Prostitution en France : Projet liberticide ou avancée sociétale ?

Le moins que l'ont puisse dire, c'est que les récentes déclarations de Mme Vallaud-Belkacem ont fait parler. En expliquant que faire porter la responsabilité pénale par les clients plutôt que par les travailleur/ses du sexe aboutira finalement à « l'abolition de la prostitution en France », la ministre au « droit des femmes », également porte parole du gouvernement, nous présente une vision peut être un peu trop simplifiée de la situation actuelle.

Que faire ? Les problèmes que posent actuellement la prostitution sont : la protection de ceux qui en vivent, la scandaleuse prostitution des mineurs et le proxénétisme, aussi répugnant que la plupart des trafics, avec cette nuance que la marchandise est faite de consciences humaines. Supprimer la prostitution est une belle idée qui fonctionne mal. Liberticide, une loi l'interdisant le serait sûrement. Règlementer le commerce du sexe entre adultes consentants ressemble fort à une atteinte à leurs libertés individuelles et à leur vie privée. La portée moralisatrice de ce projet porté par le gouvernement n'est pas sans rappeler un hypocrite puritanisme qui condamne une activité qui, dans le cadre d'un choix de vie, peine à s'affirmer comme une activité professionnelle « normale ». Un mot cher au cœur de notre président. On s'interrogera quand même sur les valeurs d'une société qui admet qu'on vende sa force de travail, son intelligence mais pas une heure de volupté. 

Les féministes saluent, paraît-il, pour la plupart cette prise de position de la jeune ministre. Le STRASS (Syndicat du travail sexuel), quant à lui, s'insurge contre cette volonté d'étouffer une profession qui se bat pour son encadrement et les droits de ses travailleurs. Elisabeth Badinter est de ces féministes qui combattent le moralisme réactionnaire ambiant en pointant du doigt la question du choix de cette profession plutôt que celle de la légimité de cette dernière à exister. Certes « le plus vieux métier du monde » n'est pas celui auquel rêvent toutes les petites filles/les petits garçons. Mais si certain.e.s décident d'en vivre, pourquoi augmenter la dangerosité de cette pratique ? 

La pénalisation du statut du client de la prostitution participe à faire de cette activité une activité clandestine, moins contrôlable, et par ce fait, toujours plus risquée. Avec cette intervention du gouvernement Ayrault, c'est tout le vieux débat des maisons closes qui revient sur le devant de la scène politique … et des discussions du café du commerce.

Partager cet article

Répondre à Prostitution en France : Projet liberticide ou avancée sociétale ? - commentaires sur le forum
Simon75009
 
Date 13/07/2012 1:43

Se mettre d'accord que un sujet qui fait débat depuis l'existence de ce métier, est-ce possible? Le sujet de la prostitution est un sujet douloureux, car il fait intervenir une multitude de...


Crocky
 
Date 12/07/2012 20:01

Ce n'est pas pour rien que j'ai parlé des ouvriers. Tout travail est réglementé dans nos pays. Les enfants ne peuvent pas travailler, il y a des minimas sociaux que les patrons doivent respecter pour...


Mardzs
 
Date 12/07/2012 18:44

allomat69, Tu as raison, je pense également que l'interdiction (et donc priver les prostitués de protection) pourrait être très dangereux pour les concernés. Dans ce que je disais, je répondais...


allomat69
 
Date 12/07/2012 8:25

Mardzs , Je ne crois pas que les sociétés qui l'acceptent le fassent par libéralité, sauf corruption, mais par tolérance, parce que son interdiction a toutes les chances d'être pire que sa...


Mardzs
 
Date 12/07/2012 1:15

Vous considérez tous la prostitution comme un mal. Est-ce qu'un ouvrier n'est pas obligé de souffrir sur la chaine de montage pour nourrir sa famille !? Est-ce que c'est le fruit d'une misère...


GREGORIX86
 
Date 11/07/2012 23:37

Pour ce qui me concerne, je ne donnerai pas de leçon de morale et je me garderai bien de jeter la pierre à quelqu'un ou quelqu'une qui se prostitue,chacun est libre, par contre ceux qui les...


allomat69
 
Date 11/07/2012 19:16

Vous considérez tous la prostitution comme un mal. Est-ce qu'un ouvrier n'est pas obligé de souffrir sur la chaine de montage pour nourrir sa famille !? Est-ce que c'est le fruit d'une misère...


mulch
 
Date 11/07/2012 17:45

mulch, tiens donc c'est toi sur la plage? Sache qu'une personne sur deux n'ira pas en vacance encore cette année et tout le monde s'en fout, surtout nos politiques, tu trouves ça courageux de laisser...


GREGORIX86
 
Date 11/07/2012 17:38

mulch, tiens donc c'est toi sur la plage? Sache qu'une personne sur deux n'ira pas en vacance encore cette année et tout le monde s'en fout, surtout nos politiques, tu trouves ça courageux de laisser...


Crocky
 
Date 10/07/2012 23:00

C'est vrai les zaguiens sont impressionnants de nuance sur ce sujet mais mon "tous" était plus global. D'hab c'est moi qui appelle les gens coco, ça ne me va pas à moi. je jette !


Répondre à Prostitution en France : Projet liberticide ou avancée sociétale ? - commentaires

Image relative

Voter pour cet article

Sujets proches

Le gouvernement contre l'homophobie.

Ils l'avaient promis, ils s'y attellent ! Le gouvernement de Jean-Marc Ayrault planche actuellement sur une mission contre les discriminations visant les LGBT.

Prostitution étudiante...

Un phénomène qui reste tabou, mais qui pourtant devient de plus en plus fréquent... Il est temps d'en savoir un peu plus, sur la vie rude de certains étudiants.

La prostitution pour 40.000 étudiantes françaises

Phénomène social mondial, la prostitution touche actuellement toutes les classes d'âge du sexe féminin. Son accomplissement ayant comme motivation le seul gain matériel, elle touche actuellement près...

Journée de la bisexualité

Peu connue, cette journée de la bisexualité est fêtée tous les ans le 23 septembre.

Un centre d'accueil LGBT en plein centre de la ville rose

Le centre LGBT de Toulouse, initié en 2008, a débuté ses permanences le 10 mars dernier. Installé en plein centre dans des locaux prêtés par la maire, le centre revendique une volonté de promouvoir la...