Une lettre, un coming-out pas si différent des autres.

Une ado paumée ... Un mère qui ne voit rien et qui ne comprend rien ... Des amis qui la soutiennent tant bien que mal...

Mon histoire ? Vous savez, elle n'est pas plus intéressante que celle de autres ... Un coming-out qui s'est fait sur plus de 2 ans et qui ne sera sans doute jamais totalement terminé. Un père homophobe qui ne saura sans doute jamais que sa fille est lesbienne. Un mère qui ne comprend rien à rien malgré tous les indices que je laisse ...

La suite, un gigantesque foutoir. La première personne à qui je l'ai avoué, ma meilleure amie bien sûr mais pour moi plus que cela à cette époque, elle était le fille que j'aimais, la seule, que je voulais pour moi. Mais malgré mes aveux et les siens aussi (hé oui elle aussi lesbienne? Oui, oui je vous l'assure ) on était faite pour rester amies même après mes avances et mes tentatives d'approche, toujours pareil rien ne changeait, je me sentais mal et je ne savais pas à qui parler...

Un petit pas vers la vérité mais un grand pas pour moi. J'ai commencé à dire à tout les gens autour de moi "J'aime les filles" ou bien encore "Je suis lesbienne", tous l'ont très bien accepté aucun rejet même pour ceux qui avaient l'esprit le moins ouvert. Ça m'a fait du bien, c'était un premier pas vers l'acceptation, mais il restait l'étape la plus dure, la famille.

J'avais mal de leur mentir, tournant le regard de peur de les affronter. Pour les amis ça avait été facile car si un ami te tourne le dos tu peux toujours en trouver un autre, mais une famille on en a qu'une. Une erreur et tout peu se terminer en un instant. J'ai patienté plus de deux ans avant d'oser leur dire. C'est la révélation de ma cousine sur sa bisexualité qui m'a aidée ... c'est à elle que je l'ai dit en premier et c'est elle qui m'a donné de précieux conseils pour leur dire. Qui ça leur ? Hé bien mes parents. Leur dire en face, non je n'en avais pas la force, leur regard, leur réaction... J'ai donc opté pour une lettre qui saurait leur révéler mon vrai visage et pas celui qu'ils croyaient que j'avais. Pas facile avec des parents divorcés ... une lettre pour chacun ou bien une petite réunion qui peu bien vite tourner au cauchemar ? J'ai donc choisi la première solution déjà effectuée auprès de ma mère, tout s'est bien passée. Aucune question pourtant elle n'y comprend toujours rien. Que des mots gentils de sa part même pas un air choqué. Celle-là je ne m'y attendais pas...

Quant à mon père, j'ai pour le moment laissé tomber l'idée de lui dire car un père homophobe qui s'énerve facilement (très facilement) je ne me sens pas encore la force de l'affronter. Sans doute lui dirais-je un jour quand j'aurai vécu ma vie auprès d'une fille, que ma mère aura bien saisi la chose et que je ne me poserais plus autant que question que j'en ai aujourd'hui dans ma tête.

 

Voilà mon récit pas si intéressant que ça mais que j'ai tout de même souhaité vous faire partager. Un petit conseil pour ceux qui souhaite faire leur coming-out mais qui ne l'on pas encore fait. N'aillez pas peur, ce sont vos parents, il vous aiment pour ce que vous êtes et vous aimeront toujours même si ça peut leur faire un choc.

Partager cet article

Répondre à Une lettre, un coming-out pas si différent des autres. - commentaires sur le forum

 
Date 30/01/2011 20:48

Moi sa va faire 1 an qu'ils le savent en mars. la premiere personne qui l'a su. c'était pas cousine et ensuite tout la famille sauf mes parents.. un soir dans ma chambre j'était...


DarkPibu
 
Date 28/01/2011 9:18

Moi aussi, je compte leur dire mais ils sont tous deux homophobes et alcooliques de surcroît. La situation familiale devenant chaotique, je suis prêt à partir si besoin est. Cela fait déjà trop...


loveusedu31
 
Date 19/01/2011 22:01

Moi, je l'ai dis à des adultes prochent faisant partie d'un Point Jeune, puis, je l'ai dis à quelques-unes de mes amies; puis, un jour, où j'abordais le sujet sur...



 
Date 14/01/2011 23:01

Moi je dit rien, sauf à mes amis, mes parents je veut pas les mettre au courent car sinon je vais prendre chère :/


saruchan
 
Date 10/01/2011 15:54

j'ai fait mon coming-out aupres de ma mere un soir dans la voiture car je savais que ça lui est égal elle connais d'ailleur ma copine et l'aime beaucoup mais je ne l'ai pas dit a...


MissDiane
 
Date 10/01/2011 12:12

Moi, j'ai parlé d'abord de ma bisexualité à ma meilleure amie, puis à d'autres amies (pour les mecs, j'avais pas la fois). Quand je l'ai dit à mes meilleurs potes, un an...


lily1311
 
Date 05/01/2011 14:28

j4-'ai vecu a peu pres la meme chose... le seule probleme c'est que mes parents sont tous deux homophobe, ils ont du mal a l'accepter et s'ouvrire le merdique esprit...


edwarddu06
 
Date 18/12/2010 20:15

CC MOI SES LA MEME HISTOIRE EN GROS en vertion mec ma meilleur amie a eter lâ premiere au courent ma mere et mon beaux pere l on decouver et mon per est hpmofobe casi tous mes amies so aucourent...


Mouniou
 
Date 16/12/2010 21:06

Actu : Une lettre, un coming-out pas si différent des autres. Une ado paumée ... Un mère qui ne voit rien et qui ne comprend rien ... Des amis qui la soutiennent tant bien que mal...Laissez vos...


Répondre à Une lettre, un coming-out pas si différent des autres. - commentaires

Qui est le rédacteur?

Mouniou Femme 19 ans
FR, Bouches-Du-Rhône
Message privé
Ses articles
Offrir Premium
Profil de Mouniou
Voir ses photos

Image relative

Voter pour cet article

Sujets proches

Mon coming-out : tout dans ma petite tête ...

Une jeune fille de 16 ans nous narre courageusement son chemin vers l'acceptation de son orientation sexuelle.

L'histoire d'une vie

Récit : Pourquoi vouloir raconter ici une partie de ma vie ? Parce que trop peu de gens la connaissent. De plus pour pouvoir enfin passer à autre chose et tourner définitivement la page, je veux...

Une histoire de plus en plus ''commune'' ...

Récit d'un fait réel, qui devient de plus en plus commun de nos jours, et qui pourrait arriver à tout le monde

Réflexions

C'est pas un coming-out. C'est l'idée floue et non-concrète d'en faire un. Un jour peut-être, mais pas maintenant. Laissez-moi du temps ...

Taciturne

Le sacro-saint "coming-out" s'exprime-t-il obligatoirement ? Sont-ce les mots seuls qui frappent la porte pour en demander la clef ? À la vérité, on entend beaucoup de choses sur cette révélation...

Juste ma vie.

Ma petite vie, un peu insignifiante, mais il paraît que c'est la mode de la raconter. Alors pourquoi pas moi ?

Faire son coming-out via une lettre : Un moyen comme un autre

Certains penseront que c'est une démarche un peu trop commerciale de trouver une méthode pour faire son coming-out, mais ne vous en faites pas je ne vais pas essayer de vous la vendre après !

Histoire d'un Adolescent Homosexuel : Chapitre 2 FlashBack

La suite des aventures de Thomas ! Bonne Lecture !

Poème : l'aventurier

Un joli petit poème imprégné de slam qui relate un triste chagrin d'amour ^.^'

Mon Coming-Out : une lettre pour mes parents

Mon Coming-Out à mes parents, je l'ai fait un peu différemment des méthodes classiques : avec une lettre.