Sortons les cotillons !

  Société

On l'a tellement attendu, on s'est tellement battus, on a tellement marché, argumenté, râlé,partagé,été éc½urés : le sénat vient d'adopter (eh eh eh)...

 

La sphère dominante et l'homosexualité comme...

  Cinéma

La filmographie de Gus Van Sant constitue une ½uvre polymorphe, tant dans sa forme que dans les sujets traités. Cependant, certains thèmes récurrents...

 

Lettre ouverte aux homosexuels

Voici une lettre écrite par Gille Leroy (Alabam Song, Goncourt 2007), à l'occasion du procès qui a lieu en ce moment à Paris, autour des tortures dont a été victime un jeune homosexuel par 4 agresseur homophobes. Un texte magnifique et qui a le mérite de mettre les choses au clair.

D’abord, je voudrais vous dire: restez avec nous. Vous supplier de ne pas détruire ce corps qui vous fut donné à la naissance et dont le monde attend les oeuvres. Oui, le monde vous attend, la vie vous tend les bras. Aucun sida, aucun stigmate ne peut vous rendre plus intéressants au regard d’autrui; la maladie vous rendra  faibles, les traitements vous pourriront la vie et c’est tout.

Nul bénéfice à cela, nulle valeur ajoutée à votre identité.

Evitez les backrooms. Les backrooms, c’est la mort. Pas seulement celle des corps. C’est la mort de la pensée, de la parole, de l’affect: la négation de ce qui nous fait hommes. Et si c’est plus fort que vous (le désir, c’est plus fort que nous), si vraiment vous vous amusez et jouissez là, munissez-vous de préservatifs en nombre. Refusez  quiconque ne voudrait pas de préservatif (pourquoi  ne se protège-t-il plus lui-même?). Refusez d’inhaler les poppers car ils égarent durablement le discernement, altèrent la vision et l’ensemble des sensations et facilitent ainsi les actes de pénétration non choisis, non protégés et brutaux, sources de plaies qui seront autant de portes d’entrée pour le virus. La conjugaison alcool + poppers et/ou cannabis, et/ou cocaïne, livre le consommateur stupéfié à la merci de n’importe quelle situation dangereuse.

Bien sûr, la jeunesse aime le danger. C’est son romantisme noir, on dira. C’est la jeunesse, elle est comme ça et je ne vois pas pourquoi une nouvelle génération ne serait pas séduite par ce qui me séduisait.

Vous avez grandi en entendant que les trithérapies sauvaient désormais les sidéens pour de longues années. Elles soignent. Elles ne guérissent pas. Vous êtes si jeunes! Comment pourriez-vous vous projeter dans un traitement chimique à vie, alors que vous n’avez aucune connaissance du temps qui passe, du temps qui désarme même les plus forts. Votre corps est si neuf! Comment pourriez-vous l’imaginer abîmé par ces molécules qui enlaidissent et déforment les plus robustes constitutions, notamment à cause des lipodystrophies, ce déplacement des graisses qui creuse le visage pour faire gonfler le ventre.

Je vous parle des backrooms car elles semblent contribuer massivement au regain des contaminations (au passage, j’espère que les patrons de ces boîtes dorment sereins sur leur matelas de pognon et de cadavres) – vous pourriez m’objecter les rencontres sur le Net, me rétorquer que c’est toujours l’Inconnu en l’autre auquel on se risque, c’est toujours à l’aveugle qu’on y va. Et vous auriez raison. A ce détail près, un détail prophylactique: une rencontre faite sur le Net met en relation deux corps, non pas cent.

Je vous parle sans doute avec le ridicule d’un père – question de génération – mais alors un père qui saurait par cœur ce que vous traversez, qui serait passé par là, comme on dit, et qui n’aurait rien oublié de cette vie-là, ni ses joies furtives ni son désarroi. Je me fous d’être ridicule.  Peu m’importerait que vous moquiez mes paroles, si seulement vous aviez en poche un paquet de préservatifs pour la prochaine virée et la lucidité nécessaire pour les utiliser.

L’une des premières backrooms en France se situait rue Jacob à Paris. Elle s’appelait The Trap – traduction: Le Piège. Comment dire mieux?

Gilles Leroy

Lettre publiée à l'origine ici

 

Partager cet article

Répondre à Lettre ouverte aux jeunes homosexuels - commentaires sur le forum
nico987
 
Date 04/12/2011 18:47

faut sortir couvert ! et on a beau répéter partout que les préservatifs sont pas chers, ça reste un budget ! c'est pour celà que Capoteland propose des capotes et doses de gel à partir de 8 cents ! ...


yonikoo
 
Date 23/01/2011 19:41

En Guinée les jeunes des ghettos ont écrit une chanson dernièrement contre l'usage de la capote, ils sont révoltés contre les campagnes de prévention abrutissantes peut-être! Après,...


electronlibr
 
Date 23/01/2011 10:48

Master, tu perds ton temps à discuter avec des sourds.


Ulysse
 
Date 23/01/2011 10:29

Si tu veux me faire dire qu'en cours de formation, on garde notre liberté, ce n'est pas complètement vrai.Non, du tout je voulais pas en venir là. Ni complètement faux d'ailleurs.


allomat69
 
Date 23/01/2011 10:19

L'idéal est en effet que les gens connaissent les principes de prévention, car ça met en perspective les méthodes de protections, et permet de mieux les comprendre. Pour autant il n'y a...


Ulysse
 
Date 23/01/2011 3:41

Alors on est d'accord, il n'est pas question d'imposer quelque chose lorsqu'il s'agit de la vie privée, de toutes les manières ça ne marcherait pas.Ok, donc il y avait bien...


yonikoo
 
Date 22/01/2011 15:01

quel joli duel avec cure-dents et boucliers en capsule de panaché! je veux voir la mise à mort:)


VD1
 
Date 22/01/2011 14:47

Il y a autant d'intérêt dans mon post que dans le tient. Mais de quoi tu parles ? Si tu n'avais pas posté ton post inutile, je n'aurais pas posté le mien... Logique.


nobuvince
 
Date 22/01/2011 14:36

VD1, ou l'objectivisme pur: "Je suis anti-américain" Qu'ils sont méchants les hamburgers-frite!Hein ? Oui, ils sont vilains, mais je ne vois pas l'intérêt de ton post en fait.Il y a...


VD1
 
Date 22/01/2011 14:30

VD1, ou l'objectivisme pur: "Je suis anti-américain" Qu'ils sont méchants les hamburgers-frite!Hein ? Oui, ils sont vilains, mais je ne vois pas l'intérêt de ton post en fait.


Répondre à Lettre ouverte aux jeunes homosexuels - commentaires

Image relative

Voter pour cet article

Sujets proches

Préservatifs et lubrifiants

Pour en finir avec les idées reçues

Été, saison des rencontres !

L'été arrive à grands pas. Les rencontres estivales vont arriver pour certains d'entre nous. Mais ça n'est pas pour autant qu'il faut oublier les bonnes habitudes.

Publicité gay chez les ex-soviétiques

C'est annoncé : la Russie diffusera des annonces de prévention contre le SIDA où les homos sont explicitement évoqués.

Le cunilingus c'est bien, se protéger c'est mieux!

Lorsqu'on lèche le sexe d'une femme il faut prendre quelques précautions : il faut déjà savoir que tout comme le sang les secrétions vaginales peuvent être contaminantes. Il faut donc être sûre de...

De Giacometti à Pierre et Gilles, l'art et l'espoir font vivre

Exposition extraordinaire à Dinard jusqu'au 12 septembre, à voir absolument !

Pas très catholique le pape

"On ne peut pas résoudre le problème du Sida avec la distribution de préservatifs. Au contraire, leur utilisation aggrave le problème." Benoit XVI s'attire ce Mardi 17 Mars un tonnerre de...

Faire son coming-out via une lettre : Un moyen comme un autre

Certains penseront que c'est une démarche un peu trop commerciale de trouver une méthode pour faire son coming-out, mais ne vous en faites pas je ne vais pas essayer de vous la vendre après !

Mon Coming-Out : une lettre pour mes parents

Mon Coming-Out à mes parents, je l'ai fait un peu différemment des méthodes classiques : avec une lettre.

Compte-rendu de la fête de l'Humanité 2011

Ces 16, 17 et 18 septembre ont été l'occasion pour la gauche de se réunir dans une ambiance tout aussi festive (concerts, chaleur humaine), que studieuse (débats, lectures). Voici le compte-rendu de...

Une lettre, un coming-out pas si différent des autres.

Une ado paumée ... Un mère qui ne voit rien et qui ne comprend rien ... Des amis qui la soutiennent tant bien que mal...