Les préjugés dans la Musique (Interview...

  Musique

Le monde est depuis longtemps source de discriminations et de préjugés. Trop souvent des communautés ou des hommes sont mis de côté à cause de ...

 

''Les couples imaginaires" : l'oeuvre...

  Actualités

Installée à Toulouse, l'exposition d'Olivier Ciappa " Les Couples Imaginaires" a été vandalisée à 2 reprises. Après les violences physiques,...

 

Taciturne

Le sacro-saint "coming-out" s'exprime-t-il obligatoirement ? Sont-ce les mots seuls qui frappent la porte pour en demander la clef ? À la vérité, on entend beaucoup de choses sur cette révélation quasi mystique, mais si je vous disais que, dans mon cas, elle n'a fait l'objet que d'un regard ? C'est un feu qui s'éteint, pour en raviver un autre...

Le but, c'était de ne plus mentir. Pour cela, il fallait recouvrir les idées jetées au feu, ne plus exercer de pyromanie intestine : parce que c'était une vraie mutilation. Mais les mères sentent. Leur instinct s'éveille presque aussi rapidement que leur raison : elles ont contemplé les flammes du coin de l'œil, parfois même inconsciemment ; sans s'intéresser au foyer qu'elles consument. Cette présence taciturne, on rêve alors de l'illuminer, de la placer devant la lumière recréée chaque jour, à chaque minute, pour chaque mensonge protecteur ou timide .
Moi j'étais là, prête. Mes mains me brûlaient un peu. La chaleur choquait mes veines, faisait vibrer mes tempes ; et tapait mon cœur. Un regard torve fixait mon dos, allait de l'âtre au déclencheur, de mes mensonges à leurs excuses amènes. Plus rien n'existait au-delà des limites mouvantes décrites par les braises : le regard maternel avait concentré sur mes épaules l'âme même des murs d'ombres, des meubles qui peuplaient la maison ; témoins immuables de l'aveu qui s'annonçait. Alors que mes tempes cessaient de vibrer, une tension moite et roide meurtrit la pièce sans crier gare. Je crois que c'était ses larmes. Oui : elle reniflait doucement ; et son regard mouillé qui avait séché le feu, il en enivrait un neuf. Plus bleu, plus haut, plus chaud, dont le vieil âtre toussait d'amertume:


                                                      "Tu aurais dû le dire... Plus tôt, tu sais."


Ces mots claquèrent dans l'obscurité. Le nouveau foyer qu'elle attisait m'attirait de plus en plus, je cherchais sa source dans l'atmosphère moite que ses larmes avaient installée : "Hmm. Parle, maman." Elle souffla fort, puis de plus en plus fort, comme pour aviver ses flammes. Dans le même temps, ses mains douces s'entrechoquèrent. Je tendais l'oreille : elles ont frotté, ses mains, elles ont crissé ! Enfin, ce n'est pas le son rauque des allumettes brûlées : la source doit être plus haut.


                                                       "J'aime. J'aime...". Soupir.


Ma mère quitte le chambranle de la porte ; je me lève, fais volte-face : le foyer, cette chaleur qui marque ma poitrine d'un coup plein d'énergie, qui submerge ma tête bouillante d'un flot de flammes, c'était le creux de ses bras. Mais ses larmes sont chaudes... La moiteur, et cette humidité, pures illusions d'un mauvais pressentiment ? Ma mère m'admet, elle me porte encore, réchauffe mes défenses. Je ne recule plus : j'avance vers elle. Mes yeux ont abandonné le soleil froid du mensonge, pour consumer leurs pupilles dans celui du Vrai, de l'instinct qui accepte sans renâcler l'âme de la progéniture. Toutes, elles y sont toutes enclines, même lorsque les ombres valsent à cause d'un feu morbide. 

Partager cet article

Répondre à Taciturne - commentaires sur le forum
lysistrata
 
Date 15/08/2011 22:05

J'aime bien ton texte malgré le coté un peu lourd et répétitif comme cela a été dit plus haut mais, on sent bien que tu cherches un style bien à toi ! Tu as bien du courage d'exposer ainsi tes textes...


clemeclem
 
Date 09/03/2011 15:50

Tu as tout à fait le droit de ne pas adhérer à ma "prose" ! ^^ Mais(pour me défendre un peu)j'ai une notion bien à moi du style et de la construction d'un texte. Sans être forcément...


flo77
 
Date 09/03/2011 11:20

Mon avis n'engage que moi, mais je trouve ce genre de prose lourde et totalement inefficace (en tout cas pour moi) à lever la moindre émotion en ton lecteur. Ce n'est pas...


clemeclem
 
Date 02/03/2011 18:23

S'il a réussi à t'émouvoir, c'est que j'ai réussi mon pari : je t'ai fait sentir ce que j'ai ressenti. ^^ Merci d'exprimer ton opinion... C'est toujours...


Prelvis
 
Date 02/03/2011 17:13

Texte vraiment très beau, il m'a beaucoup touché. Un grand bravo!


Eloow
 
Date 01/03/2011 19:45

Mais de rien, je n'ai fais que te faire part de mon sentiment envers ce texte, je trouve qu'on se plonge facilement dedans et que l'on arrive à se trouver à ta place. J'ai presque...


clemeclem
 
Date 01/03/2011 19:41

Encore une fois merci ! ^^ J'espère que j'ai réussi à te communiquer mes sentiments au travers de mon écriture. Je n'ai absolument aucune confiance en mes écrits, et je pourrais bien...


Eloow
 
Date 01/03/2011 19:34

Wow, j'aime beaucoup. Je trouve ce petit récit, magnifiquement bien écrit. *o*


clemeclem
 
Date 01/03/2011 18:39

Je suis ravie que tu aimes ma plume ! En effet, j'ai une écriture très personnelle, c'est d'ailleurs pour cela que j'ai du mal à exhiber mes textes sans appréhension... Mais...


SlashSwell
 
Date 01/03/2011 18:04

J'ai adoré ton récit, qui semble difficile d'accès au premier abord, mais dont les éléments s'expliquent un par un, petit à petit. Ton coming-out, plus qu'une "réussite" (si on...


Répondre à Taciturne - commentaires

Qui est le rédacteur?

clemeclem Femme 18 ans
FR, Gironde
Message privé
Ses articles
Offrir Premium
Profil de clemeclem
Voir ses photos

Image relative

Voter pour cet article

Sujets proches

Réflexions

C'est pas un coming-out. C'est l'idée floue et non-concrète d'en faire un. Un jour peut-être, mais pas maintenant. Laissez-moi du temps ...

Juste ma vie.

Ma petite vie, un peu insignifiante, mais il paraît que c'est la mode de la raconter. Alors pourquoi pas moi ?

Coming-out à ma mère, à 14 ans seulement.

Sur l'autre continent, un jeune québécois vient de faire son coming-out, il nous narre cet événement, plein d'émotions.

Mon ''Coming-out''

Je suis lesbienne, mon père est raciste & homophobe, ma mère n'y comprend rien.

Une lettre, un coming-out pas si différent des autres.

Une ado paumée ... Un mère qui ne voit rien et qui ne comprend rien ... Des amis qui la soutiennent tant bien que mal...

Mon coming-out : tout dans ma petite tête ...

Une jeune fille de 16 ans nous narre courageusement son chemin vers l'acceptation de son orientation sexuelle.

L'histoire d'une vie

Récit : Pourquoi vouloir raconter ici une partie de ma vie ? Parce que trop peu de gens la connaissent. De plus pour pouvoir enfin passer à autre chose et tourner définitivement la page, je veux...

Trucs sordides à deux ou plus...

Le récit sulfureux d'un jeune homme qui parcoure les milieux gays.

Une histoire de plus en plus ''commune'' ...

Récit d'un fait réel, qui devient de plus en plus commun de nos jours, et qui pourrait arriver à tout le monde

Histoire d'un adolescent homosexuel, chapitre 1, le commencement

Ce récit raconte l'histoire d'un adolescent homosexuel, il se divise en plusieurs chapitres et s'inspire de ma vie et de celle de mes amies.