Les étranges raisonnements de l’Observatoire du Communautarisme

l'Observatoire du communautarisme, incapable de comprendre qu'on puisse défendre le mariage homosexuel en dehors de toute posture communautariste.

L'Observatoire du Communautarisme (communautarisme.net) est un site Internet crée en 2003 et qui réunit des articles et des contributions d'un certain nombre d'intellectuels, philosophes, journalistes et essayistes d'horizons divers, venus aussi bien de la droite que de la gauche, mais qui ont en commun un attachement viscéral à l'héritage de la Révolution française, aux notions d'Etat, de Nation, de République ou de laïcité. Tous manifestent également, quoique à des degrés divers, une attitude critique vis-à-vis du libéralisme politique et économique, se réclamant davantage d'une tradition historique française universaliste, centralisatrice et jacobine (elle aussi en grande partie héritée de la Révolution) par opposition au modèle anglo-saxon de libéralisme politique. On retrouve parmi ses contributeurs des (néo)-gaullistes, des chevènementistes, des altermondialistes mais aussi des gens sans attache politique ou idéologique fixe et définie.


Dans la droite lignée de cette affiliation idéologique, l'Observatoire du Communautarisme, comme son nom l'indique, se donne pour mission de traquer et de dénoncer les manifestations de communautarisme à l'œuvre dans notre pays. On peut définir ce communautarisme comme l'exacerbation d'une « identité » (territoriale, culturelle, religieuse, sexuelle, etc.) au détriment du sentiment d'appartenance à une collectivité plus vaste, et plus particulièrement à la collectivité nationale. Ainsi de certains Bretons, Juifs, musulmans ou homosexuels qui se sentiraient plus Bretons, Juifs, musulmans ou homosexuels que Français. L'Observatoire du Communautarisme, en se basant sur la philosophie universaliste des Lumières qui met l'accent sur le patrimoine commun de l'Humanité plutôt que sur les différenciations culturelles, sociales ou religieuses, appelle à dépasser ces replis identitaires qui minent le sentiment d'identité nationale et à abandonner les conflits communautaristes pour des combats politiques basés sur les réalités sociales de la France d'aujourd'hui plutôt que sur le fantasme de « l'identité ».

 

Précisons d'emblée que la démarche est noble et même nécessaire et qu'il ne s'agit pas ici de la réfuter en soi. Il arrive d'ailleurs que les critiques adressées par l'Observatoire du Communautarisme se révèlent assez justes et pertinentes, comme lorsqu'il s'en prend à quelques groupuscules communautaristes extrémistes telle la Ligue de Défense Juive ou la Tribu Ka, à l'« humoriste » Dieudonné, aux attaques répétées du Président Sarkozy contre la laïcité ou au chauvinisme régional grotesque d'un Patrick Le Lay (ex-PDG de TF1) se déclarant davantage Breton que Français... Et même lorsqu'il lui arrive parfois de manquer de finesse et de discernement dans ses analyses, celles-ci n'en sont pas toujours pour autant dénuées de tout fondement. Malgré un ton véhément qui gagnerait sans doute à s'apaiser un peu, sans doute n'a-t-il ainsi pas totalement tort lorsqu'il accuse une certaine gauche d'être partiellement ou totalement acquise à l'idéologie libérale et de délaisser par facilité la question sociale (éminemment complexe et difficile à gérer) pour des questions « sociétales », a priori plus simples à régler et bien pratiques pour se différencier des conservateurs.

 

Ces précautions mises au clair, il faut bien reconnaître que les points où le bât blesse n'en demeurent pas moins nombreux. Ne nous attardons pas sur le soutien apporté par l'Observatoire du Communautarisme (au nom de la liberté d'expression) au charmant polémiste antisémite d'extrême-droite Alain Soral, membre jusqu'au mois dernier du bureau politique du Front National, ou au député UMP Christian Vanneste qui s'était illustré il y a quatre ans de cela par ses propos homophobes. Etrange conception de la liberté d'expression qui consiste à faire de celle-ci un absolu, une idole, alors même que toutes les autres libertés fondamentales (tels que la liberté religieuse, la liberté associative, la liberté civile, le droit de propriété et autres indispensables dont on ne contestera certes pas ici la nécessité !) font l'objet d'un encadrement plus ou moins strict de la puissance publique. Mais passons, et puisque Za-Gay est un site « communautariste » (!) spécifiquement dédié à la thématique de l'homosexualité (même si, bien évidemment, le ciblage d'un public précis en fonction de l'orientation sexuelle peut aisément se comprendre dans le cas d'un site de rencontres), focalisons-nous plutôt sur le traitement qui est fait par l'Observatoire du communautarisme de la « question » homosexuelle. Il est probable d'ailleurs que ses rédacteurs eux-mêmes répugneraient à employer ce terme de « question » homosexuelle, tant toute démarche visant à inscrire l'homosexualité dans un cadre politique leur semble irrémédiablement entachée de l'infamant soupçon du communautarisme honni. L'un des fondateurs du site n'est en effet nul autre que François Devoucoux de Buysson, opposant résolu au maire de Paris Bertrand Delanoë et auteur en 2003 d'un ouvrage qui tenait plus du pamphlet enflammé que de l'essai argumenté et dont le titre à lui tout seul disait bien toute la subtilité : Les Khmers roses, Essai sur l'idéologie homosexuelle (sic). Le livre tout entier est une charge violente et d'assez mauvaise foi contre les associations homosexuelles, à commencer par Act Up, occultant au passage tout le travail accompli et les véritables progrès obtenus par celles-ci en matière de prévention contre le sida, de reconnaissance légale des unions homosexuelles ou de « dédramatisation » de l'homosexualité, notamment auprès des jeunes (rappelons que le taux de suicide chez les jeunes homosexuels est très largement supérieur à ceux de leurs pairs hétérosexuels).

 

Mais là où le raisonnement de l'Observatoire du Communautarisme confine à l'absurde, c'est dans sa réprobation du mariage homosexuel. Celui-ci, nous explique-t-on, résulterait d'une demande catégorielle et communautariste des associations homosexuelles ; les satisfaire ouvrirait la voie à une pléthore de réclamations du même type issues de diverses « communautés » plus ou moins fantasmées (Noirs, Juifs, musulmans, Arabes, Berrichons...) qui, encouragées par ce succès, chercheraient toutes à faire évoluer le droit français en leur faveur et à définir des législations séparées et spécifiques pour chacune d'entre elles. On aurait ainsi un droit applicable spécifiquement aux Berrichons, un autre pour les Juifs, un autre pour les musulmans... Bref, en caricaturant un peu, le propos est assez simple : introduisez le mariage homosexuel en France, et dans six mois la charia règnera dans notre pays...

Bien évidemment, cette analyse est un complet contresens. Ce que demandent les associations homosexuelles, ce n'est pas la création d'un mariage spécifique pour les couples homosexuels qui viendrait s'ajouter au mariage courant (et qui serait effectivement une absurdité), c'est simplement la suppression des passages du Code civil qui insistent sur la différence de sexe entre les mariés (notamment la précision qui veut que l'officier de l'état civil « recevra de chaque partie, l'une après l'autre, la déclaration qu'elles veulent se prendre pour mari et femme » - Titre II, art. 75). De fait, cette demande n'a rien de catégorielle ni de communautariste, elle s'inscrit tout au contraire dans une démarche universaliste visant à reconnaître les mêmes droits à tous. Un autre argument, un peu plus fondé celui-là (à défaut d'être plus valable), consiste à dire que le mariage homosexuel est aujourd'hui une marotte bien utile à une partie de la gauche française qui se plaît à défendre ce combat-là pour mieux faire oublier son mépris pour la question sociale, notamment la condition des ouvriers, des chômeurs et des précaires. Peut-être. Mais alors, coupons-leur l'herbe sous le pied ! Légalisons enfin le mariage homosexuel afin de contraindre ceux qui l'utilisent à des fins politiciennes à trouver enfin d'autres (bonnes) raisons de continuer à se dire de gauche !

 

Le plus triste dans cette affaire, finalement, c'est peut-être que l'Observatoire du communautarisme soit incapable de comprendre qu'on puisse défendre le mariage homosexuel en dehors de toute posture communautariste, catégorielle ou victimaire. Incapable de comprendre que l'on puisse simplement être homosexuel « par hasard » (et même se contrefoutre à titre personnel de savoir si l'on pourra se marier un jour !), n'en être pas moins attaché aux valeurs de République, d'égalité et de laïcité, et demander, au nom précisément de ces valeurs (et non pas contre elles !), l'abolition d'une injustice qui, au pays de Marianne, fait quand même très mauvais genre.

 

(Ci-dessous : la couverture de Contre le communautarisme, un essai écrit en 2007 par Julien Landfried, cofondateur de l'Observatoire du Communautarisme)

 

Partager cet article

Répondre à Les étranges raisonnements de l'Observatoire du Communautarisme - Commentaires sur le forum
Aethernal
 
Date 31/03/2009 23:11

Bonne analyse je suis en grande partie d'accord !


greengreg
 
Date 30/03/2009 22:54

je suis totalement d'accord avec l'auteur de cet article


the-ark
 
Date 19/03/2009 20:59

effectivement.. là tes chiffres sont beaucoup exagérés... genre seuls 20 à 30 couples homosexuels souhaiteraient se marier... et 100% d'entre eux divorceraient .. et beh! Faut arrêter le délire...


Shy21yoboy
 
Date 19/03/2009 18:30

@ sportygay : cet article n'est nullement motivé par l'envie de « casser de l'intello » et comme l'a fait remarquer Estwald avant moi, son but n'était pas de nier la réalité...


sportygay
 
Date 19/03/2009 14:17

oui mais la cour de cassation s'est prononcé dessus . a savoir qu'un mariage ne se fait qu'entre des personnes de sexe opposé. la jp ne respecte pas toujours la loi


Estwald
 
Date 19/03/2009 10:00

Za-Gay est un site « communautariste » (!) spécifiquement dédié à la thématique de l'homosexualité (même si, bien évidemment, le ciblage d'un public précis en fonction de l'orientation...


sportygay
 
Date 18/03/2009 13:04

c'est quoi cet article bidon? dire qu'il y a pas de communautarisme? et l'auteur de ce "papier" démontre exactement son penchant sectaire. encore qqn qui a la dent dure contre les...


allomat69
 
Date 18/03/2009 12:50

On est dans la situation où le droit des minorités est en France insuffisant, et les communautarismes se développent, notamment pour y faire face.



 
Date 16/03/2009 19:30

N'empêche que le communautarisme existe vraiment (cf tous les endroits gays dans les villes... où l'on ne trouve pas un seul hétéro). Pour le reste je partage ton avis et je dirai même que...


Shy21yoboy
 
Date 16/03/2009 18:55

l'Observatoire du communautarisme, incapable de comprendre qu'on puisse défendre le mariage homosexuel en dehors de toute posture communautariste.Laissez vos commentaires à propos de l'article : Les...


Répondre à Les étranges raisonnements de l'Observatoire du Communautarisme - Commentaires

Qui est le rédacteur?

Shy21yoboy Homme 26 ans
FR, Rhône
Message privé
Ses articles
Offrir Premium
Profil de Shy21yoboy
Voir ses photos

Image relative

Voter pour cet article

Sujets proches

Seul les curieux le liront ? L'amour, toujours.

Le bonheur et l'amour sont-ils liés ?

Et si nous essayions ?

Réfléxions sur nos sociétés et sur l'avenir de l'Homme.

Hamalgame douteux pour Hondelatte

Voici un élément douteux, révélé dans le journal Libération par Alexandre Lacroix, rédacteur en chef de Philosophie Magazine, invité à participer au débat diffusé suite au "Jeu de la Mort". Hondelate...

Sortons les cotillons !

On l'a tellement attendu, on s'est tellement battus, on a tellement marché, argumenté, râlé,partagé,été éc½urés : le sénat vient d'adopter (eh eh eh) ce mardi soir le premier article du projet de loi...

Un sondage révèle que 73 % des irlandais soutiennent le mariage gay

Une étude publiée montre que la grande majorité de la population de l'Irlande, appuie le mariage entre personnes du même sexe. Les chiffres montrent une très nette augmentation par rapport aux...

Amel Bent s'engage en tant que marraine auprès de Za-gay.org !

C'est une première pour le site, l'artiste RnB quant à elle poursuit ses engagements contre l'homophobie ; explications.

Un prêtre se prononce pour le mariage pour tous à Quimper.

En dehors de l'anecdote d'un prêtre courageux, ce petit fait divers dans le débat concernant le mariage pour tous, est aussi révélateur d'un discours biaisé. Celui d'un manichéisme trop habituel entre...

Roselyne Bachelot ou la rebelle de l'UMP

Roselyne Bachelot ou la rebelle de l'UMP, alors que François Copé affirme l'opposition de l'UMP pour les droits pour tous, l'ancienne ministre se démarque de son parti afin de soutenir le mariage...

Agression homophobe, Wilfred de Bruijn victime des débats sur le mariage ?

Ce week-end, Wilfred de Bruijn a été violemment agressé dans la rue. Il décide alors de poster la photo du résultat de cette agression homophobe sur Facebook et les grands médias commencent enfin à...

homo economicus: mythe ou réalité?

On entend souvent parler de la logique du marché et du fait que l'offre et la demande sont la règle absolue qui définit toute relation économique. A tel point qu'il existerait un comportement humain...