Za-gay soutient l'association Le Refuge

La rédaction de Za-gay a accueilli pour vous Anthony, membre du Refuge et le président national de l'association, Nicolas Noguier. Ainsi, les membres de Za-gay ont pu leur poser leurs questions. Zoom sur cette association qui vient en aide aux jeunes homosexuels jetés de chez eux.

L’ASSOCIATION LE REFUCE, QUESACO ?

 

L’association Le Refuge est la seule structure en France, conventionnée par l'Etat, à proposer un hébergement temporaire et un accompagnement social, médical et psychologique aux jeunes majeurs, filles et garçons, victimes d'homophobie, de préjugés et de discriminations.

 

La structure offre un accompagnement d'un mois renouvelable, éventuellement un hébergement temporaire au sein de ses appartements-relais au nombre de vingt et basés à Montpellier, Paris, Lyon et Marseille. Cette structure permet au jeune de se reconstruire. Il décide lui-même s'il souhaite retourner dans sa famille, la structure engage alors un travail de médiation familiale, ou de faire une rupture totale.

 

Le travail du psychologue consiste alors à l'armer pour ce deuil. Grâce à un travail en réseau et au soutien de ses partenaires, l'association est en mesure de proposer, au-delà de l'hébergement temporaire, des accompagnements individualisés coordonnés par une assistante sociale et incluant : l'aide alimentaire, le soutien psychologique et de nombreuses actions de prévention.

 

 

QUI EST ANTHONY ?

 

Anthony est un jeune membre de l’association Le Refuge, qui a fait part de son histoire à visage découvert lors de l’émission d’Envoyé Spécial, sur France 2 au début du mois de Janvier. Le coming-out forcé d’Anthony a été un véritable cauchemar,  un père et une assistante sociale homophobe, une expulsion de chez lui, une suspension de ses études, pas de logement, pas de ressources financières, des tentatives de suicide. L’association Le Refuge l’a accueilli pour qu’il se reconstruise. Il y a quelques semaines, il s’est proposé pour parler de l’association Le Refuge et de son expérience sur Za-gay.org.

 

 

LES MEMBRES DE ZA-GAY INTERVIEWENT ANTHONY ET LE PRESIDENT DE L'ASSOCIATION LE REFUGE

 

 

I – A propos de L'association Le Refuge

 

Coming-out : Le Refuge a-t-il des recommandations à faire pour le coming-out ? Qu'est-ce qu'il conseillerait en premier chef à quelqu'un qui se retrouverait dans la même situation qu'Anthony ou dans une situation analogue ? Allomat69 & Mastermasque

Nicolas Noguier, président national de l'association le Refuge : Il n'y a pas vraiment de recommandations à donner pour le "coming-out", surtout sans connaitre le contexte familial.C'est une démarche personnelle, intime. Il est important que le jeune se sente "fort" donc qu'il accepte lui-même son homosexualité avant de pouvoir faire face à l'environnement extérieur et au regard des autres. Il doit avoir confiance en lui en premier lieu. C'est un acte qui demande beaucoup de courage mais qui peut être une forme de délivrance.

 


Engorgement : On sait que Le Refuge dispose d'un nombre de place limité et faible par rapport au nombre de demandes, mais de combien en dispose-t-elle exactement ? Et lorsqu'une demande d'hébergement est refusée, est-ce que l'association essaye de trouver et propose une alternative aux jeunes qui le sollicitent ? Y a-t-il des formules de prise en charge moins complètes que le traditionnel "logé nourri blanchi" afin d'intervenir auprès de davantage de jeunes ? Roquy69 & Cassos

N.Noguier : A ce jour, Le Refuge dispose de 22 places d'hébergement, dont 15 en appartements-relais, 5 en maison-relais et 2 en hôtel. L'association répond à toutes les demandes grâce à un important travail en partenariat et en réseau. Aucun jeune n'est laissé sans réponse.
Au-delà des 22 jeunes hébergés, l'association accompagne une vingtaine de jeunes hors hébergement. Il s'agit d'accompagnement psychologique, d'aide alimentaire ou d'assistante juridique.



Formation : Peut-on en savoir plus sur ces "formations" que les pensionnaires de l'association sont censés trouver en contrepartie de leur prise en charge par cette dernière ? Que se passe-t-il si le jeune ne trouve rien à l'échéance des 6 mois ? Est-il de nouveau mis à la porte pour libérer une place ? Cassos

N.Noguier : Le jeune signe un contrat d'hébergement ainsi qu'un contrat d'accompagnement qui sont présents sur notre site. L'association assure d'une part un accompagnement social coordonné par notre travailleur social salarié, et d'autre part un accompagnement dans les démarches de recherche d'emploi par les volontaires du service civique.
Des avenants au contrat initial peuvent être signés. La durée moyenne d'hébergement est de 5 mois, avec des séjours qui vont d'un mois à un an.

 

Médiation : Pourrait-on en savoir un peu plus sur l'offre de médiation entre parents et enfants, offerte par l'association ? Allomat69

N.Noguier : Le Refuge accorde une grande importance à la médiation familiale, au retour au sein des familles quand cela est possible.
Rien ne se fait sans l'accord du jeune accompagné. Ainsi, lorsque celui-ci souhaite renouer les liens avec ses parents, nous l'encourageons et l'accompagnons dans ses démarches. Un bénévole formé à l'écoute ou notre psychologue peuvent prendre contact avec les parents.
Il nous est déjà arrivé de proposer des séjours de médiation. Les parents sont ainsi venus temporairement sur Montpellier durant des week-ends pendant lesquels les temps d'échange ont été privilégiés.
Un jeune sur quatre retourne dans sa famille. Si le dialogue n'est pas possible avec les parents, nous nous rapprochons des frères, soeurs ou oncles et tantes. 

 

Autres associations : Est-ce qu'au travers du Refuge, ou même personnellement, les membres s'engagent ou sont incités à le faire dans le cadre d'autres associations comme la LGP, Aides, le CCH ou encore Pink'sFreaks pour Montpellier ? Iwaly  

N.Noguier : Les membres du Refuge peuvent s'engager au sein d'autres associations comme Chemin des Cimes, ANGEL, l'APGL, la LGP ou d'autres associations telles La Banque Alimentaire ou les Restos du Coeur. Nous collaborons avec de nombreuses associations, le champ est très vaste. 

 

Relations au Refuge : Ceux qui partent du Refuge gardent-ils contact avec ceux qui restent ? Quel type de relation entretient-on avec l'association une fois parti ? Roquy69     

N.Noguier : Nous continuons à accompagner certains jeunes une fois qu'ils ont pris leur envol, pour des aides ponctuelles ou de l'écoute. Le Refuge reste une référence pour eux.
Ils savent qu'ils peuvent compter sur nous. Certains jeunes deviennent bénévoles et accompagnent à leur tour. Karim, l'un des jeunes accompagnés il y a 3ans est devenu vice-président de l'association.

 

Est-ce que Magloire ou d'autres personnalités viennent rendre visite aux membres du Refuge ? Mastermasque  

N.Noguier : Magloire n'est pas venu nous rencontrer. Cependant, de plus en plus de personnalités viennent nous rendre visite. Vincent Mc Doom a passé plusieurs jours avec nous. Nous avons également reçu la visite de Jean-Marie Périer et Stéphane Bern.



II – A propos d’Anthony

 

Emission de France 2 : Est-ce que témoigner à visage découvert ça a changé quelque chose au quotidien? Est ce que c'était une épreuve ? Une sorte de défi ? Caporal

Anthony : Oui totalement ! Je me sens beaucoup mieux, je m'affirme et je n'ai plus peur du regard des autres ou de ce que pensent les gens ! Sur mon lieu de travail aussi, au niveau de la clientèle. Je n'ai eu, pour le moment, que des retours positifs.

Oui, c’était un peu une épreuve ou un défi. Pour prouver à cette assistante sociale, au conseil général du Nord-Pas-De-Calais, les personnes m'ayant tourné le dos, mes parents, la famille, et j'en passe, que je continue de vivre ma vie et d'être ce que je suis, je me fiche de l'opinion des autres ! 

 

Relations amicales et familiales : Est-ce que tu as pu renouer contact avec tous tes amis d'avant l'expulsion de chez ton père ou es-tu vraiment reparti de zéro en terme de relations amicales ? Peut-être que tu n'as pas souhaité reprendre contact avec eux, je ne sais pas, cela t'évoquant de mauvais souvenirs, ou bien pas du tout ? As-tu aussi des nouvelles de tes frères et sœurs, ou d'autres membres de ta famille ? Mastermasque  

Anthony : J'ai recommencé ma vie à zéro. Beaucoup de personnes par contre, après le reportage, m'ont contacté pour s'excuser de leurs comportements, après avoir vu ce que j'avais subi.  Quant à la famille, rien du tout ! Mis à part que mon père a voulu contre-attaquer en disant que j'étais un malade mental, mais j'ai contre-attaqué aussi dans les grands journaux du nord de la France et j'ai fait les gros titres ! 



Projet professionnel & préjudices : Est-ce que ton projet professionnel a été remis en cause ou compromis, suite aux perturbations de ce coming-out forcé, ou tu comptes toujours te lancer dans des études de Droit après l'obtention de ton bac ? Mastermasque

Anthony : J'étais en première scientifique à l'époque, j'ai donc dû arrêter mes études mais je travaille désormais en horlogerie bijouterie, ça me plaît. Mais à partir de septembre, je compte entamer une capacité en droit avec des cours du soir vu que je travaille, pour passer une licence de droit !



Qu'est-ce qu'on peut ressentir après avoir été contraint d'abandonner une première scientifique, du ressentiment, de la fatalité ? Est-ce que tu nourrirais une quelconque idée de vengeance ou d'action judiciaire à l'égard de ta famille ou en es-tu encore peiné par leur réaction ? (La question fait "voyeur" et j'en suis désolé mais ce qui est intéressant, c'est le cheminement des émotions lorsqu'on traverse une épreuve comme celle-ci, si c'est trop intime, je comprendrai une absence de réponse). Cassos

Anthony : Oui bien sûr, on ressent cela. Mais en effet, je pense entamer une procédure judiciaire …

 


Est-ce que tu regrettes le déroulement des choses ? Aurais-tu préféré que ton père apprenne ton orientation sexuelle d'une autre manière ou qu'il ne l'apprenne pas du tout, ou finalement même si ça a été difficile, tu ne regrettes rien ? Mastermasque

Anthony : Je ne regrette rien ! Car c'est avec tout cela que je suis la personne que je suis aujourd'hui !



Suicide : On pourrait penser, au regard de ton histoire, que tu aies à un moment donné, pensé au suicide. Si tu ne juges pas la question trop indiscrète, bien sûr, j'aimerais savoir ce qui t'a aidé à tenir si tel est le cas ? Mastermasque

Anthony : Oui bien sûr, à l'époque, j'ai fait plusieurs tentatives de suicides, par médicaments. Une fois même au sein de l'association, c'est grâce au Directeur National Frédéric Gal et au Président National Nicolas Noguier que je suis encore là aujourd'hui, ils m'ont toujours soutenu, même dans les moments les plus difficiles.



Za-gay : Il semblerait que tu sois aussi un membre de Zag, j'aimerais savoir, si tel est le cas, si le site t'a aidé à te construire, à t'assumer à certains moments de ta vie ? Mastermasque

Anthony : Oui bien sûr, je fais partie de la grande communauté de Za-gay ! Me construire, non, mais à m'assumer oui, à mieux m'accepter. 



Gouvernement : Le Premier Ministre a déclaré fin décembre que la lutte contre la solitude serait la Grande Cause Nationale 2011, un label attribué à des associations de lutte pour la protection de l'enfance, des SDF ou encore des handicapés. Ce label permet d'offrir des moyens de mener des campagnes de communication pour sensibiliser l'opinion publique à la nécessité de leur combat, et s'engage à leurs côtés pour les aider à mener leurs actions, tout ce dont Le Refuge semblerait avoir besoin. Mais ce label ne concerne pas les associations LGBT. Qu'est-ce ça inspire à un membre du Refuge ? Mastermasque

Anthony : Tout simplement un manque de conscience, ni plus ni moins, du Gouvernement français.



Touche people : Spécialement pour synepse (ndlr : membre de Za-gay), et si Anthony souhaite répondre : es-tu célibataire ? Et la couleur de cheveux, c'est une teinture ? Non mais c'est vrai je me demande ! C'est particulier comme blond.
Mastermasque

Anthony : ZZZEEE question ! (rires) Je suis un vrai blond ! Mais je les éclaircis un peu certes ! 

Sinon, non, je ne suis point célibataire.

 

 

L’ASSOCIATION LE REFUGE A BESOIN DE FONDS


A l’heure actuelle, l’association Le Refuge ne réussit pas à répondre au mieux aux demandes d’admissions (22 places d'hébergement pour des centaines de demandes par an). L’association vit essentiellement de dons privés, et cela n’est pas près de changer au regard des récentes déclarations du Premier Ministre pour l’année 2011. Il a été annoncé la mise en place d’une grande lutte nationale contre la solitude qui permettrait aux associations de mieux mener leurs actions et d’assurer des campagnes de communication permettant de sensibiliser l’opinion publique à leur combat, un projet gouvernemental au sein duquel aucune association LGBT ne figure.

Tout comme, Vincent MacDoom, Magloire, Jean-Marie Périer, Jean-Marc Morandini, Frédéric Ange, Ganaël, Stéphane Bern, et tant d’anonymes, parlez du Refuge autour de vous, soutenez, adhérez, faites un don. Ils sont jeunes, homosexuels, et seuls, il n’y a pas de petits dons, que des élans du cœur.

 

En Photo : Anthony, de l'association Le Refuge.

Partager cet article

Qui est le rédacteur?

Ulysse Homme 27 ans
FR,
Message privé
Ses articles
Offrir Premium
Profil de Ulysse
Voir ses photos

Image relative

Voter pour cet article

Sujets proches

Du nouveau au Refuge

L'association LGBT "Le Refuge", qui propose une écoute et un hébergement aux jeunes homosexuel(le)s rejetés par leurs proches, vient d'être déclarée "d'utilité publique" par le...

Le fondateur du Refuge agressé

Le fondateur et co-président du Refuge victime d'une agression le 20 juillet à Montpellier.

Nicolas NOGUIER (Le Refuge) reçoit une distinction nationale.

La Jeune Chambre Économique Française a remis le Trophée 2012 du Jeune Citoyen Remarquable à Nicolas Noguier, président-fondateur du Refuge, lors de sa Convention nationale qui s'est tenue à Marseille...

Le refuge à Paris

Début juillet, Nicolas Noguier, Président de l'association Montpelliéraine « Le Refuge », a confirmé qu'un dispositif d'hébergement d'urgence serait mis en place à Paris au cours du second semestre...

Hépatite C : Act-up Paris fustige le gouvernement.

Fin mai, à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre les hépatites, une vingtaine de militants d’Act Up-Paris ont déposé 260 foies de porc sur le perron du ministère de la Santé, à...

Luttons contre l'homophobie au collège et lycée !

L'homophobie au collège et au lycée, on connaît tous... Vous vous demandez comment lutter, que faire ?? Rejoignez-nous !

Association Contact

Le samedi 23 février, réunion ouverte autour de l'homosexualité : « échanger librement sa sexualité »

A marseille,rencontres avec l'association G-Stud

Le Samedi 18 Octobre à 14H à la cité des associations, l'association G-stud fait sa rentrée ! nouvelle équipe, nouvelle organisation, nouveaux tracts....et pleins de projets à vous proposer. Soyez...

Nouvelle association à Lyon

L'association Rimbaud est une nouvelle arrivante dans le milieu associatif Lyonnais, voici une partie de l'introduction écrite par son président et fondateur

Association F.A.G (Fac Aix Gay)

FAG est une association étudiante composée de personnes étudiantes ou non, homos ou non, tolérants qui partagent l'idée qu'un étudiant, qu'il soit homo ou hétéro, est toujours et surtout un étudiant...