Je ne peux pas changer le monde ==> Come back 4 ans en arrière

Au début de zag, quand les articles étaient encore d'actualité, celui ci avaient plus à quelques personnes. Il date maintenant, de 4 ans, mais quoi qu'il en soit, le problème reste présent.


Voici une lettre de colère, écrit par un gamin de 13 ans après le coming out de son meilleur amis. De la colère, non pas vers lui, mais vers le reste du monde et les conséquences.

Sachez qu'à l'origine, c'était un E-mail envoyé à tout ses contactes. Et que lui même était gay, mais qu'il ne s'assumait pas. Pardonnez son orthographe, sa syntaxe, ses propos. Il était jeune et con, mais il était fier de ne pas avoir perdu son ami.

Bonjours je vous envoie ce message car il m'est arrivé quelque chose de terrible, ou enfin, cela ne m'est pas arrivé a moi mais à mon meilleur ami, c'est juste moi qui l'ai causé d'une certaine manière.

Cet E-mail n'est pas une chaîne: je ne vous dirais pas de la renvoyer à 10 personnes dans les 15 prochaines minutes et que sinon quelque chose de terrible vas vous arrivez.

Cet E-mail n'est pas une pub : Je ne donnerais pas l'adresse d'un site ou son nom

Cet E-mail n'est pas une quête : Je ne vous demanderais pas d'argent pour aidez quelqu'un.

Je l'ai déjà aidé, mais ça s'est mal passé.

Je vous conseillerais d'imprimer ce message et de le lire tranquillement et soigneusement, car il n'est pas à prendre à la légère.

Je commence :

Mon meilleur ami, que peu de personnes connaissent, me sert de confident, j'ai confiance en lui, il a confiance en moi. C'est un ami à un point inimaginable. Les yeux bleus, brun, 52 kg, 1m78, musclé, joueur de football, de hand-ball, de volley-ball et de tennis, je pourrais presque dire qu'il est parfait.



Ce paragraphe peut vous paraître surfait mais non, si vous trouvez cela ridicule alors vous trouverez le reste encore plus ridicule donc arrêtez vous là, c'est une perte de temps pour vous mais pour les autres, lisez bien.


Dimanche il m'a appelé et m'a demandé de venir le rejoindre dans un parc, le parc du château pour ceux qui connaissent. Je l'ai retrouvé là bas, il m'a emmené dans un coin et m'a parlé, j'ai tout de suite su qu'il y avait un problème mais je l'ai laissé parler. Il m'a dit : "Je sais que je peux avoir confiance en toi, je le sais" il le disais en regardant ses pieds mais j'ai remarqué qu'il pleurait, mais je l'ai laissé continuer. Après un long silence il dit enfin : "J'ai un problème, je suis gay".



Certains d'entre vous viennent de rire, c'est normal pour certaines personnes mais si cela est votre cas, vous devriez avoir honte car c'est à cause de gens comme vous qu'il a réagit comme cela, lisez bien la suite.



Presque instantanément, il fondit en larme. Lui, avec ses yeux bleus, ses cheveux bruns, ses 52 kg, ses 1 m 78, lui, le joueur de football, de hand-ball, de volley-ball, de tennis, entrain de pleurer comme un bébé." Je suis différent des autres, je suis pas comme toi, tu es la première personne à qui je le dis, j'ai confiance en toi, j'ai peur de l'avouer à mes parents, tout les mondes va me considérer comme un monstre, je suis un monstre.". Et il pleurait, vous me direz que c'est un vrai gamin et moi je vous réponds que non, il est mature, sans problème psychologique mais il se considère comme un monstre.

Je lui ai dis que c'est un garçon normal, qu'il n'a aucune différence à par une petite partit dans l'hémisphère gauche du cerveau mais cela n'a pas d'importance, il pleurait.



Imaginez un peu comment je me trouvais : Imaginez votre meilleure ami, la personne qui compte le plus pour vous, regardez-le pleurer, pleurer et se comparer à un monstre, un extra-terrestre, une bête qu'il faut exclure mais le temps des Nazies est dépassé, Hitler ne devrait plus avoir de conséquences sur vos idées, sa propagande n'est plus là pour vous dire qu'il faut tuer les juif, les Tziganes et les homosexuelles.




Et il continua a se critiquer : « Si des personnes au collège s'en aperçoivent, je serais la risée du bahut, je n'aurais plus d'amis et d'ailleurs si après ce que je viens de te dire tu ne me veux plus, vas-y pars. »




Et là, je me suis mis en colère, sans le lui faire remarquer, je ne voulais pas le troubler d'avantage, Je lui ai dis : « Crois-tu vraiment que je vais t'abandonner ? Alors que tu m'as fait confiance, après toutes les heures passées à se plier de rire ? Non, rien ne changera, sauf que l'on ira plus draguer les filles, si je dois sacrifier une toute petite chose de rien du tout pour rester avec toi, je le ferais sans hésitations. Ecoute, Je sais que nous vivons dans un monde d'homophobes, tu crois que tout le monde te montrera du doigt mais dis toi bien qu'il y auras toujours quelques personnes qui ne changerons rien avec toi voir même si tu leur dis, ils auront la preuve de ta confiance alors ils te feront confiance à leur tour. »




Sachez vous tous, qu'il y a plus de personne homosexuelles que vous ne pouvez le croire, les homos, sont des être normaux, la plupart s'habillent comme les hétéros. Alors dites-vous bien, que si vous en insultez un dans la rue avec vos copains, imaginez que l'un d'entre eux est gay, vous le blesserez aussi, et là, vous aurez se que vous méritez. Je vous rappelle que depuis le premier janvier, une lois interdit fortement les propos homophobes et les punis d'un an de prison ferme et 15000 € d'amende, ce serait bête qu'il fasse en arriver là pour changer la mentalité des jeunes ados, prenez-vous en main.



Pour ma pars, je connais 20 personnes homo, je ne m'en moque pas, je les respectes et je garde leur secret car tel est leur désir, il y en a partout autour de vous alors soyez discret. Maintenant, je peux me vanter de connaître ces personnes, je suis ouvert d'esprit mais au fond, j'aimerais ne plus avoir à le faire, car se vanter, c'est être ou avoir fait quelque chose que rares personnes on fait et je voudrais que tout le monde fasse pareil que moi, que vous soyez plus ouvert, que l'on puisse mieux vous faire confiance mais comme je vous l'ai déjà dis, je ne peux pas changer le monde tout seul mais avec vous, c'est possible, montrez que vous êtes ouvert et les personnes s'ouvrirons à vous, c'est le mieux que je puisse vous souhaiter, changez le monde.


Thibault H., déçut du monde


Je dédie ce texte à toi Patrick, qui m'a fait confiance et à tout les autres qui m'ont fait confiance ou qui le feront.

Partager cet article

Qui est le rédacteur?

{user.username} {user.gender} {user.age} ans
{user.country}, {user.state}
Message privé
Ses articles
Offrir Premium
Profil de {user.username}
Voir ses photos

Image relative

Voter pour cet article

Sujets proches

Récits gays, le coming out

Moi, mes amis, ma famile. Un coming out en plusieurs temps, en plusieurs lieux. Les différentes réactions que j'ai pu rencontrer, les différents stades d'acceptation que j'ai traversé.

Un coming out pas très gai

Un coming out pas très gai. Quand mon père l'a appris, il a été capable de me dire les pires choses qui soient... Au contraire, quand je l'ai dit à mes amis, ça n'a fait que nous rapprocher. Y'a...

Acceptation...

La moment où l'on découvre son homosexualité peut-être très dur. Patrick nous raconte.

Réaction de Cédric, face au coming-out d'un de ses élèves

Ce que je retiendrais de ce moment là, ce n'est pas le respect et la confiance qu'il a eu envers moi pour faire son coming-out, mais le respect et la confiance que je lui dois pour l'avoir fait.

Rester dans le placard, option la plus sûre?

L'équipe du site recevant régulièrement des messages privés de zaguiens demandant conseil, une question revient souvent. En gros , « Doit-on sortir du placard pour être heureux ? »

La découverte de Soi

Chaque adolescent gay ou bissexuel est passé par cette étape : La découverte et prise de conscience de son homosexualité.

Bi, c'est ma vie

"Bisexuel !? Mais c'est génial ! Tu as deux fois plus de chance !!!" J'entends ces mots qui résonnent encore et toujours et je revois ces gens, des amis, qui se font l'écho d'une rumeur tellement...

Ma digression sur le coming out

Je suis souvent iconoclaste et le coming out qu'on nous présente dans les films je suis contre, pour les raisons suivantes.

Faire son coming-out via une lettre : Un moyen comme un autre

Certains penseront que c'est une démarche un peu trop commerciale de trouver une méthode pour faire son coming-out, mais ne vous en faites pas je ne vais pas essayer de vous la vendre après !

Coming-out, la révélation, l'aide d'un ami

Un ami : "Il faut qu'on arrête on va devenir pd !". Quelques secondes. Moi : "Je le suis déjà."