Sortons les cotillons !

  Société

On l'a tellement attendu, on s'est tellement battus, on a tellement marché, argumenté, râlé,partagé,été éc½urés : le sénat vient d'adopter (eh eh eh)...

 

La sphère dominante et l'homosexualité comme...

  Cinéma

La filmographie de Gus Van Sant constitue une ½uvre polymorphe, tant dans sa forme que dans les sujets traités. Cependant, certains thèmes récurrents...

 

PassedOn, vos dernières volontés sur le net

Un nouveau site élaboré la semaine dernière : www.Passed-On.com propose de partager vos dernières photos, vidéos et messages à vos proches en cas de décès. Un projet macabre mais qui selon les concepteurs répond à un besoin existant.

Le concept est inédit, lugubre, loufoque, mais correspond pourtant d'après ses créateurs à des demandes.

Le site néerlandais PassedOn est traduit en 8 langues dans le monde et propose à ceux qui s'y inscrivent de partager des vidéos, des photos, des messages d'adieux, des explications, des dernières volontés à leurs proches en cas de décès (in)attendus. Le site a réuni 65 000 membres de 68 pays différents dès la première semaine, lui promettant ainsi une longue vie.

Marc Oparq, propriétaire et créateur du site, explique son origine : "On a tous une certaine idée de la façon dont on aimerait que l'on se souvienne de nous. Lorsque notre moment sera venu, nous aurons alors d'importants souhaits et pensées à transmettre à nos proches. Que ce soit un message personnel ou encore une information cruciale à délivrer, les utilisateurs de PassedOn peuvent créer et sauvegarder un Héritage Émotionnel pour les personnes qu'ils aiment: amoureux, famille, amis, voisins, collègues et même partenaires d'affaire."

Le service est gratuit. Le compte crée, l'utilisateur doit choisir des proches à laquelle les informations seront envoyées et nommer trois "Gardiens" qui viendront confirmer le décès ou l'état critique de la personne. Les informations seront alors retransmises aux proches.

Les utilisateurs affirment qu'ils apprécient le fait de pouvoir exercer sur ce site leur créativité en y faisant transparaître leurs états d'âme et leur patrimoine spirituel. Cela dans le but d'apporter une aide ou de soulager le deuil des proches avec le partage de moments agréables, de pistes de réflections, ou de souvenirs significatifs.

Certains y voient un concept extrêmement sinistre et cynique qui marquent l'expansion d'un marché de la mort sur la toile.

D'autres s'inquiètent des effets de la promotion d'un tel site, craignant des appels subliminaux au suicide.


La question qui peut être soulevée est de savoir si le deuil peut être marchandisée (via la publicité) - comme dans certaines entreprises de pompes funèbres ?

S'agit il d'un concept humain et sensible, permettant un semblant de "contact" post-mortem ou s'agit-il d'un viol de l'éthique et d'une "désanctuarisation" de la douleur d'avoir perdu un être cher ?

Pourriez vous vous inscrire sur un tel site ? Après la mort d'un proche, apprécierez vous de recevoir ses messages ou considèreriez vous cela comme une forme d'irrespect ?

Partager cet article

Image relative

Voter pour cet article

Sujets proches

Paul Walker de "Fast and Furious" nous a quittés

Paul Walker, âgé de 40 ans, plus connu sous le nom de " Brian O'Connor" dans les célèbres "Fast and Furious", s'est tué dans un accident de la route, hier, samedi 30 novembre en...

Jack-Alain Léger s'est suicidé, confidence sur la sexualité d'un érivain

Jack-Alain Léger est mort et je crois qu'il est triste que personne (ou presque) n'en parle ici. L'écrivain, homme avant d'être homo s'est défenestré le 17 juillet à Paris. Il s'agira moins ici de...

Mort du cinéaste Chris Marker

Réalisateur, documentaire et écrivain, Chris Marker, très discret et méconnu du grand public, était une figure atypique du cinéma. Il est le cinéaste d'une oeuvre dense, riche et sans doute...

Mort de Kim Jong-Il et longue vie à la séparation ?

La mort de Kim Jong-Il annoncée le 17 décembre dernier a-t-elle lancé le compte à rebours avant que n'explose le mur de la séparation entre une Corée du Nord façonnée à l'image de l'ex URSS et celle...

Amy Winehouse, 27 ans et décédée

Le 23 juillet 2011, la police londonienne retrouve Amy Winehouse à son domicile, décédée. Retour sur une vie et une carrière trop courtes.