Découvrir l'opéra : aperçu de la saison 2011–12 dans quelques villes de France

Vous avez envie de découvrir l'opéra et vous ne savez pas par où commencer ? J'essaie ici de vous guider dans la programmation à Paris et Lyon de cette saison !

Quelle que soit la raison — une saine curiosité, la volonté de faire plaisir à un ami ou à des parents, l’envie de “faire bien” en y allant au moins une fois — vous avez ouvert le programme de l’Opéra de votre ville ou d’une ville proche et… vous n’avez pas su quoi choisir ! Et en effet, c’est un choix important : une belle œuvre avec de mauvais chanteurs et/ou une mise en scène médiocre peut dégoûter, de même qu’une œuvre difficile pour un premier contact avec le genre.

Abordons d’emblée les principaux problèmes techniques : dans la plupart des grandes villes, aller à l’Opéra est un luxe qui coûte cher et qui doit être prévu à l’avance car les places partent vite. Néanmoins, il en reste souvent un peu quelques semaines avant les spectacles, et jusqu’au soir même ! En ce qui concerne les tarifs, les maisons parisiennes ne sont pas favorables à la jeunesse, puisque les réductions se font principalement sur les abonnements ou à la dernière minute ; dans les autres villes cependant, vous bénéficierez d’un tarif jeune, qui diminue généralement le prix des places de moitié.

Si vous allez à l’Opéra à Paris, vous avez le choix entre plusieurs lieux : l’Opéra national de Paris, réparti sur deux sites (Garnier et Bastille), le Théâtre des Champs-Élysées, le Théâtre du Châtelet, l’Opéra-Comique…

Pour les plus timides, je conseillerai Dido and Aeneas de Purcell, à l’Opéra-Comique (5, 7 et 8 mars 2012). L’œuvre est courte : un peu moins d’une heure. J’imagine que cette production a ajouté quelques petites choses autour, mais vous n’allez pas passer trois heures à écouter de l’opéra, et si c’est votre “première fois”, ça peut compter ! La distribution est bonne, l’orchestre et la direction excellente, et les mises en scène à l’Opéra-Comique sont toujours très soignées. De plus, vous pouvez bénéficier 40 minutes avant le début de la représentation d’une présentation de l’œuvre par Agnès Terrier, qui est une personne formidable, excellente conférencière, que ce soit sur le plan de la documentation ou de la façon de présenter.

Si vous vous sentez d’affronter une soirée plus longue, précipitez-vous à l’Opéra national de Paris (12 dates entre le 15 mars et le 21 avril 2012) pour entendre Don Giovanni de Mozart. Un opéra génial, classique, l’un des plus célèbres, une histoire intéressante (c’est Don Juan), une distribution exceptionnelle — Peter Mattei en Don Juan a une aisance sur scène, une voix mordante, racée, avec même un certain sex appeal (pas dans le physique, dans la voix), Véronique Gens, on aime ou pas, c’est quand même une excellente chanteuse, et il en va de même de Patricia Petibon, et en Don Ottavio, Bernard Richter a une des plus belle voix de ténor actuellement. La mise en scène de Michael Haneke sera forcément moderne. Un évènement dans la saison ! Si vous voulez y aller, réservez le plus vite possible.

Autre grande production : Hippolyte et Aricie de Rameau mis en scène par Ivan A. Alexandre (12 dates entre le 9 juin et le 9 juillet 2012). Pour ceux qui aiment les beaux costumes à l’ancienne, les beaux décors XVIIIe, c’est pour vous ! À réserver, peut-être, à ceux qui seraient déjà un peu amateurs…

À Lyon, si vous débutez, La Vie Parisienne d’Offenbach peut être un bon choix (6 dates entre le 29 novembre 2011 et le 8 décembre) : une œuvre drôle, une musique légère, les dialogues entre les morceaux de musique sont parlés… La mise en scène est plutôt réussie, la distribution assez belle ! (J’ai vu cette production en DVD, j’en parle donc en confiance.)

Pourrait aussi vous séduire, le diptyque L’Enfant et les Sortilèges de Ravel / Le Nain de Zemlinsky : on nage en pleine féérie, avec une musique plus moderne (début du XXe siècle) ; les photos sur le site de l’Opéra de Lyon sont attrayantes !

Quoi qu’il en soit, n’hésitez pas à franchir les portes d’une salle d’Opéra au moins une fois dans votre vie : on le regrette rarement. La programmation est riche, je n’ai fait qu’une brève sélection, dans deux grosses villes. Adaptez à ce qu’il y a près de chez vous ! Rennes, par exemple, a également une jolie saison, Lille aussi… Lancez-vous !

 

Le site de l’Opéra-Comique

Le site de l’Opéra national de Paris

Le site de l’Opéra de Lyon

Partager cet article

Image relative

Voter pour cet article

Sujets proches

Didier Sinclair :

Didier Sinclair a rendu l'âme le 30 octobre 2008 au soir, suite à une longue maladie, il avait 43 ans

«Soleil froid» au Palais de Tokyo : l'Art et la lumière

Que faire sur Paris lors d'un week-end pluvieux? Pourquoi pas une expo! Mon sentiment après ma visite récente au Palais de Tokyo, dans une exposition où se côtoient poésie, surprise,...

Un homosexuel en danger d'expulsion

Abdou est un jeune grenoblois qui s'emploie à bâtir une nouvelle vie en paix auprès de sa mère et de son frère tous deux de nationalité française. Ressortissant sénégalais et homosexuel, il a dû fuir...

"Le Plaisir" : pièce délicieusement libertine !

Si vous avez envie de vous détendre l'esprit d'une manière ludique et intelligente, allez voir "Le Plaisir", pièce libertine pétillante et savoureuse !

Collaboration ou l'éternel antagonisme de l'art et de la politique.

Collaboration, pièce jouée actuellement au Théâtre de la Madeleine, est une réflexion intelligente sur le traditionnel duel entre l'art et la politique. Analyse.

DAF Marquis de Sade : immersion plutôt réussie dans l'univers sadien

Le Ciné 13 Théâtre ose adapter sur scène la vie du sulfureux Marquis de Sade. Pari audacieux mais risqué.

Une association québécoise réagit à la perte prématurée de l'innocence chez les enfants

De récentes études canadiennes avancent le chiffre approximé de 800 000 pour le nombre de Québécois analphabètes, et en France 49% de la population de la "Province" aurait des difficultés de lecture...

"Alger Sans Mozart", roman de regards croisés sur l'Algérie.

"Alger Sans Mozart", de Messieurs Canesi et Rahmani, est ce que j'appelle une bonne surprise. Un roman historique, sans "h" majuscule. Il raconte des histoires, au sein de l'Histoire,...

Radio Fréquence Gaie, les 30 ans !

Nous sommes en l'an 1982, une toute nouvelle autorisation de diffusion sur la bande FM vient d'être obtenue pour une radio destinée à la communauté LGBT : "Fréquence Gaie" est née !

Festival Paris Cinéma 2011

La Festival Paris Cinéma 2011 se déroulera du 2 au 13 juillet ! Bon ciné !