Les préjugés dans la Musique (Interview...

  Musique

Le monde est depuis longtemps source de discriminations et de préjugés. Trop souvent des communautés ou des hommes sont mis de côté à cause de ...

 

''Les couples imaginaires" : l'oeuvre...

  Actualités

Installée à Toulouse, l'exposition d'Olivier Ciappa " Les Couples Imaginaires" a été vandalisée à 2 reprises. Après les violences physiques,...

 

Un couple presque ordinaire...

Dans le cadre de la semaine T, LadyBushi m'a demandé de répondre à quelques questions concernant la relation amoureuse d'un couple presque « ordinaire »...

Question 1 : Tu es en couple avec une personne transgenre, que savais-tu sur la transidentité  avant d’être en couple avec cette personne ?

Alors… J’ai rencontré cette personne sur zag, alors je savais, de par son profil, qu’elle était transgenre… Pour moi, le terme « transgenre » ne signifiait pas grand chose.  Je n’avais pour seul bagage qu’un seul reportage diffusé dans le magazine de la Santé, sur les personnes désirant changer de sexe, d’autres petits reportages de télé-réalité passant sur la tnt, qui  suivaient des couples homo ou des familles avec un trans… Bref, son statut de transgenre a été notre premier sujet de conversation… Je me souviens avoir eu peur de le blesser, de mal dire, alors je m’excusais tout le temps si je disais des bêtises  ou autres. Avec patience, il m’a expliqué de quoi cela retournait.

Question 2 : Et maintenant, ton point de vue a-t-il changé ? Quel est-il ?

 Forcément il a changé. J’ai beaucoup appris sur la transidentité. J’ai  commencé à m’intéresser de près à cette cause en faisant des recherches, en multipliant les reportages, les articles, les témoignages…. C’est comme si un nuage de brouillard s’était levé, sur ce mystérieux T, de la communauté LBGT. 

Maintenant, au risque de balancer des évidences, je dirais que les personnes trans sont des personnes comme les autres, avec les mêmes préoccupations ;  à quelques détails près, comme le souci de l’acceptation, car elle est, sans surprise beaucoup plus crainte qu’un « simple » coming out, cela se passant majoritairement plus mal. L’acceptation, le regard des autres, les remarques et autres sont autant de petites choses, qui, si vous êtes en plein doute sur votre identité, votre transition, votre état ou autres, peuvent vous toucher particulièrement.
J’avoue, que le plus délicat avec une personne transgenre, c’est de savoir se débrouiller dans les pronoms sans vexer. Au début je disais « elle », je savais pas comment me positionner. Puis, petit à petit, je commence à m’en sortir. Je dis « il », « elle », selon les contextes, les moments, les humeurs, le feeling. A certain moment Nathan se sent plus Fanny, alors je m’adapte. Quand le contraire survient, je change les pronoms. Il a beaucoup fait pour que je déstresse, que j’arrête de penser que je l’insulte quand j’utilise certains pronoms, mais j’ai peur de le vexer, alors je fais toujours attention (mais c’est pas si dur que ça !)


Question 3 : Comment vis-tu cette relation ?

Je suis d’un naturel assez discret sur ma vie privée. Alors quand on me demande si je suis en couple, je dis oui, je ne donne pas plus de détails, suivant mes rapports avec la personne et comment je sent son ouverture d’esprit. Lorsque j’ai dû expliquer à mes meilleurs amis que j’étais en couple avec une personne transgenre, et ce qu’étais réellement une personne transgenre, fortes de mes recherches et information, j’ai pu enlever de leur esprit toutes les idées reçues quitte à les prendre une par une.  Je choisis bien les personnes à qui je décide de parler de sa transidentité, par peur du rejet, des insultes, de la stigmatisation, car l’insulter, le dénigrer, c’est m’insulter personnellement et je ne tolère pas que sous prétexte de phobie, d’idées préconçues on puisse être haineux ou violent avec des personnes.
Ma relation, je la vis bien. J’avoue que ce n’est pas une relation comme les autres. Il y a tout un tas de facteurs en plus, celui de l’acceptation, de la tolérance de l’entourage, mais aussi la fragilité de cette personne, les remises en questions, les doutes. Je fais de mon mieux pour l’entourer, l’aider, l’écouter, le rassurer quand c’est nécessaire. J’essaie avant tout d’être présente, parce que je l’aime et que, même si je ne suis pas du genre fleur bleue, je pense qu’un couple c’est un équilibre, s' il va mal, je vais mal, tout va mal. Je n’aime pas savoir qu’il est triste, qu’on s’est moqué de lui … Cela me met hors de moi, alors j’essaie de le rassurer. On a cette force, cette volonté de « survie » que d’autres couples plus « standards » n’ont pas je pense…
Au fond, on est presque un couple ordinaire… On s’aime et je pense que c’est le principal, que tant qu’on est là, l’un pour l’autre, rien ne peut nous arrêter, nous affaiblir.
En ce qui concerne les opérations, il sait qu’il a tout mon soutien, mais je ne lui ai jamais caché que ce serait pas facile pour moi, malgré tout mon amour pour lui. On ne sait jamais à 100% comment on peut, on va réagir, alors je le préviens au cas où… On ne sait pas de quoi l’avenir sera fait, mais je le laisse vivre sa vie, ces transformations potentielles et réelles avec mon soutien :)


Question 4 : Comment vis-tu le regard des autres ?


Ce n’est pas facile à gérer, les regards en coin, les remarques, les discriminations au resto et autres, on en a vu de toutes les couleurs !
Au début de notre relation, je n’étais pas démonstrative dans la rue. J’avais peur du regard des autres. Un jour, je lui ai pris la main, je ne voulais plus la lâcher. J’avais l’impression de provoquer les passants, j’aimais assez. Puis, avec le temps, avec l’évolution de Nathan, je me demande si les regards vont sur le fait que les gens ne savent pas si je tiens la main à un garçon ou à une fille… Plutôt que de passer à autre chose, ils insistent avec leurs regards… Au début je trouvais ça assez gênant, maintenant, je fixe les gens qui nous fixent, et en général ça les dissuade.
Je dirais que le regard des autres n’est pas toujours facile à vivre, j’essaie de ne pas être touchée mais des fois c’est dur à supporter… Pour me donner la force, je me dis, que c’est de l’amour, qu’on ne devrait pas souffrir  parce qu’on s’aime, et surtout que s’ils ne sont pas contents, ils n'ont qu’à regarder ailleurs !!!
Il faut rester les pieds sur terre, il y a aussi des moments délicats, et même si je l’accepte totalement, c’est pas toujours rose, simple à gérer.

Question 5 : Que penses-tu de la situation des personnes transgenres en France ?
Je pense que ça ne sera pas une surprise si je dis que cette situation est loin de convenir à cette communauté.

 

  •  Santé :

o   Point positif : la transexualité n’est plus considérée comme une maladie mentale  en France (non reconnu comme telle par l’OMS)
o    Points négatifs : les démarches pour changer de sexe (le remboursement de ces démarches, la difficulté pour savoir comment s’y prendre, il y a tellement de versions différentes !), la difficulté à trouver les professionnels de santé aptes  à encadrer les personnes transgenres,  les discriminations de certains professionnels de santé, la stérilisation obligatoire…


  • Légal :

o    Point positif : La loi relative à la lutte contre l’homophobie, la lesbophobie et la transphobie
o    Point négatif : la difficulté d’être pris au sérieux lors de dépôt de plainte,  la galère administrative pour pouvoir changer d’état civil (qui devrait être libre et sans condition)

  •  La marginalisation : Les personnes trans, même si on en parle de plus en plus de nos jours, sont toujours mis à l’écart de notre société et considérées comme des êtres à part. Certes, tous ne sont pas exclus de notre société, certains ont pu trouver des gens sur qui compter, qui les acceptent comme qui ils sont à l’intérieur. Même si je pense que c’est bien (tant mieux pour eux !), je préfère penser à tous ceux qui sont exclus. Je noircis peut-être le tableau, mais (passé activiste oblige), ce n’est pas en s’appuyant sur ce qui va bien, que cela fait avancer les choses !

 

  • Je pourrais encore citer plein de thèmes, mais si j’écris trop, je vais me faire crier dessus lol


Pour infos, tout ce que j’ai cité, n’engage que moi, c’est un avis personnel.


Question 6 : Allons dans la Zagosphère, que penses-tu du site Za-gay ?


Je me suis inscrite il y a environ un an, juste après une rupture,  pour rencontrer des gens, des gens comme moi, qui aurait les mêmes préoccupations que moi… J’ai découvert un site très intéressant qui revient sur les actualités, la politique… J’aime bien les forums aussi (j’y passe beaucoup de temps !). Dans le site Za-gay, j’ai trouvé beaucoup de diversité, j’ai rencontré des gens, j’ai  appris beaucoup sur plein de thèmes…
Je trouve ça bien que les jeunes LGBT puissent avoir un espace de discussion, de partage pour décompresser, s’exprimer … En sachant que, souvent ils ne seront pas  jugés sur leur vie intime.
En plus, c’est sur Zag que j’ai rencontré Nathan alors que demander de plus ?


Question 7 : Penses-tu que la semaine T sera bénéfique ?


Je pense. J’espère… J’espère que les trans se sentiront plus à l’aise sur le site. Bien que je pense que le statut de transgenre leur a permis d’être mieux sur le site, en parler, démystifier, expliquer ce qui se passe derrière ce statut mystérieux, aux travers de témoignages, poèmes, infos, actus….  Sincèrement j’espère que cette semaine pourra renseigner, et qui sait peut-être faire évoluer les pensées, l’acceptation… Peut-être pourra t-elle-même convaincre certaines personnes de s’assumer, qui sait ? Comme je dis toujours, qui vivra verra !

Si vous avez des questions n’hésitez pas, je réponds toujours.

Voilà, merci de m’avoir interviewée.

Marine.

Partager cet article

Répondre à Un couple presque ordinaire... - commentaires sur le forum
diablote
 
Date 11/05/2012 18:45

Oui c'est clair! Cela donne plus de force et de courage pour se battre au quotidien!


LadyBushi
 
Date 11/05/2012 18:13

Je suis très heureux de lire ce genre de commentaire sur zag c'est tres encourageant.


diablote
 
Date 11/05/2012 17:25

Merci Yamete :) Ton message est vraiment touchant! J'essaie de faire mon maximum pour le fameux T, mais beaucoup de choses restent à faire...


Yamete
 
Date 08/05/2012 7:37

Ton article est tellement beau,tendre, doux, délicat, expresif,intense et vivifiant il donne vraiment envie de se battre je trouve pour le T de LGBT ^^. Quand je lis des choses ça, je vois à quel...


diablote
 
Date 13/03/2012 22:07

Si seulement ça pouvait ouvrir les yeux, faire réfléchir... La presse?? C'est prévu! (je blague de l'autre moitié lol) Poutous Alex ;)


LadyBushi
 
Date 11/03/2012 14:30

merci beaucoup Alex ;)


Alex5191
 
Date 07/03/2012 20:53

j'aime beaucoup ce témoignage ;) j'espère qu'il ouvrira un peu les yeux à ceux qui sont réfractaire, et intolérant ! Dommage, il faudrait qu'on puisse le voir sur la presse :p ( je blague qu'à moitié...


diablote
 
Date 06/03/2012 19:29

Merci Iusidjai ^^


Iusidjai
 
Date 06/03/2012 18:38

Je sais pas quoi dire à part que j'aime ^.^'


diablote
 
Date 06/03/2012 17:26

Merci ^^ j'ai essayé d'être la plus transparente possible. Je pense que les couples trans ou avec l'un des partenaires trans, on en parle pas assez. Dans le sens ou c'est pas évident à gérer, et il y...


Répondre à Un couple presque ordinaire... - commentaires

Qui est le rédacteur?

diablote Femme 23 ans
FR, Meurthe-Et-Moselle
Message privé
Ses articles
Offrir Premium
Profil de diablote
Voir ses photos

Image relative

Voter pour cet article

Sujets proches

Interview de Morgan , un jeune homme hors du commun

Dans le cadre de la semaine T (du 27/02 au 04/03 sur zag), des documents informatifs sur le thème de la transidentité et des interviews de zagguiens transgenres seront publiés. Le but de cet évènement...

Interview de LadyBushi, un mec comme les autres (mais pas vraiment)

MissDiane, jeune transgenre de Zag, a réalisé cette interview. Les phrases n'ont aucunement été modifiées et ont été retranscrites telles quelles. La personne interviewée, LadyBushi, est un jeune...

Les préjugés et les discriminations sur la transidentité

Dans le cadre de la semaine T, Za-gay publie des articles sur le thème de la transidentité, aujourd'hui nous allons parler de la transphobie et des préjugés sur la transidentité.

FAQ de la transidentité par Stéphanie Nicot

Afin de répondre au mieux aux questions, nous publions ici une FAQ spéciale sur la transidentité réalisée par LadyBushi et Stéphanie Nicot, licenciée en Lettres modernes et en...

François Hollande et les droits des LGTB

François Hollande est l'un candidats les plus sérieux pour les présidentielles de 2012. Lors d'une interview accordée au HES (Homosexualités et Socialisme, parti proche du Parti Socialiste), il...

Interview de MissDiane , une femme hors du commun

Dans le cadre de la semaine T (du 27/02 au 04/03 sur zag), des documents informatifs sur le thème de la transidentité et des interviews de zagguiens transgenres seront publiés. Le but de cet évènement...

IDAHO Jeunesse

Il y a quelques mois déjà qu'IDAHO Jeunesse est lancée. Son but ? Aider les jeunes dans ce combat de tout les jours qu'est la vie, un combat plus difficile encore lorsque l'on est victime d'homophobie...

Gayst, projet LGBT collaboratif indépendant

On ne le fait pas souvent, mais Zag a décidé aujourd'hui d'apporter son soutien à un projet LGBT en plein essor : Gayst.

Violences conjugales : les couples homos concernés.

Un dernier chiffre qui fait frémir et qui est en constante augmentation : 1 cas de violence sur 4 à lieu au sein du couple.

Un Palestinien gay autorisé à vivre avec un israélien

C'est temporaire et tout à fait exceptionnel : un Palestinien homosexuel a été autorisé par l'armée israélienne à résider à Tel-Aviv avec son compagnon israélien. Sa vie en Cisjordanie était en danger...