Parc Astérix - saison 2008

La première ouverture hivernale du Parc Astérix finit à peine, et de nombreux changements se profilent déjà pour la saison estivale de 2008... Que nous réservent les irréductibles gaulois pour cette année??

Depuis le 30 Avril 1989, toute première ouverture du parc, Astérix veille sur les 40 hectares occupés par une trentaine d’attractions environ qui constituent son parc. Perché sur son grand rocher, il a pu voir tous les évènements qui ont marqué le développement du deuxième parc français le plus visité, juste après son concurrent principal, Disneyland Resort Paris. Et Astérix jubile surement d’impatience quand il sait ce qui l’attend pour les prochains mois.

Mais avant de s’attaquer aux nouveautés et aux projets du parc, il est bon de faire quelques rappels sur son histoire et son fonctionnement…

 

C’est en 1987 que les travaux du parc ont commencé, suite aux décisions prises par A. Uderzo et son équipe. 2 ans plus tard, le Parc Astérix ouvrit officiellement ses portes au grand public. A la fin de la saison en octobre, le parc avait accueilli 1,35 millions de visiteurs. Après un tel succès, le parc s’est lancé dans une expansion continue et qui lui assura de très beaux jours : en 1990, le parc se voyait occupé par une nouvelle zone : la place de Grégorovie, maintenant appelée le domaine Lacustre. On pouvait y essayer 3 nouvelles attractions : La Petite Tempête, les Chaudrons Magiques, et Trans’Arverne (aujourd’hui rebaptisé Périphérix). En plus de nouvelles attractions, le parc s’est aussi offert des animations, spectacles et évènements remarquables (nocturnes à 22h00, concerts, animations pour les groupes scolaires, …).

Le parc conserva son élan de nouveauté chaque année, en visant aussi bien la qualité des attractions que l’ambiance particulière qui y règne. Nationale 7 apparut en 1992, puis le Cheval de Troie et le Vol d’Icare s’installèrent dans la zone de la Grèce Antique en 1994. La montagne russe très populaire du parc, Goudurix, reçut le prix du « best looping roller coaster in France » grâce à ses 7 inversions sur un parcours de 950m. En 1995, le parc construit le Menhir Express et l’Hydre de Lerne. En 1996, il fit l’acquisition d’un spectacle unique en Europe : Main basse sur la Joconde. En 1997, le parc sortit le grand jeu, avec l’ouverture du célèbre Tonnere de Zeus, une gigantesque montagne russe en bois de 30m de hauteur avec un parcours de 1232m. La Rivière d’Elis ouvrit en même temps, et les Espions de César font leur ronde autour du village Gaulois depuis 1998. Pour les 10 ans du parc en 1999, l’Oxygénarium donna une touche joyeuse et aérée à la zone de la Rue de Paris, et l’Hôtel des trois Hiboux était fin prêt à accueillir les visiteurs qui souhaitaient passer une nuit de repos près du parc. En 2001, une nouvelle montagne russe (montagne russe bobsleigh) offrit une sensation unique de vitesse et de liberté : La Trace du Hourra. En 2003, le Transdémonium commença à effrayer les plus petits et à plonger les plus grands dans une ambiance surprenante. Enfin, 2005 et 2006 furent consacrées à de nouveaux décors et animations. Dans tout ce remue-ménage, plusieurs dauphins et otaries sont nés au delphinarium, et le Parc Asterix a fait son entrée au second marché de la bourse de Paris.

 

Le Parc Astérix appartient à la société CDA Parks (anciennement Grévin & Cie), qui est propriétaire de nombreux parcs de loisirs (Musée Grévin, France Miniature, La Mer des Sables, 4 Walibis, …). CDA Parks gère ainsi les finances de l’ensemble de ses parcs, et leur permet donc de se développer plus ou moins bien. Mais le Parc Astérix fait un chiffre d’affaire d’environ 65 millions d’euros, ce qui lui laisse un bon avenir devant lui.

Cependant, la direction du Parc Astérix a changé il y a quelques mois : Alain Trouvé, directeur général depuis 1999, apprécié par ses employés et les fans du parc pour son ouverture d’esprit et sa disponibilité, a laissé sa place à François Fassier, ancien directeur technique à Disneyland Resort Paris, en novembre dernier. Ce changement va bien évidemment jouer un rôle déterminant pour l’avenir du parc.

 

Cette année, le parc a déjà offert une grande nouveauté. Pour la première fois, les gaulois ont ouvert leur village en hiver ! Pour réaliser cet exploit, il a bien sur fallu investir pas mal d’argent, puisque le parc n’était à la base pas conçu pour une telle ouverture. 7 millions d’euros ont servi à installer un éclairage public dans le parc, totalement inexistant auparavant. Néanmoins, cette ouverture en hiver n’a pas pour but de retrouver le Parc Astérix pendant une autre période. La direction mise en effet surtout sur une ambiance particulière à Noël, une transformation du parc pour le découvrir sous un nouveau jour. Beaucoup de décoration a ainsi été mise en place, et de nombreux évènements ont rythmé le parc entre le 22 décembre 2007 et le 6 janvier 2008. Une patinoire était à disposition sur le Grand Lac, un marché de Noël a réuni des marchands du monde entier, et un feu d’artifice clôturait ces journées de bonheur, après de nombreux spectacles. Mais bien que l’ambiance soit soignée, les attractions ont donné un peu de fil à retorde au personnel. Ces quelques jours ont été particulièrement froids pour un début d’hiver : -10°C ont été enregistrés sur le parc. Il a donc fallut lutter contre le gel qui a persisté pendant plusieurs jours. Eviter que l’eau de certaines attractions ne gèle, assurer des allées sans verglas, ce sont les problèmes les plus simples à deviner. Mais comme déjà dit précédemment, le parc n’a pas été conçu à la base pour être ouvert en hiver. Les mécanismes des attractions ont donc bien souffert de ces températures négatives, et les techniciens ont du se surpasser pour pouvoir les ouvrir en toute sécurité.

L’ouverture hivernale marque un grand tournant pour le parc, puisque celle-ci sera surement répétée et améliorée dans les années à venir, comme le laisse penser l’investissement important pour l’éclairage public permanent. Mais les attractions devront être mieux adaptées aux contraintes de cette saison, et leurs problèmes actuels marquent bien l’âge du parc. Le parc vieillit, et cela se ressent sur certaines attractions, qui ont grand besoin d’une réhabilitation. Heureusement, la direction s’en rend bien compte, et on peut espérer que le parc soit parti pour se refaire une petite jeunesse. Cet hiver, d’importants travaux ont commencé sur le Vol d’Icare, dont les pannes devenaient beaucoup trop fréquentes. Au programme, une nouvelle cabine en gare beaucoup plus pratique pour les techniciens, de nouveaux freins, un nouveau lift (côte qui donne l’élan aux trains), un système d’évacuation plus sur… En plus de renouveler certaines pièces, il s’agit surtout de faciliter les interventions des techniciens qui étaient très compliquées, et de permettre à l’attraction de tourner en cas de pluie. On pourrait espérer de la même façon une réhabilitation de la croisière en bateaux Epidmaïs, et quelques coups de peinture par-ci par-là. D’ailleurs, Astérix est un peu pâle en haut de son rocher.

 

La grande nouveauté de l’année 2008 sera une attraction de type Mad’House. Certains auront pu en effet remarquer dans la zone de l’Empire Romain des travaux cachés par une pancarte « Le secret de César ». Une Mad’House, c’est en résumé une salle avec des sièges qui sont fixés sur un plateau amovible, situé dans un cylindre qui bouge lui aussi. Bien que le plateau ne puisse s’incliner de plus de 30°, en compilant habilement les mouvements du plateau, du cylindre et les projections sur les murs de la salle, on arrive à créer une illusion très réussie de mouvements complexes. Ce type d’attraction a déjà fait ses preuves auparavant dans d’autres parcs, où plusieurs personnes s’accrochaient férocement à leur siège, persuadés d’avoir la tête à l’envers. Et cette attraction est modestement annoncée comme la plus grande Mad’House du monde !

2008 verra aussi rouvrir la rivière sauvage la descente du Styx, rebaptisée pour l’occasion Romus & Rapidus. Cette attraction a été fermée en 2006 suite à la mort d’un enfant, noyé dans le passage le plus profond du parcours. L’attraction devait être fermée durant la période de l’enquête, mais après que le parc et les employés soient complètement innocentés, l’attraction est restée fermée pour une réhabilitation importante, visant surtout la sécurité.

Le delphinarium sera aussi remis à neuf et repeint pour l’ouverture de la saison estivale. Le bassin a été vidé et les dauphins ont bien évidemment été transportés ailleurs pendant les travaux, ainsi que les otaries.

Enfin, on notera aussi que le parc est partenaire du film « Astérix aux Jeux Olympiques » qui sortira fin janvier 2008 dans les salles. Mais en plus du partenariat, la direction réserve apparemment une belle surprise aux visteurs. En effet, le parc a racheté une bonne partie du décor utilisé dans le film… Comment va-t-il être utilisé ? On aura surement la réponse cet été.

 

Depuis quelques années, un projet parmi d’autres a pris forme, et sera peut-être mis à exécution dans les années à suivre, si la fréquentation du parc est satisfaisante aux yeux de CDA Parks. Le projet « Grand Astérix » viserait entre autre à créer une nouvelle zone pour agrandir le parc. 10 hectares ne sont pas encore exploités, et de nombreuses possibilités s’ouvrent à la direction pour les remplir. Nouvel hôtel ? Nouvelle zone ? Ou autre chose ? Quoiqu’il en soit, le Parc Astérix promet bien des surprises à ses plus grands fans comme à ses nouveaux visiteurs. On ne coulera pas de si tôt les irréductibles gaulois !

Partager cet article

Qui est le rédacteur?

Peaksoul Homme 27 ans
FR, Ile-de-France
Message privé
Ses articles
Offrir Premium
Profil de Peaksoul
Voir ses photos

Image relative

Voter pour cet article

Sujets proches

«Soleil froid» au Palais de Tokyo : l'Art et la lumière

Que faire sur Paris lors d'un week-end pluvieux? Pourquoi pas une expo! Mon sentiment après ma visite récente au Palais de Tokyo, dans une exposition où se côtoient poésie, surprise,...

Tower Of Terror

La nouvelle attraction à sensation fortes, "The Hollywood Tower Hotel : Twilight Zone Tower Of Terror" viens d'ouvrir ses portes depuis le 22 décembre aux visiteurs des Walt Disney Studios à...