Récit d'une ado paumée

Découverte de mon homosexualité à 13 ans, coming-out à 14 et demi ... et après ?

Treize ans depuis peu, une adolescente se pose des questions que les autres jeunes ne se posent pas. Elle pense que c'est passager, qu'à l'adolescence on se cherche... mais elle découvre vite que cette théorie n'est qu'illusion... Jamais sortie avec un garçon, elle ne s'y est même jamais intéressée. Elle n'est jamais tombée amoureuse, enfin... jamais d'un garçon. Là est tout le problème. Être différent à treize ans n'est pas simple. Mais quand cette différence est un mal-être imperceptible par les autres est d'autant plus dur. Elle ne connait personne dans le même cas qu'elle. Puis ici on n'aime pas les gens comme elle, les "gouines".

Elle rentre en 5°. Enfin sa deuxième année de 5°. Elle n'a pas beaucoup d'amis, les gens se moquent toujours autant d'elle. Aucun de ses amis ne pourrait lui servir de confidente, alors elle se tait. Comme elle fait toujours, pour tout. Elle se dit que faire semblant d'être hétéro est facile. Mais seulement pendant un moment. D'autant plus que ce silence là n'est pas comme les autres ; il est bien plus lourd.

Elle entre en quatrième. L'année semble bien démarrée, elle a des amis. Pourquoi pas parler, là ils l'aiment, elle ne voudrait pas tout gâcher. Elle a alors 14 ans. Au bout de quelques mois elle voudrait leur en parler, mais elle ne sait pas comment. Ce silence lui pèse de plus en plus. Elle se renferme sur elle-même. Elle extériorise son mal-être par un look étrange, mais ça ne suffit pas.

De ces yeux maquillés

Rien ne transparait

Mais dans sa bulle

Son cœur brûle

Ce n'est pas un cœur de pierre

Mais une ado homo en galère

Elle n'a plus de repères

Dans sa tête c'est la guerre

Elle a 14 ans et demi et elle craque. Elle est prête à parler, à arrêter de souffrir. Parler, mais à qui ? Qui pourrait l'écouter sans expression de dégout sur son visage? Elle n'en dort plus, elle est crevée. A la cantine elle ne mange plus, mais fait une véritable crise de boulimie une fois chez elle. Elle s'automutile... mais c'est son chat qui l'a griffée. En effet, elle est pâle, se nourrit mal, est épuisée, s'endort en cours, a les bras plein d'entailles... mais tout le monde s'en fout. Elle pense au suicide... cela doit se lire sur son visage. Mais tout le monde s'en fout. Une gothique qui veut en finir, pas étonnant. On la laisse crever. Ce n'est pas exagéré, on la laisse crever, littéralement.

Mais un jour elle explose, elle rentre en pleurant. Elle a eu une sale journée, les gens lui ont cherché la misère au collège, c'est la goutte d'eau. Pleurer ... chose qu'elle ne fait jamais en public mais qu'elle a pourtant fait devant sa mère et sa petite sœur. Elle monte, sort son compas pour une énième fois et hurle.

Ma mère: Laurette, je sais que c'est dur au collège mais l'année prochaine tu changes de bahut, ça ira bien mieux!

Moi : Si y'avait que ça...

Ma mère : Si il y a autre chose faut me le dire...

Moi : Tu pourrais pas comprendre...

Ma mère : Pourquoi?

Mo i: Parce que t'es ma mère...

Ma mère : Justement! Si tu ne peux pas te confier à moi, à qui peux-tu le faire?

Moi : C'est trop douloureux pour une mère d'entendre ce que j'ai à te dire ... tu n'as pas mérité que je t'annonce ça!

Ma mère : Je suis ouverte à entendre toute sorte de choses.

*C'est quand elle demanda à ma sœur d'arrêter d'écouter que j'ai compris que ma mère savait. J'étais dans une impasse: que dois-je faire ? Je n'avais pas prévu ça !

Ma mère : Tu n'peux pas... exprimer quelque chose?

Moi : Oui...

Ma mère : T'es amoureuse?

Moi : Euh... pff ouais... mais c'est compliqué...

Ma mère : Tu voudrais partager quelque chose avec quelqu'un mais tu peux pas lui dire?

Moi : Oui...

*Grand blanc*

Ma mère : avec une fille?

 

Je me suis effondrée sur mon lit, elle m'a prise dans ses bras. Elle m'a dit qu'elle s'en doutait sans réellement savoir comment. Elle m'a dit que ce qui comptait pour elle c'était mon bonheur. Elle m'a aussi dit que ce n'était peut-être pas définitif ... je vois bien qu'elle espère que je sois hétéro, mais elle essaye de ne pas me le faire ressentir.

Je conclurais par cette phrase : Maman, merci :)

Partager cet article

Répondre à Récit d'une ado paumée - commentaires sur le forum
Lize
 
Date 24/02/2011 9:39

Merci beaucoup : )


mylow
 
Date 20/02/2011 21:56

Très emouvant ^^ Bonne chance pour la suite!!


samoth
 
Date 05/11/2010 17:38

Super !! J'ai beaucoup aimer ! Et tu as de la chance avec ta mère en effet tu peux lui dire merci ! x) Bonne chance pour toi et pour ta future vie !!! =P


alex80600
 
Date 03/11/2010 21:23

trés beaux recit ^^ j'adore mes comment ta fait pour tenir autant perso j'aurais craquer moi


Lize
 
Date 03/11/2010 21:18

Merci beaucoup à vous quatre : )


iRiS_Ch
 
Date 29/10/2010 22:46

Waaw ... Felicitation pour ce courage . Je pense que j'ai vecu le meme mal etre que toi ... Depuis je pense sa va mieux , mais jai fait mon comimg-out que a mes amis , ma mere sa viendra pas...



 
Date 14/10/2010 17:22

Très beau récit, merci de nous le faire partager ! :)


Nananis
 
Date 08/10/2010 17:27

C'est très bien écrit et saches que si un jour t'as besoin de parler sur ce forum on te jugera jamais pour ça... enfin si t'as besoin de causer je peux tout entendre aussi hian... aller...


gregoryp2009
 
Date 08/10/2010 14:04

FRANCHEMENT EMUE PAR LA FIN DU RECIT !!!! signer :greg


Lize
 
Date 07/10/2010 20:43

Actu : Récit d'une ado paumée Découverte de mon homosexualité à 13 ans, coming-out à 14 et demi ... et après ?Laissez vos commentaires � propos de l'article : Récit d'une ado paumée


Répondre à Récit d'une ado paumée - commentaires

Qui est le rédacteur?

Lize Femme 18 ans
FR, Nord
Message privé
Ses articles
Offrir Premium
Profil de Lize
Voir ses photos

Image relative

Voter pour cet article

Sujets proches

Un ou des coming-out ?

Ma vie, mon coming-out, c'est pareil pour tout le monde !

Être gay et célibataire à 15 ans...

Une vie. Une vie d'un jeune garçon de 16 ans, qui a découvert et qui découvre encore aujourd'hui, son homosexualité. Des hauts et des bas, des amis et des ennemis qui ne l'aiment pas car il est "PD"....

Coming-Out

S'assumer et faire son coming-out n'est jamais facile, surtout à sa famille. Surtout à 14 ans.

L'histoire d'une vie

Récit : Pourquoi vouloir raconter ici une partie de ma vie ? Parce que trop peu de gens la connaissent. De plus pour pouvoir enfin passer à autre chose et tourner définitivement la page, je veux...

Histoire d'un Adolescent Homosexuel : Chapitre 2 FlashBack

La suite des aventures de Thomas ! Bonne Lecture !

Histoire d'un adolescent homosexuel, chapitre 1, le commencement

Ce récit raconte l'histoire d'un adolescent homosexuel, il se divise en plusieurs chapitres et s'inspire de ma vie et de celle de mes amies.

Coming-out

Un coming-out pas fait "entierrement" mais qui s'est bien passé auprès de mes amis.

Mon coming-out : un an après, le bilan

Un an après, je reviens sur mon coming-out auprès de mes parents et sur l'année qui a suivie.

Coming-out : moi, Baptiste, seize ans et des poussières, mourrais

Le goudron était chaud et agréable contre ma joue droite, en cette belle journée d’été. Bien que je sois sonné, une expression de soulagement illuminait ma figure. Le goudron était chaud, et le...

Un coming out pas très gai

Un coming out pas très gai. Quand mon père l'a appris, il a été capable de me dire les pires choses qui soient... Au contraire, quand je l'ai dit à mes amis, ça n'a fait que nous rapprocher. Y'a...