que le texte poursuit son voyage législatif au Sénat, les opposants au Mariage pour Tous se rassemblaient ce 24 Mars à Paris pour une manifestation de la dernière chance. Des débordements...

Mariage pour tous & Débat pour trolls

3 mois de débat public sur le mariage pour tous : les arguments n'ont pas changé, l'homophobie s'est complètement libérée, les positions se sont radicalisées ... Coup de gueule sur ce débat fermé.

Pour mettre fin à une violence inutile.

Beaucoup trop longtemps. Cet ersatz de débat aura duré beaucoup trop longtemps. Plus de 6 mois que l'on s'échange des arguments creux, que l'on préfère crier plutôt que raisonner, huer plutôt que...

L'état Francais donne un visa à un homosexuel marocain pour qu'il puisse se marier

Le mercredi 9 juillet 2014, le Conseil d'État a sommé le gouvernement de délivrer sous 24 h un visa à un homme homosexuel d'origine sénégalaise vivant au Maroc pour qu'il puisse épouser son conjoint...

Sortons les cotillons !

On l'a tellement attendu, on s'est tellement battus, on a tellement marché, argumenté, râlé,partagé,été éc½urés : le sénat vient d'adopter (eh eh eh) ce mardi soir le premier article du projet de loi...

L'UMP se mobilise contre le mariage pour tous.

C'est officiel. Après avoir appelé à manifester le 17 Novembre contre le projet de loi socialiste autorisant le mariage pour tous, l'UMP "dirigée" par Jean François Copé descendra dans la rue...

Ma ville, ma honte.

Aujourd'hui, tranquillement en train de surfer sur le Web après quelques révisions, je suis tombé sur un article publié par l'ami d'une amie sur Facebook. Aujourd'hui, j'ai découvert ma ville,...

Un prêtre se prononce pour le mariage pour tous à Quimper.

En dehors de l'anecdote d'un prêtre courageux, ce petit fait divers dans le débat concernant le mariage pour tous, est aussi révélateur d'un discours biaisé. Celui d'un manichéisme trop habituel entre...